Skip to main content

Windows 10 veut tuer Flash Player une bonne fois pour toutes

RIP Adobe Flash Player
(Crédit photo: Mr.Nikon/Shutterstock)

Adobe Flash Player pourrait bien baisser le rideau définitivement, Microsoft venant de déployer une nouvelle mise à jour qui bloque de façon automatique le logiciel. En septembre 2020, la firme de Redmond avertissait déjà ses utilisateurs de la suppression imminente de Flash Player, en précisant que le produit ne serait plus supporté par ses navigateurs web après le 31 décembre 2020.

Il semble que Microsoft tienne bel et bien sa promesse, puisque depuis le 27 octobre, la mise à jour Windows 10 KB4577586, sous-titrée « Update for the removal of Adobe Flash Player », empêche toute réinstallation ou réactualisation possible du programme.

La décision de supprimer Flash Player a été prise en raison de la diminution du nombre d'utilisateurs faisant appel à ce service. Avec des solutions plus performantes et plus sûres telles que HTML5, WebGL et WebAssembly, il n'est pas difficile de comprendre pourquoi. Car, si Flash peut susciter une certaine nostalgie chez ceux d'entre nous qui ont grandi avec l'internet à bas débit, le logiciel Adobe est aujourd’hui une technologie archaïque qui ne répond plus aux normes de sécurité et d’affichage.

La fin de l'ère Flash

KB4577586 éliminera Adobe Flash de toutes les versions de Windows 10 et de Windows Server. La mise à jour empêchera également qu'il soit de nouveau installé. Une fois cette mise à jour téléchargée, elle ne peut pas être supprimée - la seule option pour revenir à une version antérieure est de restaurer votre PC depuis un point de sauvegarde.

Bien que la mise à jour ne soit pas encore disponible sur tous les ordinateurs Windows 10 et qu'elle n’existe actuellement que via le catalogue Microsoft, nous nous attendons à sa diffusion à plus large échelle par le biais de Windows Update, d’ici le début de l'année 2021. Lorsque Flash ne sera plus pris en charge.

Drôle d’anecdote : si Adobe Flash Player est supprimé de votre système d’exploitation par cette mise à jour, il reste un composant Flash intégré dans le navigateur web Edge, et aucune note officielle ne dévoile, à ce jour, la date à laquelle il sera supprimé.

Beaucoup d’entreprises invitent leurs salariés à sauter d'importantes mises à jour de sécurité (dont celle-ci) afin de pouvoir continuer à utiliser Flash.

Cette annonce intervient plusieurs années après que les géants de la technologie, dont Microsoft, Apple, Google, Mozilla, Facebook et Adobe lui-même, aient commencé à déclarer la guerre à Flash, en juillet 2017.

Via Neowin