Skip to main content

Prise en main du Canon EOS R7

Sa rapidité exemplaire et son prix plus abordable devraient séduire les photographes animaliers et sportifs en formation.

Qu'est-ce qu'une prise en main ?
Canon EOS R7
(Image: © Future)

Nos impressions

Le Canon EOS R7 s'annonce comme un appareil photo hybride impressionnant pour les photographes et les vidéastes amateurs. Sa combinaison de compétences avancées en matière d'autofocus, de stabilisation IBIS et de rafales rapides (bien qu'avec une mémoire tampon limitée) pourrait le placer en tête de liste des souhaits des photographes animaliers et sportifs, en particulier. Toutefois, il lui faudra encore quelques objectifs natifs avant de devenir le champion APS-C tant convoité.

Pros

  • +

    Le dernier autofocus intelligent de Canon.

  • +

    Stabilisation IBIS

  • +

    Mode rafale rapide

  • +

    Bonne maniabilité

Cons

  • -

    Pas de mode vidéo 4K/120p

  • -

    Viseur électronique moyen

  • -

    Pas assez d'objectifs natifs

Le Canon EOS R7 est, sur le papier, l'appareil photo sans miroir que les photographes amateurs attendaient. Il s'agit d'un appareil photo de milieu de gamme doté de caractéristiques haut de gamme - et comme l'EOS R10 qu'il côtoie, l'EOS R7 est construit autour d'un capteur APS-C avancé. Bien que ces capteurs ne puissent pas recueillir autant de lumière que les capteurs plein format exploités dans des modèles tels que le Canon EOS R6, ils présentent quelques avantages - notamment un prix plus bas.

Si vous êtes un photographe passionné qui aime immortaliser la faune et les prouesses sportives, l'EOS R7 pourrait être l'appareil photo qu'il vous faut. Se situant entre les reflex numériques classiques comme le Canon EOS 7D Mark II et le 90D, il associe le dernier système autofocus CMOS AF II à double pixel de Canon à des vitesses de prise de vue en rafale de 15 images par seconde (voire 30 images par seconde avec son obturateur électronique).

Pour son tarif, l'EOS R7 offre une liste impressionnante de fonctions qui montrent pourquoi il s’impose comme le nouveau fleuron des appareils photo APS-C de Canon. Contrairement à l'EOS 90D, vous bénéficiez ici de la stabilisation d'image intégrée (IBIS), fort utile pour préserver la qualité de l'image lors de la prise de vue à main levée. Selon Canon, ce système garantit une compensation allant jusqu'à huit stops, ce qui vous permet d'utiliser des vitesses d'obturation plus lentes (et des ISO plus faibles) dans des situations de faible éclairage.

Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Vous disposez également de deux emplacements pour carte UHS-II et d'une gamme solide de caractéristiques de prise de vue vidéo, en particulier des entrées pour casque et microphone, ainsi que la possibilité de filmer des vidéos 4K/60p non rognées. En théorie, le Canon EOS R7 est donc le boîtier polyvalent qui manquait à la gamme d'appareils sans miroir de Canon.

Mais le nouveau champion APS-C du constructeur est-il à la hauteur de sa fiche technique en pratique ? Et qu'en est-il des objectifs ? Consultez notre prise en main du Canon EOS R7 ci-dessous pour obtenir les réponses.

Prix et date de sortie

Le Canon EOS R7 est disponible en précommande dès maintenant et sera livré en juin. L'EOS R7 coûte 1 499 € (boîtier seul) ou 1 899 € avec son nouvel objectif RF-S 18-150 mm en kit.

Compte tenu des spécifications de l'appareil photo, c'est plutôt un bon rapport qualité-prix, largement en adéquation avec ses prédécesseurs spirituels. Lors de son lancement en 2019, le boîtier nu du Canon EOS 90D pouvait être acquis au tarif de 1 299 €. Mais il lui manquait des fonctionnalités avancées comme la stabilisation IBIS et un viseur électronique, présents sur l'EOS R7.

La plaque supérieure du Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Actuellement, vous pouvez encore acheter le Canon EOS RP plein format pour seulement 1 099 €. Cependant, malgré son capteur plus grand, cet appareil est basé sur une technologie beaucoup plus ancienne, comme le processeur Digic 8 de Canon - ce qui réduit considérablement ses performances en matière d'autofocus et de vidéo.

Il est possible que Canon lance des successeurs plein format d'entrée de gamme, mais pour l'instant, l'EOS R7 (et l'EOS R10) demeurent les meilleures voies d'accès à son système EOS R conçu pour les photographes amateurs. Pour une durée limitée, Canon offre également la bague d’adaptation monture EF-EOS R, pour toute précommande de l'EOS R7.

