Test du du Canon EOS R7

Le rapide Canon EOS R7 est un excellent appareil photo, mais il a une faiblesse.

Qu'est-ce qu'une prise en main ?
Canon EOS R7
(Image: © Future)

Nos impressions

Le Canon EOS R7 a de quoi séduire et il ressemble à l'appareil photo de milieu de gamme que beaucoup de fans de Canon attendaient. Il est rapide, possède un autofocus puissant qui permet de suivre toute une série de sujets, produit d'excellentes images, se manie bien et est proposé à un prix compétitif. À l'heure où nous écrivons ces lignes, le seul inconvénient est la gamme limitée d'objectifs natifs. Si Canon nous en propose bientôt d'autres, l'EOS R7 pourrait devenir, à juste titre, l'un de ses appareils les plus populaires.

Pros

  • +

    Le dernier autofocus intelligent de Canon.

  • +

    Stabilisation IBIS

  • +

    Mode rafale rapide

  • +

    Bonne maniabilité

Cons

  • -

    Pas de mode vidéo 4K/120p

  • -

    Viseur électronique moyen

  • -

    Pas assez d'objectifs natifs

Pourquoi pouvez-vous faire confiance à TechRadar ? Nos examinateurs experts passent des heures à tester et à comparer les produits et services afin que vous puissiez choisir le meilleur pour vous. En savoir plus sur la façon dont nous testons.


Le résumé du test

Si vous êtes un photographe amateur passionné qui aime également faire des vidéos, le Canon EOS R7 est l'un des meilleurs appareils photo que vous pouvez acheter et une référence incontournable de la gamme EOS R du géant de l'image pour les photographes amateurs. 

Se situant entre les DSLRS classiques comme le Canon EOS 7D Mark II et l'EOS 90D, il associe le dernier système autofocus Canon CMOS AF II à double pixel avec une vitesse de prise de vue en rafale de 15 images par seconde (voire 30 images par seconde si vous utilisez son obturateur électronique). Il est plus cher que le Canon EOS R10, mais le capteur haute résolution de 32,5 Mpx du R7, la stabilisation intégrée au boîtier, la mémoire tampon plus profonde et les deux emplacements de carte justifieront son coût pour beaucoup.

Contrairement aux appareils photo plein format de Canon, l'EOS R7 est équipé d'un capteur APS-C. Ce dernier ne peut pas recueillir autant d'informations que les autres appareils photo. Bien que ces capteurs ne puissent pas recueillir autant de lumière que les capteurs plein format utilisés dans des appareils tels que le Canon EOS R6, ils présentent quelques avantages, notamment un système d'appareil photo plus petit et plus léger et un prix inférieur.

Pour son prix, l'EOS R7 offre une gamme impressionnante de fonctions qui montrent pourquoi il est désormais l'appareil photo APS-C phare de Canon. Contrairement à l'EOS 90D, vous bénéficiez de la stabilisation d'image intégrée (IBIS), qui permet de préserver la qualité de l'image lorsque vous photographiez à main levée. Vous disposez également de deux emplacements pour carte UHS-II et d'une gamme solide de caractéristiques de prise de vue vidéo, notamment des entrées pour casque et microphone, ainsi que la possibilité de réaliser des vidéos 4K/60p non recadrées.

Ensemble, ces caractéristiques font de l'EOS R7 l'un des meilleurs appareils photo hybride rivalisant avec les modèles plein format de Canon, qui partagent la même monture RF. Mais cette monture est aussi, actuellement, la principale faiblesse de l'EOS R7 - à l'heure où nous écrivons ces lignes, il n'existe que deux objectifs RF-S natifs pour le capteur de cet appareil.

