Skip to main content

Huawei affirme avoir récupéré 90 % de ses capacités de production

Huawei
(Crédit photo: Future)

Le fondateur et PDG de Huawei, Ren Zhengfei, vient d’annoncer que l'entreprise avait déjà relancé plus de 90 % de ses activités de production, mais aussi de recherche et de développement. Après une décision du gouvernement chinois autorisant la reprise du travail dans le secteur industriel, les salariés de Huawei ont repris progressivement le chemin des bureaux et des usines de fabrication.

S'adressant aux journalistes, M. Zhengfei a également laissé entendre que la firme est d’ores et déjà prête à développer de nouveaux produits, toujours plus abordables et accompagnant davantage le quotidien de ses utilisateurs.

Des perspectives optimistes

Huawei prévoit en effet une demande en pleine expansion pour les équipements mobiles et réseaux. Et ce, sur ses deux marchés principaux : la Chine et l'Europe. Zones fortement impactées par la pandémie de coronavirus et dans lesquelles, les entreprises renforcent leur environnement de travail à distance. La compagnie serait parée pour assurer l’approvisionnement de ses clients actuels comme futurs, dans les meilleurs délais.

Toutefois, Huawei s'attend aussi à des difficultés financières, conséquence généralisée de l’épidémie en cours. Elle aurait, de ce fait, augmenté ses dépenses de R&D pour enrichir son catalogue de produits et services mais aussi pour résister aux sanctions des États-Unis, par la même occasion.

Avec le retour au travail de près de 135 000 travailleurs au sein de la firme, celle-ci veut garder des perspectives positives malgré le fait qu'elle pourrait devoir assouplir ses objectifs financiers pour cette année.  

Son PDG a laissé entendre que sans le soutien des entreprises américaines, Huawei risquerait de perdre sa position de leader sur le marché mobile, d'ici 3 à 5 ans. Il estime cependant que les entreprises américaines ont également besoin de Huawei comme client et fournisseur pour survivre.

La société chinoise a subi de fortes pressions de la part du gouvernement des Etats-Unis pour espionnage et violation présumée des sanctions américaines contre l'Iran. L'administration Trump a récemment adopté une nouvelle loi rendant encore plus difficile la collaboration entre Huawei et le secteur high-tech américain.

Via: SCMP