Skip to main content

Votre facture d’électricité vous inquiète ? La Nvidia RTX 3090 Ti peut être bridé pour éviter les fins de mois difficiles

Nvidia GeForce RTX 3090 Ti
(Crédit photo: Future)

La Nvidia RTX 3090 Ti, ultime carte graphique premium de la gamme Ampere, a fait l'objet d'une expérience intéressante visant à maîtriser sa consommation d'énergie. Le résultat ? Même lorsqu'il est sérieusement réduit d'un tiers en termes de puissance fournie, le GPU de Team Green surpasse toujours le flagship actuel d'AMD.

Ce benchmarking provient de Igor's Lab qui a utilisé une MSI GeForce RTX 3090 Ti Suprim X, et a réduit la consommation de la carte graphique à 300W (alors que ce GPU tire 450W en moyenne). Ici, la RTX 3090 Ti testée a affiché 465W au plus haut de sa consommation, et 313W une fois ralentie.

En faisant tourner une série de 10 jeux avec une résolution 4K et en prenant les fréquences d'images moyennes, Igor a calculé une moyenne de 107 images par seconde pour une consommation de 450W. Alors qu'à 300W, elles se restreignaient à peine, à 96 images par seconde. Certes, cela reste un écart de performance - d'un peu plus de 10% - mais ce n'est pas un fossé énorme.

Dans le cadre de cette expérience, Igor a également évalué certaines cartes graphiques AMD et a constaté que la RX 6900 XT, le fleuron actuel de Team Red, était plus lente que la 3090 Ti limitée à 300W, avec 92 images par seconde en moyenne.

Plus intéressant encore : la RX 6900 XT consomme 360W pour atteindre cette performance, soit environ 15% de plus que la 3090 Ti artificiellement limitée (à 313W).


La prochaine génération de GPU Nvidia sera-t-elle plus économe ?

Cela illustre plusieurs choses, dont la plus frappante est que la RTX 3090 Ti peut en fait s’avérer plus économe que le fleuron actuel d'AMD - lorsqu'elle se révèle bridée.

L'autre élément tout aussi frappant est que lorsque la 3090 Ti fonctionne à pleine puissance, elle devient beaucoup plus inefficace - considérez que la consommation d'énergie augmente de presque 50% pour obtenir un gain de performance de 10% par rapport à la 3090. En d'autres termes, pour créer une nouvelle reine du framerate, Nvidia a dû augmenter massivement la consommation d'énergie.

Mais pourquoi débourser autant d'argent (le prix de la 3090 Ti commence à 2 249 €) pour la carte graphique la plus rapide du marché pour ensuite limiter artificiellement ses performances ? Ce n'est pas ce que ses acheteurs vont faire - un joueur PC qui acquiert la 3090 Ti souhaite probablement se vanter de ses framerate, pas de sa facture d’électricité.

Pourtant, comme le souligne PC Gamer, il existerait un argument certain pour limiter quelque peu la consommation d'énergie de cette carte graphique, si vous ajustez une baisse plus conservatrice de 5% du framerate. Cela vous permettra probablement d'économiser une quantité considérable de watts, et peut-être de garder votre PC - et la pièce dans laquelle il se trouve - plus frais pendant l’été, disons, sans une différence particulièrement notable en termes de performances. L'augmentation des coûts d’électricité et les problèmes liés au climat pourraient également être pris en compte.

Tout cela dit, l'application réelle de cette limitation s’avère encore fragile. Néanmoins, il y a un point intéressant ici concernant les produits next-gen de Nvidia. Tout ce que nous avons entendu ces derniers temps, c'est à quel point les modèles RTX 4000 (ou quel que soit leur nom) pourraient être gourmands en énergie. Et le danger que même loin du fleuron, les cartes graphiques Lovelace pourraient se révéler très exigeantes envers votre alimentation.

Nous avons entendu dire que la RTX 4080 utiliserait la même quantité d'énergie que la 3090 Ti (450W). La crainte est que même la 4070 pourrait apparaître problématique logée dans certains PC, constitués d’alimentations un peu plus modestes.

AMD, d'autre part, devrait faire beaucoup mieux sur le front de l'efficacité avec l’architecture RDNA 3 de nouvelle génération. Peut-être que le fait de voir comment la 3090 Ti apprivoisée se comporte par rapport à la RX 6900 XT nous donne un peu d'espoir : Nvidia ne serait pas autant surpassée en termes d'efficacité que la rumeur semble le croire.

Ou du moins, si les performances relatives de la Team Green se révèlent meilleures que celles d'AMD - certaines rumeurs ont suggéré des gains de performance massifs, ce qui expliquerait certainement les demandes d'énergie importantes. Alors les joueurs PC pourraient théoriquement obtenir la marge de manœuvre nécessaire pour être en mesure de brider leur carte graphique Lovelace, ce afin d'obtenir une facture d'électricité légèrement moins terrifiante.

Darren is a freelancer writing news and features for TechRadar (and occasionally T3) across a broad range of computing topics including CPUs, GPUs, various other hardware, VPNs, antivirus and more. He has written about tech for the best part of three decades, and writes books in his spare time (his debut novel - 'I Know What You Did Last Supper' - was published by Hachette UK in 2013).