Skip to main content

L'iPhone le moins cher d'Apple subit une hausse de prix - est-ce justifié ?

Keynote Apple 2022
(Crédit photo: Apple)

Lorsque l'iPhone SE de seconde génération a été lancé en 2020, il portait fièrement le titre d'iPhone le moins cher de l'histoire d'Apple, avec un coût de départ de 489 € pour le modèle standard de 64 Go.

Les espoirs étaient grands alors, avant la keynote de mars 2022, que la firme de Cupertino se montre tout autant généreuse en nous proposant une troisième génération de son smartphone économique à un tarif tout aussi acceptable, voire même moins cher.

Nous avons même lu des fuites suggérant que l'iPhone SE 2022 serait facturé à plus ou moins 300 €, offrant ainsi un véritable pied de nez aux smartphones Android les plus abordables

La réalité, cependant, se veut différente. L'iPhone le moins cher d'Apple a disparu, l'iPhone SE 2020 ayant été retiré de la boutique en ligne de la compagnie - pour être remplacé directement par l'iPhone SE 2022 plus onéreux.

Pourquoi l’édition 2022 est-elle plus chère ?

Dans nos contrées, le modèle de base est ainsi proposé avec une hausse de 40 € en comparaison du prix de lancement officiel de son prédécesseur. Soit une facture initiale de 529 € pour la version de 64 Go.

La variante de 128 Go, elle, passe de 539 € à 579 €. Là où le modèle de 256 Go n’augmente que de 20 € (comptez 699 € pour cette alternative).

C'est une proposition qui peut décevoir les acheteurs potentiels à la recherche d’un iPhone bon marché. Mais qu’Apple justifie par le coût initial des différentes améliorations apportées à la gamme.

Voici d’ailleurs les principales différences entre l’iPhone SE 2022 et l’iPhone SE 2020 :

  • Connectivité 5G (vs 4G)
  • Puce A15 Bionic (vs A13 Bionic)
  • 15 heures de lecture vidéo assurée en pleine autonomie (vs 13 heures)
  • Poids 144 g (vs 148 g)
  • Support Deep Fusion pour les caméras avant et arrière
  • Support vidéo Slo-mo pour la caméra avant
  • FaceTime HD sur 5G et Wi-Fi (vs Wi-Fi uniquement)
  • L'inclusion d'un modem 5G 

Les autres optimisations de l’appareil mobile sont mineures, d’autant qu’Apple recycle les mêmes design, écran et appareil photo. Ces éléments proviennent tous, soit dit en passant, de l'iPhone 8, lancé en 2017. 

Ces compromis permettront certainement à Apple d'économiser de l'argent, et le fait qu'ils soient réitérés pour la troisième fois, cinq ans plus tard, se veut presque insultant pour le consommateur.

Les constructeurs de smartphones Android auraient pu être inquiétés par l'iPhone SE 2022, mais ils peuvent dorénavant pousser un soupir de soulagement. Car Apple s'est une fois de plus exclu d'un marché sur lequel il n'a aucune influence.

Le prestige avant tout

Le nouvel iPhone SE était l'occasion pour Apple de séduire un tout nouveau groupe de consommateurs - ceux qui ne sont pas tentés par les prix naturellement élevés de la firme, mais qui souhaitent tester la technologie premium de la plus grande marque mobile de la planète.

Avec un prix psychologique de 329 €, l'iPhone SE 2022 aurait pu tenter des utilisateurs généralement poussés vers les gammes Redmi, Realme ou Moto G. Certains de ces appareils Android se révèlent d’ailleurs plus intéressants que l’iPhone SE 3 en termes de puissance, de qualité photo / vidéo et de polyvalence.

Prenez le Realme GT par exemple : c'est l'un de nos meilleurs smartphones Android en date, avec un écran de 6,43 pouces, un chipset Snapdragon 888 haut de gamme (bien que de dernière génération), la 5G, trois caméras arrière et, surtout, un prix légèrement inférieur à celui du nouveau SE - il vaut actuellement 499 €.

Cependant, il y a quelque chose que ni le Realme, ni aucun autre fabricant Android, n'a - et c'est l'attrait de la marque Apple. Si le nouvel iPhone SE avait été proposé à un prix plus proche de 300 €, les consommateurs de ce secteur du marché auraient tout à coup une décision difficile à prendre.

Pour la première fois, il y aurait un iPhone dans leur budget. La chance de gagner une part d'exclusivité, la possibilité de prétendre à une part de luxe. Bien sûr, tout cela est un peu superficiel, mais vous ne pouvez pas sous-estimer le pouvoir de la marque iPhone.

Pourtant, Apple a choisi de s'opposer à cela, de se montrer moins inclusive qu'il y a deux ans, d'exclure davantage de consommateurs, plutôt que d'accueillir une nouvelle aube. Espérons qu'elle aura changé d'avis pour l'iPhone SE 4.

John joined TechRadar over a decade ago as Staff Writer for Phones, and over the years has built up a vast knowledge of the tech industry. He's interviewed CEOs from some of the world's biggest tech firms, visited their HQs and has appeared on live TV and radio, including Sky News, BBC News, BBC World News, Al Jazeera, LBC and BBC Radio 4. Originally specializing in phones, tablets and wearables, John is now TechRadar's resident automotive expert, reviewing the latest and greatest EVs and PHEVs on the market. John also looks after the day-to-day running of the site.