Skip to main content

iMac 2021 : et si Apple n’abandonnait pas encore Intel ?

iMac
(Crédit photo: Future)

Une nouvelle configuration incluant un processeur Intel Core i9-10910 et une carte graphique AMD Radeon Pro 5700 XT a fait l'objet de tests de performance, et tout indique qu’il s’agit de la prochaine génération d'iMac attendue en 2021.

Pourtant, les analyses les plus récentes des activités Apple nous laisseraient penser que le futur iMac 2021 serait mûr pour abandonner les chipsets Intel au profit d'une puce M1 conçue par la firme de Cupertino elle-même. Un rapport de Bloomberg a affirmé que cette transition permettrait à la société de réduire considérablement la taille de l'iMac, avec un système de refroidissement réduit grâce à la faible chaleur générée par la puce M1.

Cependant, les benchmarks d’Ashes of Singularity, repérés par Tom's Guide, tendent à prouver le contraire aujourd’hui.

Apple doit-elle rester fidèle à Intel ?

Les benchmarks en question exposent une machine équipée de l’Intel Core i9-10910, un processeur à 10 cœurs et 20 threads dont la rumeur dit qu'il s'agit d'une puce exclusive pour Apple. Celle-ci dispose d’une fréquence d'horloge de 3,6 GHz, pouvant être boostée jusqu’à 5 GHz, ainsi que d’une consommation énergétique configurable de 95-125 W.

Bien que ces benchmarks ne nous donnent pas une idée plus précise des performances du processeur, les résultats de Geekbench 5 dévoilent que le Core i9-10910 s’avère environ 10% plus rapide que le Core i9-10900.

Le document révèle également que la machine est équipée d'une carte graphique AMD Radeon Pro RX 5700 XT, qui sera probablement vendue en exclusivité à Apple.

Outre ses composants internes exclusifs, l'iMac 2021 devrait également faire l'objet d'une refonte majeure. En effet, l'appareil - qui n'a pas été mis à jour depuis mars 2019 - devrait recevoir un cadre semblable à celui du Pro Display et un tout nouvel écran de 23 pouces qu'Apple glissera dans un châssis de la même taille que le modèle existant de 21,5 pouces.

L'iMac 2021 marquerait également la mort du disque dur Fusion Drive - Apple étant prêt à passer sous une gamme entièrement SSD.