L'un de ces objectifs est un 18-150 mm " polyvalent " qui est disponible dans un pack avec l'EOS R7, l'autre étant un objectif de kit 18-45 mm f/4.5-6.3. En dehors de ces deux objectifs, vous avez deux choix en matière d'optique : utiliser les objectifs RF plein format existants ou utiliser des objectifs EF ou EF-S via l'adaptateur EF-to-RF en option. Aucune de ces deux solutions n'est idéale pour conserver la légèreté et la petite taille de l'appareil, mais il est à espérer qu'à mesure que le système vieillira, il offrira davantage d'options.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DU CANON EOS R7

Capteur : 32,5MP APS-C CMOS

Points AF : 5915 sélectionnables manuellement, 651 sélection automatique

Vidéo : 4K/60p, Full HD/60p, Full HD 120p haute vitesse

Viseur : OLED de 0,39 pouce, résolution de 2,36 millions de points

Carte mémoire : Double carte SD/SDHC/SDXC UHS-II

Écran LCD : tactile à angle variable de 2,95 pouces, 1,62 m de pixels

Rafale maximale : 15 fps à obturateur mécanique (tampon 224 JPEG / 51 raw), 30 fps à obturateur électronique (tampon 126 JPEG / 42 raw)

Connectivité : Wi-Fi, Bluetooth

Dimensions : 132 x 90,4 x 91,7 mm

Poids : 612 g (batterie et carte SD comprises)

Vous êtes peut-être déjà au courant de l'"autre" système sans miroir APS-C de Canon, qui utilise la monture EF-M. Les objectifs de ce système ne sont pas compatibles avec la monture EF. Les objectifs de ce système ne sont pas compatibles avec les modèles APS-C de la série EOS R, et il n'y a aucun moyen de les monter via un adaptateur non plus. Canon n'a pas encore admis ouvertement qu'il allait cesser de fabriquer des modèles EF-M. Mais l'arrivée de l'EOS R n'est pas un hasard. Mais l'arrivée de l'EOS R7 et de l'EOS R10 signifie que la série EF-M a probablement atteint sa fin.

Hormis cette gamme limitée d'objectifs natifs, l'EOS R7 est un excellent appareil polyvalent. Avec une cadence de prise de vue allant jusqu'à 30 images par seconde et les derniers perfectionnements de l'autofocus de Canon, c'est un rêve pour les photographes animaliers, d'action et de sport, d'autant plus que le capteur rogné vous permettra de vous rapprocher de l'action avec vos objectifs longs.

Vous bénéficiez également de la stabilisation intégrée au corps (IBIS), un élément qui manquait aux reflex numériques Canon de milieu de gamme. Avec jusqu'à huit arrêts de compensation, c'est idéal pour les prises de vue à main levée avec des vitesses d'obturation plus lentes ou en basse lumière.

L'EOS R7 est également un petit appareil photo agréable à utiliser. Il offre une prise en main relativement solide et massive, ainsi qu'un large éventail de molettes et de boutons qui permettent de modifier facilement les paramètres dans différentes situations. Son écran tactile à angle variable est également utile pour prendre des photos sous différents angles et, bien que le viseur électronique soit un peu ordinaire, il fait l'affaire.

Les deux emplacements pour carte UHS-II sont un bonus appréciable pour un appareil photo de ce type (et à ce prix), ce qui laisse à penser qu'il pourrait également avoir la faveur des professionnels à la recherche d'un bon modèle de secours rapide pour leur boîtier principal plein format. Une gamme de spécifications vidéo utiles, y compris la vidéo 4K/60p non recadrée, complète bien la fiche technique pour faire du R7 un excellent petit appareil polyvalent.

Lors de nos tests en conditions réelles, l'appareil a produit de belles images dans diverses conditions, même si, comme on pouvait s'y attendre, il n'est pas tout à fait à la hauteur de ses frères et sœurs plein format en ce qui concerne les prises de vue en basse lumière ou à haute sensibilité.

Le principal problème est l'absence d'un véritable système d'objectifs pour exploiter le potentiel de l'EOS R7. Il n'est pas idéal de devoir faire des compromis sur les objectifs dès le départ, en particulier lorsque des sociétés comme Sony et Fujifilm disposent d'un solide ensemble d'objectifs pour soutenir des appareils APS-C comme le Sony A6600 et le Fujifilm X-T5. Mais si les R7 et R10 s'avèrent aussi populaires que Canon l'espère, ce manque d'objectifs natifs devrait devenir moins problématique avec le temps.

Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Prix et date de sortie

Le Canon EOS R7 est disponible au prix de 1 499 € (boîtier seul) ou 1 899 € avec son nouvel objectif RF-S 18-150 mm en kit.

Compte tenu des spécifications de l'appareil photo, c'est plutôt un bon rapport qualité-prix, largement en adéquation avec ses prédécesseurs spirituels. Lors de son lancement en 2019, le boîtier nu du Canon EOS 90D pouvait être acquis au tarif de 1 299 €. Mais il lui manquait des fonctionnalités avancées comme la stabilisation IBIS et un viseur électronique, présents sur l'EOS R7.

Voir le Canon EOS R7 chez Darty (s'ouvre dans un nouvel onglet)

La plaque supérieure du Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Actuellement, vous pouvez encore acheter le Canon EOS RP plein format pour seulement 1 099 €. Cependant, malgré son capteur plus grand, cet appareil est basé sur une technologie beaucoup plus ancienne, comme le processeur Digic 8 de Canon - ce qui réduit considérablement ses performances en matière d'autofocus et de vidéo.

Il est possible que Canon lance des successeurs plein format d'entrée de gamme, mais pour l'instant, l'EOS R7 (et l'EOS R10) demeurent les meilleures voies d'accès à son système EOS R conçu pour les photographes amateurs. 

Les appareils Canon plein format plus anciens, tels que le Canon EOS RP plein format, sont disponibles à un prix inférieur à celui de l'EOS R7, mais ils utilisent une technologie beaucoup plus ancienne qui fait que l'autofocus et la vidéo ne sont pas à la hauteur du R7.

Le Canon EOS RP n'a pas encore été remplacé par un appareil plein format d'entrée de gamme, mais il est possible qu'il soit disponible en 2023. Pour l'instant, rien ne permet de penser qu'un successeur de l'EOS RP est imminent, et l'EOS R7 comble parfaitement le vide en tant qu'appareil photo hybride abordable pour les amateurs, pour autant que vous préfériez les avantages des appareils APS-C au plein format.

Design

Le Canon EOS R7 est un petit appareil photo sans miroir léger qui rappelle à la fois l'EOS R6 et l'ancien EOS R. Au cours de notre essai, nous avons pu constater qu'il combine avec succès la portabilité, les commandes intuitives ainsi qu’une prise en main confortable et profonde. Ce qui le rendra, encore une fois, populaire auprès des photographes amateurs.

La seule grande caractéristique conceptuelle manquante, que nous avions observée sur les appareils Canon précédents, est peut-être un écran LCD disponible sur la plaque supérieure. En l'absence de molettes dédiées à des paramètres tels que la vitesse d'obturation, nous avons toujours trouvé que ces écrans LCD représentaient un moyen pratique de vérifier rapidement votre profil personnalisé. Pourtant, l'EOS R6, plus onéreux, se veut également dépourvu de cette fonction, et cette décision contribue sans aucun doute à réduire le coût et la complexité de l'EOS R7.

La plaque supérieure de l'EOS R7 nous rappelle l'EOS R6 plein format à d'autres égards. La molette de sélection des modes est judicieusement placée à droite du viseur, tandis que la poignée abrite le déclencheur, la molette avant (pour régler l'ouverture ou la vitesse d'obturation), un bouton multifonction et un bouton d'enregistrement vidéo.

La plaque supérieure du Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Il y a néanmoins quelques grandes différences avec l'EOS R6. Tout d'abord, l'EOS R7 hérite de la griffe porte-accessoires plus perfectionnée qui équipe le Canon EOS R3 professionnel. Elle permet de coupler l'appareil photo à divers accessoires tels que des flashes et des microphones, ce qui permet de réduire le nombre de câbles et l'encombrement.

Canon a en outre combiné le joystick AF et la molette de commande de l'appareil. Cela pourrait obliger certains photographes Canon à recâbler leur mémoire musculaire, mais nous nous sommes rapidement habitués à la nouvelle place de la molette.