Design

Le Canon EOS R7 est un petit appareil photo sans miroir léger qui rappelle à la fois l'EOS R6 et l'ancien EOS R. Au cours de notre bref essai, nous avons pu constater qu'il combine avec succès la portabilité, les commandes intuitives ainsi qu’une prise en main confortable et profonde. Ce qui le rendra, encore une fois, populaire auprès des photographes amateurs.

La seule grande caractéristique conceptuelle manquante, que nous avions observée sur les appareils Canon précédents, est peut-être un écran LCD disponible sur la plaque supérieure. En l'absence de molettes dédiées à des paramètres tels que la vitesse d'obturation, nous avons toujours trouvé que ces écrans LCD représentaient un moyen pratique de vérifier rapidement votre profil personnalisé. Pourtant, l'EOS R6, plus onéreux, se veut également dépourvu de cette fonction, et cette décision contribue sans aucun doute à réduire le coût et la complexité de l'EOS R7.

La plaque supérieure de l'EOS R7 nous rappelle l'EOS R6 plein format à d'autres égards. La molette de sélection des modes est judicieusement placée à droite du viseur, tandis que la poignée abrite le déclencheur, la molette avant (pour régler l'ouverture ou la vitesse d'obturation), un bouton multifonction et un bouton d'enregistrement vidéo.

La plaque supérieure du Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Il y a néanmoins quelques grandes différences avec l'EOS R6. Tout d'abord, l'EOS R7 hérite de la griffe porte-accessoires plus perfectionnée qui équipe le Canon EOS R3 professionnel. Elle permet de coupler l'appareil photo à divers accessoires tels que des flashes et des microphones, ce qui permet de réduire le nombre de câbles et l'encombrement.

Canon a en outre combiné le joystick AF et la molette de commande de l'appareil. Cela pourrait obliger certains photographes Canon à recâbler leur mémoire musculaire, mais nous nous sommes rapidement habitués à la nouvelle place de la molette.

Mis à part ce détail inhabituel, l'arrière de l'EOS R7 ressemble davantage au Canon EOS R, l'appareil photo plein format qui a introduit le nouveau système sans miroir de Canon en 2018. Les principales commandes - notamment un d-pad à quatre directions, le bouton "Q" pour modifier rapidement les paramètres, ainsi que des boutons pour la lecture, la suppression de photos et l'ouverture des menus - sont toutes situées au même endroit. Vous disposez enfin d'un écran LCD à bascule latérale.

Heureusement, pour ceux qui prennent souvent des photos dans des conditions météorologiques difficiles, l'EOS R7 bénéficie d'une étanchéité apparemment équivalente à celle du Canon EOS 90D. Bien que cette protection n'atteigne pas le niveau des appareils photo professionnels de Canon, elle devrait permettre à l'EOS R7 de supporter un peu de brume, de poussière ou une légère averse.

Les emplacements cartes du Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Alors, que manque-t-il exactement au Canon EOS R7, par rapport à ses compagnons plus onéreux ? Un domaine dans lequel Canon a réduit les coûts est le viseur électronique (EVF). Il s'agit d'un viseur de 2,36 millions de points avec un grossissement de 1,15x et un taux de rafraîchissement de 120 images par seconde, considéré comme standard il y a quelques années, mais qui semble quelque peu dépassé aujourd'hui. Il dispose au moins du mode de simulation OVF (viseur optique) que nous avons aperçu sur le Canon EOS R3, un outil pratique pour ceux qui passent d'un reflex numérique à un autre.

L'EOS R7 ne dispose pas non plus d'un emplacement pour carte CFexpress. À la place, vous obtenez deux emplacements pour carte UHS-II, ce qui constitue une configuration plus simple et plus courante pour un appareil photo APS-C. Cela signifie également que vous ne pourrez pas bénéficier de la capacité à vider rapidement la mémoire tampon des dernières cartes CFexpress de type B, notamment lorsque leur prix commencera à baisser.  

Dans l'ensemble, nous avons été impressionnés par le design du Canon EOS R7. Pour les propriétaires de reflex numériques, il peut sembler un peu plus léger et étroit, mais la prise en main relativement profonde permet d'équilibrer les objectifs plus longs. Et, hormis le viseur légèrement dépassé, il ressemble à un appareil sans miroir moderne.

Caractéristiques principales et performances

L'un des principaux attraits du Canon EOS R7, particulièrement pour ceux qui passent d'un vieux reflex numérique à ce nouveau modèle, est la promesse d'un autofocus moderne. C'est ce que l'EOS R7 est en mesure d'offrir, grâce à l'intégration du processeur Digic X.

