Skip to main content

Avec iOS 15.2, il est aujourd’hui possible de préserver toutes vos données même après votre mort

Apple Digital Legacy
(Crédit photo: Shutterstock)

Les données liées à votre identifiant Apple ne seront plus condamnées au néant après votre décès. La firme de Cupertino lance, en effet, un nouveau service baptisé Digital Legacy et permettant à ses utilisateurs de désigner jusqu'à cinq personnes qui recevront les pleins accès à vos fichiers sauvegardés - uniquement après votre départ dans l'au-delà.

Annoncée lors de la conférence WWDC en juin dernier, l’option Digital Legacy vient d’être déployée via la mise à jour iOS 15.2 (qui ajoute également une formule d’accessibilité vocale propre à Apple Music : Voice Plan). L'objectif est simple : faire en sorte que toutes les données que vous avez accumulées au fil de vos années d'utilisation d’appareils Apple, et qui sont stockées sur le cloud d'Apple, ne finissent pas perdues dans les limbes.

Il ne s’agit pas pour autant de livrer le code PIN de votre iPhone. Puisque l'on part du principe que vous n'êtes plus là pour gérer vos affaires ou récupérer des données importantes, Apple délivre plutôt un accès intégral à l’ensemble des données personnelles rattachées à votre identifiant. La liste comprend, entre autres, les photos, les notes, les e-mails, les contacts, l’agenda, les fichiers iCloud Drive, les sauvegardes, les statistiques santé et même les signets Safari enregistrés sous iCloud. Un paquet conséquent d’informations.

Apple ne vous laisse pas choisir ce que les contacts désignés peuvent voir ou ne pas voir. Aussi, il convient de faire un peu de ménage avant d’activer la fameuse fonction exécutrice testamentaire. 

Comment fonctionne Digital Legacy ?

Il existe désormais des paramètres spéciaux sous iOS pour identifier jusqu'à cinq contacts voués à hériter de vos données. Une fois sélectionnés, ceux-ci reçoivent une notification réclamant leur accord. S’ils acceptent, vous serez vous-même prévenu et, de leur côté, ils obtiendront une une clé d'accès stockée dans leurs propres paramètres Apple ID.

Si vous décédez, les héritiers seront appelés à saisir l'ID en question sur la page web Digital Legacy (opens in new tab) ou sur la section Legacy Contact (s’ils possèdent un iPhone). Attention : un certificat de décès est nécessaire pour accéder à l’intégralité du legs numérique.

Apple Legacy Contact

La section Legacy Contact présente sur iPhone (Image credit: Future)

Que se passe-t-il quand vous n'êtes plus là ?

La question de savoir ce qu'il advient de notre corpus numérique à notre décès est loin d'être inédite. Facebook, par exemple, permet aux proches d’un disparu de créer des comptes commémoratifs, ce qui est une façon de préserver toutes ses publications. Twitter permet aussi aux membres de la famille de transférer le contrôle d’un compte dont le propriétaire originel est décédé (ils peuvent également le désactiver).

Cependant, la question plus générale de déterminer ce qu’il adviendra des données dans une situation post-mortem commencent seulement à intéresser les applications concernées. Daniel Sieberg et Rikard Steiber, les fondateurs de la plateforme de préservation de l'héritage numérique GoodTrust, explorent les problématiques relatives à l'après-vie numérique, et démontrent que nous n'y sommes probablement pas du tout confrontés.

"Essayer de sortir ses photos d'iCloud d'Apple, pour un proche décédé, se révèle un véritable casse-tête aujourd'hui car les légataires doivent prouver à la fois que le proche décédé l’est véritablement et, surtout, qu’ils représentent légalement ce dernier. Dans de nombreux cas, Apple peut avoir besoin d'une décision de justice lui ordonnant de remettre à la famille survivante les photos appartenant à la personne décédée", explique M. Steiber. 

Si vous voulez commencer à identifier des héritiers numériques, vous pouvez suivre les étapes suivantes. Toutefois, nous vous suggérons de contacter d'abord les membres de la famille. Inutile de les effrayer en leur parlant d’un décès hypothétique, qui, nous l'espérons, n'est pas pour demain.

Sur votre iPhone, ouvrez Paramètres et sélectionnez votre Apple ID en haut de l'écran. Tapez ensuite sur Mot de passe et sécurité, puis Contact héritier. Vous y trouverez l'option permettant d'ajouter de nouveaux légataires. Il peut s'agir d'amis, de membres de la famille ou de toute personne que vous souhaitez désigner et à qui vous confiez votre héritage numérique.

Ceux qui utilisent déjà le partage familial d'Apple auront plus de facilité à ajouter des membres de leur famille dans cette liste. Toutefois, seuls les membres de la famille âgés de plus de 13 ans peuvent accéder à votre compte à l'aide d'une clé d'héritage. Il est tout aussi facile de supprimer votre ex de vos contacts hérités. Vous suivez le même chemin vers les contacts héritiers, vous choisissez le nom du contact et vous disposez d’une option de suppression en tant que contact.

Comme indiqué plus haut, la clé se stocke automatiquement sur l'iPhone de l’héritier, mais s'il n'utilise pas la dernière version d'iOS ou une autre plateforme (Android, par exemple), vous pouvez imprimer la clé de l'héritage ou la transformer en PDF et la lui envoyer. Ils peuvent également la conserver dans un endroit sûr (comme un coffre-fort partagé).

Le détenteur de la clé devra gérer cette dernière comme un autre identifiant Apple actif, pendant une période maximale de trois ans. Après quoi, il perdra l'accès au compte et à ses données.

A 35-year industry veteran and award-winning journalist, Lance has covered technology since PCs were the size of suitcases and “on line” meant “waiting.” He’s a former Lifewire Editor-in-Chief, Mashable Editor-in-Chief, and, before that, Editor in Chief of PCMag.com and Senior Vice President of Content for Ziff Davis, Inc. He also wrote a popular, weekly tech column for Medium called The Upgrade.


Lance Ulanoff (opens in new tab) makes frequent appearances on national, international, and local news programs including Live with Kelly and Ryan, Fox News, Fox Business, the Today Show (opens in new tab), Good Morning America, CNBC, CNN, and the BBC.