Mis à part ce détail inhabituel, l'arrière de l'EOS R7 ressemble davantage au Canon EOS R, l'appareil photo plein format qui a introduit le nouveau système sans miroir de Canon en 2018. Les principales commandes - notamment un d-pad à quatre directions, le bouton "Q" pour modifier rapidement les paramètres, ainsi que des boutons pour la lecture, la suppression de photos et l'ouverture des menus - sont toutes situées au même endroit. Vous disposez enfin d'un écran LCD à bascule latérale.

Heureusement, pour ceux qui prennent souvent des photos dans des conditions météorologiques difficiles, l'EOS R7 bénéficie d'une étanchéité apparemment équivalente à celle du Canon EOS 90D. Bien que cette protection n'atteigne pas le niveau des appareils photo professionnels de Canon, elle devrait permettre à l'EOS R7 de supporter un peu de brume, de poussière ou une légère averse.

Les emplacements cartes du Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Alors, que manque-t-il exactement au Canon EOS R7, par rapport à ses compagnons plus onéreux ? Un domaine dans lequel Canon a réduit les coûts est le viseur électronique (EVF). Il s'agit d'un viseur de 2,36 millions de points avec un grossissement de 1,15x et un taux de rafraîchissement de 120 images par seconde, considéré comme standard il y a quelques années, mais qui semble quelque peu dépassé aujourd'hui. Il dispose au moins du mode de simulation OVF (viseur optique) que nous avons aperçu sur le Canon EOS R3, un outil pratique pour ceux qui passent d'un reflex numérique à un autre.

L'EOS R7 ne dispose pas non plus d'un emplacement pour carte CFexpress. À la place, vous obtenez deux emplacements pour carte UHS-II, ce qui constitue une configuration plus simple et plus courante pour un appareil photo APS-C. Cela signifie également que vous ne pourrez pas bénéficier de la capacité à vider rapidement la mémoire tampon des dernières cartes CFexpress de type B, notamment lorsque leur prix commencera à baisser.  

Dans l'ensemble, nous avons été impressionnés par le design du Canon EOS R7. Pour les propriétaires de reflex numériques, il peut sembler un peu plus léger et étroit, mais la prise en main relativement profonde permet d'équilibrer les objectifs plus longs. Et, hormis le viseur légèrement dépassé, il ressemble à un appareil sans miroir moderne.

  • Design : 4.5/5

Caractéristiques principales et performances

L'un des principaux attraits du Canon EOS R7, particulièrement pour ceux qui passent d'un vieux reflex numérique à ce nouveau modèle, est la promesse d'un autofocus moderne. C'est ce que l'EOS R7 est en mesure d'offrir, grâce à l'intégration du processeur Digic X.

Les puces Digic X de Canon sont une famille de processeurs, ce qui ne signifie pas que vous pouvez vous attendre à des performances d'autofocus et de prise de vue en rafale identiques à celles d'un Canon EOS R5 ou EOS R6. Mais grâce à l'intégration du Dual Pixel CMOS AF II, le tout dernier système autofocus de Canon, vous n'en êtes pas loin - et il s’agit d’un avantage majeur pour les photographes sportifs, compte tenu du prix de l'appareil.

Ledit système couvre l'ensemble du cadre (il est capable de suivre les sujets jusqu'aux extrémités de la photo). Le Canon EOS R7 possède moins de zones AF que l'EOS R5 et l'EOS R6 (651 zones, contre 1 053 sur ces appareils professionnels), mais il suit les mêmes sujets, notamment les animaux (chiens, chats, oiseaux), les véhicules et, bien sûr, les humains.

L'écran à bascule latérale de l'appareil photo Canon EOS R7

(Image credit: Future)

L'EOS R7 peut reconnaître et suivre les visages et les yeux - et si ceux-ci ne sont pas visibles, il passe à la tête ou au corps entier. D'autres facteurs, comme la lumière disponible et l'objectif que vous utilisez, peuvent influer sur le fonctionnement pratique de cette option. Nous avons été impressionnés, lors de notre bref passage avec l'appareil, par la qualité du suivi des yeux et du visage d'un patineur, dans des conditions assez sombres. Canon affirme que l'autofocus de l'EOS R7 fonctionne jusqu'à -5EV, ce qui correspond effectivement à un environnement nocturne sous le clair de lune.