Les puces Digic X de Canon sont une famille de processeurs, ce qui ne signifie pas que vous pouvez vous attendre à des performances d'autofocus et de prise de vue en rafale identiques à celles d'un Canon EOS R5 ou EOS R6. Mais grâce à l'intégration du Dual Pixel CMOS AF II, le tout dernier système autofocus de Canon, vous n'en êtes pas loin - et il s’agit d’un avantage majeur pour les photographes sportifs, compte tenu du prix de l'appareil.

Ledit système couvre l'ensemble du cadre (il est capable de suivre les sujets jusqu'aux extrémités de la photo). Le Canon EOS R7 possède moins de zones AF que l'EOS R5 et l'EOS R6 (651 zones, contre 1 053 sur ces appareils professionnels), mais il suit les mêmes sujets, notamment les animaux (chiens, chats, oiseaux), les véhicules et, bien sûr, les humains.

L'écran à bascule latérale de l'appareil photo Canon EOS R7

(Image credit: Future)

L'EOS R7 peut reconnaître et suivre les visages et les yeux - et si ceux-ci ne sont pas visibles, il passe à la tête ou au corps entier. D'autres facteurs, comme la lumière disponible et l'objectif que vous utilisez, peuvent influer sur le fonctionnement pratique de cette option. Nous avons été impressionnés, lors de notre bref passage avec l'appareil, par la qualité du suivi des yeux et du visage d'un patineur, dans des conditions assez sombres. Canon affirme que l'autofocus de l'EOS R7 fonctionne jusqu'à -5EV, ce qui correspond effectivement à un environnement nocturne sous le clair de lune.

L'autre grande carte de visite du Canon EOS R7 est son mode rafale. Il peut atteindre une vitesse de 15 images par seconde avec son obturateur mécanique. En passant à l'obturateur électronique, il peut afficher une vitesse maximale impressionnante de 30 images par seconde, y compris lors de la prise de photos brutes - bien que cela s'accompagne d'un risque d'obturateur roulant (qui peut entraîner des lignes verticales inclinées).

Combien de temps l'EOS R7 peut-il maintenir ces vitesses maximales ? Pas autant qu'un appareil photo professionnel comme le Canon EOS R3. Grâce à la mémoire tampon de l'EOS R7, vous pouvez maintenir une vitesse de 15 images par seconde (avec l'obturateur mécanique) pour 224 JPEG ou 51 photos RAW, soit environ 15 secondes ou 3,5 secondes respectivement. C'est suffisant pour saisir le moment crucial, si vous disposez de la bonne carte mémoire. Nous l'avons utilisé avec une carte Lexar Professional 2000x UHS-II et avons été impressionnés par ses rafales, mais il nous faudra plus de temps passé avec l'EOS R7 pour l’évaluer correctement.

L'écran à bascule latérale de l'appareil photo Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Certaines des premières rumeurs concernant l'EOS R7 prévoyaient que l'appareil posséderait un emplacement pour carte CFexpress à côté d'un emplacement UHS-II, au lieu des deux emplacements UHS-II qui lui sont octroyés aujourd’hui. Cela aurait pu aider l'appareil à maintenir plus longtemps ses vitesses de rafale maximales. Pour autant, les mémoires tampon de l'EOS R7 sont probablement suffisantes pour tout amateur de photographie animalière. Et lorsque nous avons demandé à Canon pourquoi il n'avait pas inclus CFexpress, il nous a répondu : "CFexpress serait nécessaire si l'appareil photo enregistrait des vidéos en 8K ou en 4K 120fps. Comme aucun des appareils ne peut le faire, les cartes SD UHS-II conviennent parfaitement. Cela permet également d'utiliser des boîtiers plus petits".

Étant donné que nous avons tenu l’EOS R7 moins d’une heure entre les mains, dans les conditions délicates d'une patinoire couverte, il ne nous a pas été possible d'évaluer pleinement ses capacités d'autofocus et de prise de vue en rafale. Nous avons été subjugués par la qualité du suivi du sujet dans le viseur, mais la vitesse de mise au point automatique a certainement été affectée par le manque de lumière disponible. Nous avons hâte de l'essayer lors d'une excursion en forêt, à la rencontre de la faune et de la flore - ce qui représente un scénario plus populaire pour un appareil photo APS-C.

Quelle est l'autonomie du Canon EOS R7 ? Sur le papier, elle est meilleure que celle d'un appareil plus gourmand en énergie comme l'EOS R6, mais elle est loin d'apparaître comparable à celle d'un reflex numérique comme l'EOS 90D. Canon affirme que vous obtiendrez 500 photos avec une charge en utilisant le viseur, ce qui est assez décent pour un appareil photo sans miroir. Nous sommes impatients de faire des tests plus concrets à ce sujet.

Qualité photo et vidéo

Nous avons passé moins d'une heure avec l'EOS R7 dans des conditions de prise de vue réduites. Aussi, il est trop tôt pour tirer des conclusions définitives sur sa qualité d'image. Nous n'avons pas non plus pu examiner ses fichiers RAW, car ils ne sont pas encore pris en charge par les logiciels de traitement des données brutes. Toutefois, il est possible de faire quelques observations générales sur son capteur de 32,5 Mpx.

