Skip to main content

L’application Facebook Messenger va-t-elle disparaître ?

application Facebook Messenger
(Crédit photo: DenPhotos / Shutterstock)

Des années après avoir supprimé les fonctions de messagerie directe de l'application principale de Facebook, le leader des réseaux sociaux semble envisager leur retour en testant l'ajout d'appels vocaux et vidéo sur Facebook.

Auparavant, les membres de Facebook ne pouvaient passer des appels vocaux et vidéo que par l'intermédiaire de l'application mobile Messenger, distincte de Facebook. Des tests en cours pourraient à court terme généraliser l’exécution desdits appels depuis l’application principale.

Connor Hayes, directeur de la gestion des produits chez Facebook, vient de déclarer à Bloomberg que ces tests visaient à rationaliser la communication in-app, en supprimant la nécessité de basculer entre l'application principale de Facebook et Facebook Messenger.

On ne sait pas encore si Facebook réintégrera la principale fonctionnalité de Messenger - le chat textuel - dans l'application principale, mais une certaine intégration d'autres propriétés de Facebook a déjà commencé à se produire.

Instagram et WhatsApp sont tous deux détenus par Facebook, qui permet déjà aux utilisateurs d’associer les chats Messenger et Instagram, depuis septembre 2020. Il est également question de coupler les chats WhatsApp et Messenger.


Deux applications valent-elles mieux qu'une ?

Facebook a d'abord supprimé les fonctions de messagerie de son application mobile en 2014. Dès lors, ses utilisateurs devaient télécharger Messenger s'ils voulaient continuer à envoyer des messages directs à d'autres contacts Facebook depuis leur mobile.

Bien qu'il y ait des arguments en faveur de la réintroduction de la messagerie dans l'application principale de Facebook, il en existe tout autant pour les conserver séparées. Facebook n'a certainement plus l’aura de ses débuts, passant d’une plateforme conversationnelle à un support d’échanges de liens (et d’espaces publicitaires).

Plusieurs membres historiques ont déserté leur flux d’actualités Facebook, voire supprimer l’application principale, mais conservent Messenger pour converser avec leurs proches. 

Les données recueillies par SimilarWeb montrent que si WhatsApp reste l'application de messagerie la plus utilisée dans le monde, Messenger se maintient en seconde position et s’avère même la messagerie par défaut au sein de pays comme les États-Unis, l'Australie, le Canada et la France.

D'une manière ou d'une autre, Facebook veut faire évoluer sa messagerie, la question est de savoir alors si la réintégration des fonctionnalités de Messenger dans l'application principale profitera pleinement à l'entreprise. Ou si elle ne va pas faire fuir les utilisateurs de Messenger vers de nouvelles alternatives à long terme.

Jasmine Gearie

Jasmine Gearie is TechRadar Australia’s resident deals expert, with a keen eye for hunting down the best Aussie discounts on everything from laptops and phones to cameras, headphones and mobile and broadband plans. She doesn’t buy anything without doing a little research first, and she wants to help you do the same.