Skip to main content

Le Sony A7C est un petit appareil photo plein format pour YouTubers, avec un prix élevé

Sony A7C
(Crédit photo: Sony)

Qu'obtient-on lorsque l'on croise deux des plus grandes tendances de l'année en matière de matériel photo ? Le nouveau Sony A7C, un petit boîtier plein format qui s'adresse particulièrement aux vloggers et aux YouTubers.

Lors de son lancement officiel le 15 septembre, Sony a promis un « nouveau concept » au sein de la gamme Alpha. Et bien que le Sony A7C soit plutôt une combinaison de deux gammes existantes - la série Sony A6000 et la série Sony A7 - c'est toujours une perspective passionnante de voir apparaître une version plein format du Sony A6600.

Malgré son capteur plein format de 24,2 Mpx rétroéclairé, le Sony A7C n'est pas sensiblement plus grand que le très compact Sony A6600. En fait, l'A7C ne pèse que 6 g de plus que son cousin APS-C (soit 509 g au total), et n'est que légèrement plus haut et plus large.

C'est d'autant plus impressionnant que l'A7C dispose également d'un système de stabilisation de l'image dans le boîtier (IBIS) à cinq arrêts, grâce à un système nouvellement conçu, et de la batterie Z haute capacité de Sony. Cette dernière représente l'une des meilleures innovations présentes sur les appareils photo Sony les plus récents. Elle promet de fournir 680 prises de vue par charge (en utilisant le viseur) ou environ trois heures de tournage vidéo.

Qu'est-ce qui fait du Sony A7C un autre prétendant au titre de meilleure caméra vlogging ? L’appareil possède de nombreuses caractéristiques recherchées par tout vidéaste, notamment un écran tactile à charnières latérales, un grand bouton d'enregistrement vidéo et le double avantage d’embarquer des prises casque et microphone pour améliorer la qualité audio.

En parallèle du Sony A7S III, le Sony A7C offre des fonctions vidéo supérieures à celles de tous ses compagnons d'écurie A7. Vous bénéficiez de l'excellent système AF live de Sony, ainsi que du suivi du sujet en temps réel. Il tourne également des vidéos en 4K/30p (suréchantillonnées à partir de 6K, sans pixel binning), en Full HD à 120p. Et vous délivre tout cela sans limite d'enregistrement.

Image 1 sur 3

Sony A7C

(Image credit: Sony)
Image 2 sur 3

Sony A7C

(Image credit: Sony)
Image 3 sur 3

Sony A7C

(Image credit: Sony)

Un mini Sony A7S III ?

Alors que les apprentis vloggers auront mieux fait d'opter pour un modèle simple comme le Sony ZV-1, le Sony A7C apporte une foule d'options pour ceux qui souhaitent  s'impliquer un peu plus dans leur tournage et leur montage vidéo.

Il existe des profils S-Log et HLG pour l'étalonnage des couleurs de vos vidéos, ainsi qu'un contrôle précis de la vitesse de transition autofocus, que nous avons vu précédemment sur le Sony A7S III. Vous pouvez choisir parmi sept vitesses de mise au point automatique différentes ou parmi cinq réglages de sensibilité de mise au point automatique, pour vous assurer que vous obtenez le bon rendu vidéo.

L'inconvénient est que le Sony A7C n'offre pas d'enregistrement vidéo 4K/60p et se retrouve limité à une profondeur de couleur de 8 bits. La première option s’avère disponible sur le Panasonic Lumix S5, qui peut également tourner des vidéos 10 bits en interne.

Sony A7C

(Image credit: Sony)

Comme ce dernier, l'A7C est également commercialisé avec un nouvel objectif petit et léger qui complète sa taille. Le FE 28-60mm f/4-5.6 ne pèse que 167 g, ce qui porte le poids combiné de la caméra et de l'objectif à seulement 676 g. Pour un appareil photo plein format avec IBIS, c'est extrêmement léger, et cela fait environ deux tiers de la taille et du poids d'un Sony A7 III, lorsque ce dernier se veut couplé à un objectif FE 28-70mm f/3.5-5.6 OSS.

Naturellement, la combinaison de cette taille et des performances de l'A7C le rend assez cher.

Il sera disponible en octobre dans deux versions différentes - il y aura une option noire ou un modèle bicolore noir/argent au choix, les deux boîtiers coûtant 2 100 €. Vous pouvez également vous procurer le kit qui comprend le nouvel objectif FE 28-60mm f/4-5.6 pour un tarif sensiblement plus élevé de 2 400 €.

Cela rend l'A7C plus onéreux que les Sony A7 III et Panasonic Lumix S5, bien que les caractéristiques vidéo pourraient entièrement en justifier l’achat pour les vloggers et les YouTubers qui cherchent à élever leur niveau à une qualité professionnelle. Nous vous présenterons très bientôt notre test complet du Sony A7C.