L'autre grande carte de visite du Canon EOS R7 est son mode rafale. Il peut atteindre une vitesse de 15 images par seconde avec son obturateur mécanique. En passant à l'obturateur électronique, il peut afficher une vitesse maximale impressionnante de 30 images par seconde, y compris lors de la prise de photos brutes - bien que cela s'accompagne d'un risque d'obturateur roulant (qui peut entraîner des lignes verticales inclinées).

Combien de temps l'EOS R7 peut-il maintenir ces vitesses maximales ? Pas autant qu'un appareil photo professionnel comme le Canon EOS R3. Grâce à la mémoire tampon de l'EOS R7, vous pouvez maintenir une vitesse de 15 images par seconde (avec l'obturateur mécanique) pour 224 JPEG ou 51 photos RAW, soit environ 15 secondes ou 3,5 secondes respectivement. C'est suffisant pour saisir le moment crucial, si vous disposez de la bonne carte mémoire. Nous l'avons utilisé avec une carte Lexar Professional 2000x UHS-II et avons été impressionnés par ses rafales.

L'écran à bascule latérale de l'appareil photo Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Certaines des premières rumeurs concernant l'EOS R7 prévoyaient que l'appareil posséderait un emplacement pour carte CFexpress à côté d'un emplacement UHS-II, au lieu des deux emplacements UHS-II qui lui sont octroyés aujourd’hui. Cela aurait pu aider l'appareil à maintenir plus longtemps ses vitesses de rafale maximales. Pour autant, les mémoires tampon de l'EOS R7 sont probablement suffisantes pour tout amateur de photographie animalière. Et lorsque nous avons demandé à Canon pourquoi il n'avait pas inclus CFexpress, il nous a répondu : "CFexpress serait nécessaire si l'appareil photo enregistrait des vidéos en 8K ou en 4K 120fps. Comme aucun des appareils ne peut le faire, les cartes SD UHS-II conviennent parfaitement. Cela permet également d'utiliser des boîtiers plus petits".

Si la cadence de 30 images par seconde est excellente, vous ne bénéficiez pas de la même mémoire tampon profonde que sur un modèle plus coûteux comme l'EOS R6 ou le R5. À 30 images par seconde, l'appareil devra faire une pause après seulement 42 fichiers bruts. Mais tant que vous n'avez pas la gâchette facile et que vous pratiquez des rafales contrôlées, cela sera suffisant pour la plupart des utilisateurs amateurs qui espèrent capturer un moment précis.

Il convient de noter que pour profiter pleinement de ces vitesses, vous aurez besoin d'une carte mémoire UHS-II rapide. Nous avons constaté qu'en photographiant un chien courant rapidement, plus de photos étaient nettes que non nettes, ce qui rend la photographie de la faune, du sport et de l'action plus facile que jamais à ce prix. Cela dit, il convient de noter que l'EOS R10 offre un taux de réussite similaire et est même moins cher que l'EOS R7.

L'autonomie de la batterie de 500 photos est décente pour un appareil photo hybride. N'oubliez pas non plus qu'il s'agit d'une spécification de laboratoire - dans le monde réel, vous pouvez toujours prendre plus de photos si vous faites attention à l'économie d'énergie ou si vous ne faites pas quelque chose qui consomme beaucoup d'énergie (comme une vidéo 4K). 

Lors de nos tests, l'appareil a toujours tenu une journée complète sans perdre plus de deux barres de batterie. Vous pouvez également charger l'appareil photo via USB, donc si vous êtes particulièrement inquiet, vous pouvez toujours emporter un pack de batterie pour les rafales de puissance en déplacement.

  • Caractéristiques principales et performances : 4.5/5

Qualité photo et vidéo

Avec 32,5 mégapixels, l'EOS R7 a un nombre de mégapixels élevé pour un appareil photo APS-C. Les avantages sont les suivants : des images très détaillées et une bonne possibilité de recadrage. L'avantage est que les images sont magnifiquement détaillées et que vous disposez d'une bonne marge de manœuvre pour le recadrage, ce qui s'avère souvent utile pour photographier des animaux sauvages et des sujets d'action. 

