Skip to main content

Test de la SteelSeries Rival 5

L'excellence peut s'infiltrer même dans une souris gamer de milieu de gamme.

SteelSeries Rival 5
(Image: © Future)

Notre verdict

SteelSeries atteint ici l'excellence en proposant le design et certaines des caractéristiques premium de la souris gamer Rival 600 à un prix plus abordable. Mieux encore : la Rival 5 séduit aussi par ses performances et sa fiabilité à toute épreuve.

Pour

  • Performances constantes
  • Design élégant
  • Des tonnes de commandes au bout des doigts

Contre

  • Boutons supplémentaires complexes
  • Pas de poignées latérales

La Steelseries Rival 5 en résumé 

La SteelSeries Rival 5 est l’alternative de milieu de gamme à la série de souris gamer Rival. À 69,99 €, elle se situe 30 € au-dessus de la Rival 3 au moment de son lancement l’an dernier - et bien en dessous de la Rival 600 et de la Rival 650 propulsées respectivement à 89,99 € et 129,99 €. Au double du tarif de la Rival 3, la Rival 5 offre naturellement des améliorations considérables, approchant de très près ses grandes sœurs haut de gamme. Bien sûr, la dernière souris gamer de SteelSeries doit encore faire face à une concurrence externe, défiant la polyvalente Razer Basilisk X Hyperspeed (proposée au même prix), qui troque les lumières RVB et les boutons supplémentaires pour des performances sans fil impressionnantes.

La Rival 5 assume son héritage avec un design qui ressemble beaucoup à celui de la Rival 600, plus luxueux. SteelSeries a atténué les écarts entre les sections de la souris, et les angles durs - dignes des contours de la Batmobile - autour des boutons principaux ont été légèrement adoucis. La forme reste largement similaire, elle se distingue juste par une épaisseur un peu plus affirmée à l'avant et un espace plus fin à l'arrière. En main, elle rappelle encore davantage l'ancienne Rival, bien qu’elle s’avère nettement plus légère (85 grammes). Il n'est pas possible de lui ajouter des poids (en métal) et elle se veut également dépourvue de poignées latérales en silicone. Pour autant, sa courbure et sa texture plutôt rugueuse facilitent sa manipulation. 

SteelSeries Rival 5

(Image credit: Future)

SteelSeries a par ailleurs conservé l'exceptionnel jeu de lumières avec des zones d'éclairage RVB personnalisées au niveau de la molette de la souris et du repose-poignet. Mais aussi deux bandes lumineuses sur les côtés du repose-poignets, avec quatre zones contrôlables chacune - soit un total de dix zones. Les zones d'éclairage sur les bandes se mélangent un peu, mais l’ensemble reste magnifique. L'éclairage peine cependant avec les nuances d'orange et de vert, alors ne soyez pas trop déçu s’il s’agit de vos couleurs préférées.

L'un des changements les plus importants concerne la disposition des boutons. La Rival 5 a toujours ses boutons principaux à l'avant avec une molette de défilement cliquable et un commutateur DPI au milieu. Bien que cette fois SteelSeries emploie des commutateurs avec un classement IP54 pour garder la poussière et les solutions liquides à l'extérieur. Les boutons latéraux de la souris sont quant à eux modifiés. Les boutons Avant et Arrière restent pratiquement inchangés, mais le bouton propre au pouce (à l’avant) est devenu plus aisé à atteindre. La marque a en outre ajouté un bouton de pouce secondaire, qui peut être basculé vers le haut ou vers le bas. Cela donne à la Rival 5 un total de neuf boutons différents, dont cinq actionnables uniquement par le pouce. 

SteelSeries Rival 5

(Image credit: Future)

À l'usage, la Rival 5 est à la hauteur de la réputation de sa famille. La conception légère de la Rival 5 la rend facile à déplacer, tout comme le nouveau câble Super Mesh, qui peut rencontrer quelques bosses mais se mouve assez librement. Si l'on combine cela avec le suivi incroyablement précis du capteur TrueMove Air à l'intérieur de la souris, on a toujours l'impression de viser sa cible dans le mille, quel que soit votre jeu de prédilection. 

Nous trouvons le suivi fluide et cohérent, ce qui nous permet de garder nos coups d'épée et nos coups de poing précis dans Chivalry 2, suffisamment pour survivre occasionnellement à l'attaque de trois ennemis à la fois. La précision de la visée et des tirs se maintient aussi parfaitement lorsque nous errons dans les tunnels et les cavernes de Deep Rock Galactic - afin que chaque tir compte et nous fasse gagner un temps considérable dans la partie.

SteelSeries Rival 5

(Image credit: Future)

Tous les boutons de la Rival 5 délivrent des clics pertinents qui ne demandent ni trop de force ni trop de souplesse, ce qui est particulièrement agréable sur les boutons du pouce et encore plus impressionnant pour la molette de défilement. Les boutons supplémentaires intégrés peuvent s'avérer pratiques, qu'ils soient utilisés pour des macros ou affectés à des entrées courantes. Le bouton du pouce le plus en avant n'est toujours pas facile à atteindre dans le feu de l'action, et le bouton du pouce bidirectionnel serait presque impossible à utiliser en soulevant la souris, ce qui limite quelque peu leur utilité. Néanmoins, ils peuvent toujours abriter les commandes de jeu secondaires, dont tout joueur oublie régulièrement de prévoir les emplacements. Le logiciel de SteelSeries permet enfin d'enregistrer et d'assigner facilement des macros, et il exécute même les plus fastidieuses sans problème.

Pas de doute permis, la Rival 5 est une souris gamer performante, en plus d’être esthétique et accessible pour toutes les bourses.

 Achetez-la si… 

Vous recherchez une souris Rival plus légère
La Rival 5 ressemble beaucoup à ses consœurs haut de gamme, mais elle est plus légère - ce qui fait partie des critères d’achat majeurs pour toute une nouvelle génération de joueurs.

Vous appréciez jouer avec votre pouce
Certaines souris gamer se révèlent plus généreuses avec la mise à disposition de boutons de pouce, péchant hélas par leur ergonomie. Les commandes latérales de la Rival 5 sont assez bien disposées et offrent une manipulation agréable.

Il vous faut l'excellence, même avec un budget limité
La SteelSeries Rival 5 n'est pas la souris gamer la moins chère que vous puissiez acheter aujourd’hui, mais elle octroie un grand nombre de fonctionnalités et une exécution presque sans faille - ce qu'une souris moins chère ne pourra probablement pas égaler. 

Ne l'achetez pas si… 

Vous ne jurez que par les souris sans fil
Vous ne pourrez pas transiger ici : la Rival 5 est une souris filaire. La Rival 3 Wireless peut constituer une alternative un peu moins chère mais elle présente quelques inconvénients. Sinon, la Rival 650 existe à condition de pouvoir financièrement se la permettre. 

Vous avez besoin de la souris la plus légère
La Rival 5 est assurément plus légère que les Rival 600 et 650, mais il lui manque quelques grammes pour se définir comme une souris gaming ultra-légère.   

Vous ne voulez pas installer SteelSeries GG
La personnalisation des boutons supplémentaires du pouce et de l'éclairage de la Rival 5, deux de ses principaux arguments de vente, nécessite l'installation de SteelSeries GG. Si vous ne voulez pas installer le logiciel, vous pouvez économiser de l'argent en choisissant une souris moins chère dépourvue de ces fonctions.