Skip to main content

Microsoft tente déjà de vous imposer Windows 11

Windows 11
(Crédit photo: Microsoft)

Microsoft a commencé à déployer une nouvelle mise à jour pour Windows 10 (KB5005463) qui préchargera l'application PC Health Check sur votre ordinateur. Celle-ci a pour but de vous informer instantanément sur la compatibilité de votre appareil avec les dernières exigences matérielles de Windows 11. Une configuration requise extrêmement strict qui met aujourd’hui sur le ban de nombreux ordinateurs portables ou de bureau - beaucoup sont inéligibles à la mise à niveau vers Windows 11, malgré l’inclusion de composants très puissants.

Une mise à jour facultative... pour le moment

OnMST rapporte que l'application se mettra automatiquement à jour plutôt que de vous obliger à la maintenir à jour manuellement. Or, pour les utilisateurs pleinement conscients de l’inégibilité de leur configuration PC, cela pourrait être considéré comme une nuisance inutile. 

Heureusement, cette mise à jour s’avère totalement facultative, vous pouvez donc l'ignorer ou empêcher votre système de la télécharger. La présence de l'outil PC Health Check sur votre système reste anodine, pour autant il apparaît tout à fait légitime que vous ne souhaitez pas installer de nouveau programme inutile sur votre ordinateur.

"Cette mise à jour installe l'application PC Health Check sur les appareils exécutant Windows 10 version 2004 et ultérieures. PC Health Check comprend des diagnostics pour surveiller l’état de votre ordinateur et la nécessité d’opérer des mises à niveau pour améliorer ses performances. Le tout à partir d'un tableau de bord unique et pratique", se défend Microsoft.


Tous sur Windows 11 dès 2022 ?

Votre système est-il compatible avec Windows 11 ?

(Image credit: Microsoft)

Malgré cette déclaration polie de l’entreprise, nous prévoyons que ses invitations à mettre à jour votre matériel vers Windows 11 commenceront à devenir intrusives au cours des prochains mois. Après tout, si l'outil PC Health Check n'a été poussé que pour surveiller l’état de votre configuration PC, rien n’empêche Microsoft de vous relancer une fois les prérequis à la mise à niveau vers Windows 11 s’avérant opérationnels. 

Il y a aujourd’hui de bonnes raisons pour lesquelles le public n’est pas pressé de passer sous Windows 11. Par exemple, certains ordinateurs équipés de processeurs AMD Ryzen ont constaté une baisse des performances gaming. D’autres ont subi des bugs d’impression agaçants

Indépendamment du fait que la non-mise à niveau soit volontaire en raison d'un matériel incompatible, il ne devrait pas être nécessaire de se précipiter sur Windows 11 puisque Windows 10 demeure pris en charge jusqu'en 2025. Cela dit, Microsoft est connu pour être insistant lorsqu'il s'agit de pousser ses utilisateurs vers l’adoption de nouveaux produits (à l’instar du navigateur web Edge). En ce sens, le déploiement de PC Health Check n’est pas si innocent.

Facultatif ou non, nous prévoyons que Microsoft adoptera des stratégies plus fermes dans un futur proche, pour inciter les utilisateurs de Windows 10 à faire le grand saut. Il est dans l'intérêt de la firme de Redmond d’imposer rapidement ce nouveau système d'exploitation plus fiable - même si une petite minorité des usagers Windows demeure têtue.

Jess Weatherbed

Jess is TechRadar's Computing writer, covering hardware, PC gaming and peripherals. She also likes to dabble in digital art and can often be found playing games of both the PC and Tabletop variety, occasionally streaming to the disappointment of everyone.