L'inconvénient de tous ces pixels entassés sur une surface relativement petite est que la prise de vue en basse lumière ne peut pas rivaliser avec les modèles plein format, ou même les modèles APS-C avec des résolutions plus modestes. Ce n'est peut-être pas un problème pour la plupart des photographes, mais dans certains cas, cela peut conduire à des images moins parfaites. Par exemple, lors de notre test, nous avons utilisé l'objectif RF 600 mm f/11.

Bien qu'il s'agisse d'un excellent objectif pour la prise de vue de la faune sauvage, grâce à sa taille compacte et à sa longue portée (équivalent à 960 mm lorsqu'il est monté sur le R7), le fait d'avoir f/11 comme ouverture maximale implique généralement l'utilisation d'ISO assez élevés, même lorsque la lumière est assez abondante. 

Les photos qui en résultent présentent un degré raisonnable de bruit et de lissage de l'image. Ce n'est pas trop grave lorsqu'on regarde les images en petite taille, mais c'est assez apparent dès qu'on les regarde en taille réelle ou qu'on les examine de près.

Dans l'ensemble, cependant, nous avons été très impressionnés par la qualité d'image de l'EOS R7. Les couleurs sont riches, chaudes et attrayantes, comme on peut l'attendre de Canon. Le réglage automatique de la balance des blancs s'est révélé gagnant dans tous les scénarios d'éclairage que nous lui avons soumis - et vous pouvez même lui demander de privilégier les tons chauds ou les tons froids, selon vos préférences.

Le mode de mesure universel (connu sous le nom de mesure évaluative pour les appareils Canon) a bien fonctionné pour produire des expositions équilibrées, même dans des scénarios à fort contraste.

Les fichiers bruts offrent une bonne marge de manœuvre pour effectuer des ajustements, ce qui vous permet de retirer un bon degré de détails manquants dans les basses lumières et les hautes lumières lorsque vous en avez besoin. Vous pouvez également modifier l'équilibre entre le lissage et le bruit si vous préférez voir un peu plus de détails que ce que fournit la sortie JPEG.

La qualité vidéo est également bonne, avec l'avantage de la vidéo 4K/60p non recadrée avec une profondeur de couleur 4:2:2 de 10 bits. Depuis quelque temps, nous critiquons les options sans miroir de milieu de gamme (EOS M) de Canon pour leurs limites en matière de vidéo, et il est donc agréable de voir un bon appareil hybride à un prix raisonnable. 

Les créateurs de contenu voudront peut-être considérer l'EOS R7, surtout si l'on tient compte des autres caractéristiques utiles comme l'écran rabattable, les prises micro et casque. L'inconvénient de la vidéo est qu'il n'y a pas de mode 4K/120p pour les prises de vue au ralenti, mais cela ne sera pas un obstacle pour la plupart des gens. 

  • Qualité de l'image et de la vidéo : 4/5

Le dos du Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Achetez-le si...

Vous avez un budget limité et vous aimez la photographie animalière ou sportive.

Avec un excellent autofocus, un suivi du sujet et une reconnaissance des yeux, l'EOS R7 change un peu la donne pour les utilisateurs de Canon qui n'ont pas le budget nécessaire pour acheter des modèles avancés plein format. Le fait d'avoir un capteur APS-C est également un avantage pour se rapprocher du sujet sans avoir à investir dans des objectifs ultra-longs.


Vous n'avez pas peur d'attendre des objectifs RF-S natifs.

La situation actuelle en matière d'objectifs est loin d'être idéale. Oui, vous pouvez utiliser n'importe quel objectif RF, mais ce faisant, vous ne bénéficiez pas de la taille et du poids réduits auxquels un système APS-C se prêterait autrement. Vous pouvez également utiliser des objectifs de reflex numériques via un adaptateur, mais vous rencontrerez à nouveau le même problème. Espérons qu'avec le temps, le système RF-S ne subira pas le même sort que le système EF-M et que Canon investira dans une bonne gamme d'optiques. 


Vous voulez un petit appareil polyvalent et facile à transporter ?

L'EOS R7 est présenté comme un appareil photo pour le sport et la vie sauvage, mais c'est aussi un excellent appareil polyvalent, bien adapté à de nombreux autres sujets, comme les paysages. Sa petite taille et l'objectif de kit 18-150 mm en font également une bonne option pour les voyages, avec une bonne gamme de sujets couverts par cette plage focale. 

Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Ne l'achetez pas si...

Vous êtes frustré par l'absence d'objectifs RF-S natifs.

C'est un point que nous avons mentionné à plusieurs reprises, mais uniquement parce que nous avons déjà été échaudés par le système EOS M. À l'heure actuelle, les photographes sportifs et animaliers sont sans doute mieux servis par des appareils tels que le Sony A6600 et le Fujifilm X-H2S, deux systèmes APS-C dotés d'une excellente gamme d'objectifs. Le A6600 n'est pas aussi agréable à manipuler et le X-H2S est beaucoup plus cher, mais tout dépend vraiment de ce que vous voulez (ou de ce dont vous avez besoin).


Vous recherchez un appareil plein format ou l'excellence en basse lumière.

Les capteurs APS-C présentent de nombreux avantages, mais beaucoup de personnes désirent simplement un appareil photo plein format. Si vous attendez de passer à un appareil sans miroir, vous serez peut-être plus impressionné par les options plein format, surtout si vous avez le budget nécessaire. Et surtout si vous photographiez des sujets compatibles avec le plein format, comme les basses lumières et le portrait. Réfléchissez bien au type de sujets que vous choisissez - ainsi qu'au montant que vous souhaitez dépenser - avant d'opter pour un appareil comme le R7. 


Vous photographiez rarement des animaux sauvages et des sportifs

Bien que l'EOS R7 soit un bon appareil polyvalent, il excelle dans le traitement des sujets en mouvement rapide. En tant que tel, si vous ne photographiez jamais ces sujets, il peut s'avérer un peu inutile. Vous pourriez envisager de vous tourner vers le modèle frère du R7, le R10, ou de vous tourner vers les modèles plein format d'entrée de gamme qui offrent une meilleure qualité pour les sujets statiques tels que les paysages.


Les alternatives

Image (s'ouvre dans un nouvel onglet)

Canon EOS R6 Mark II
Bien qu'un peu plus cher que le R7, le R6 Mark II est un choix fantastique pour vous initier à la photographie plein format. Malgré son capteur plus grand, il offre des vitesses comparables à celles du R7, avec des prises de vue à 40 images par seconde en utilisant son obturateur électronique. Avec un autofocus amélioré par rapport à son prédécesseur et une vidéo 4K/60p sans recadrage, il s'agit effectivement d'une version plein format de l'EOS R7.

Lire notre test du Canon EOS R6 Mark II (s'ouvre dans un nouvel onglet)

Image (s'ouvre dans un nouvel onglet)

Sony A6600
L'A6600 a maintenant quelques années, mais il est toujours aussi performant lorsqu'il s'agit de photographier des sujets en mouvement. Si le sport et la vie sauvage sont votre tasse de thé et que vous êtes déçu par le nombre d'objectifs APS-C actuellement proposés pour la monture RF de Canon, alors l'A6600 devrait vous convenir davantage. La manipulation n'est pas aussi agréable et l'unique emplacement pour carte UHS-I est un peu décevant.

Lisez notre test du Sony A6600 (s'ouvre dans un nouvel onglet) (en anglais)

Image (s'ouvre dans un nouvel onglet)

Fujifilm X-H2S
Jusqu'à présent, Fujifilm n'était pas réputé pour ses photos de sport et d'action, mais tout cela change avec le X-H2S. Parvenant à combiner puissance et vitesse, il existe déjà un ensemble complet d'objectifs et d'accessoires pour ce système APS-C bien établi. Mais le gros problème ici, c'est le prix : pour le prix du X-H2S, vous pouvez acquérir certains rivaux plein format, ce qui en fait une proposition coûteuse.

Lire notre test du Fujifilm X-H2S (s'ouvre dans un nouvel onglet)