Il s'agit d'un capteur APS-C haute résolution. Parce qu'il contient plus de photosites que ses rivaux à plus faible résolution, il est mieux adapté à l'obtention de niveaux élevés de détails photographiques à la lumière du jour, plutôt qu'à des performances ISO élevées dans des conditions sombres. Le scénario dans lequel nous avons pris des photos serait un test pour n'importe quel appareil plein format, et les JPEG de l'EOS R7 montrent naturellement les effets du lissage et de la réduction du bruit en raison des ISO élevés auxquels nous avons pris des photos.

Si les performances du Canon EOS R7 s’avèrent comparables à celles de l'EOS 90D, dont le capteur APS-C de 32,5 Mpx est similaire, on peut s'attendre à ce qu'il capture des images brutes d'un niveau de détail impressionnant et à ce qu'il figure parmi les meilleurs appareils photo pour amateurs. En termes de qualité d'image sous une bonne lumière. Nous devrons passer beaucoup plus de temps avec lui, dans diverses conditions, pour confirmer ce point.

Il en va de même pour la qualité vidéo qui, en théorie, pourrait égaler ses compétences en matière de photo. L'EOS R7 est capable de filmer des vidéos 4K/60p suréchantillonnées sans aucun recadrage (contrairement à l'EOS R10) et avec une profondeur de couleur 4:2:2 de 10 bits. Après des années de limitations vidéo décevantes sur ses appareils photo de milieu de gamme comme le Canon EOS M50 Mark II, il semble que le processeur Digic X ait enfin débloqué un véritable appareil photo hybride Canon à un prix raisonnable.

Le dos du Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Malheureusement, il n'y a pas de mode vidéo 4K/120p pour les amateurs de ralenti (il fallait bien qu'il y ait un piège). Vous disposez du profil Canon Log 3 pour l'étalonnage des couleurs de vos films par la suite, et Canon affirme qu'il n'y a pas les limites habituelles d'enregistrement de 30 minutes sur les clips que nous avons observées sur les appareils photo de milieu de gamme précédents. Apparemment, il peut enregistrer jusqu'à une heure avant de surchauffer, mais il s'agit là encore d'un point que nous devrons tester correctement.

Pour conclure...

Le Canon EOS R7 est un nouveau venu très prometteur dans la gamme d'appareils photo sans miroir de Canon, et peut-être la solution idéale pour les photographes amateurs qui n'ont pas pu profiter des boîtiers plein format.

Ce n'est pas un appareil bon marché, mais les caractéristiques et les performances que l'EOS R7 offre pour ce prix sont impressionnantes. Ses capacités d'autofocus, ses vitesses de prise de vue en rafale et sa stabilisation d'image intégrée pourraient en faire le choix idéal pour les photographes animaliers et sportifs qui ont envisagé de faire le grand saut avec un Sony A6600 ou un Fujifilm X-T4.

Et malgré l'absence décevante d'un mode 4K/120p, les vidéastes et les vlogueurs apprécieront également son écran tactile entièrement articulé et sa capacité à filmer des vidéos 4K/60p non rognées.

Canon EOS R7

(Image credit: Future)

Le seul point d'interrogation, par rapport à la série X de Fujifilm en particulier, concerne les objectifs. Les nouveaux objectifs du kit RF-S de Canon ne seront probablement pas les optiques de rêve que les amateurs passionnés voudront associer à un EOS R7. Autrement dit, les objectifs RF plein format ou l'adaptation d'anciens verres EF constituent actuellement les seules options.

Cette situation va sans doute changer avec l'arrivée de l'EOS R7 et de l'EOS R10, mais pour l'instant, l'appareil phare APS-C de Canon s'annonce comme l'un des meilleurs lancements de l'année pour les photographes amateurs et les photographes hybrides.

Mark is the Cameras Editor at TechRadar. Having worked in tech journalism for a ludicrous 17 years, Mark is now attempting to break the world record for the number of camera bags hoarded by one person. He was previously Cameras Editor at Trusted Reviews, Acting editor on Stuff.tv, as well as Features editor and Reviews editor on Stuff magazine. As a freelancer, he's contributed to titles including The Sunday Times, FourFourTwo and Arena. And in a former life, he also won The Daily Telegraph's Young Sportswriter of the Year. But that was before he discovered the strange joys of getting up at 4am for a photo shoot in London's Square Mile. 

Qu'est-ce qu'une prise en main ?

Nos prises en main reflètent les premières impressions du journaliste sur un produit, après l'avoir utilisé pendant quelques minutes ou quelques heures. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un test approfondi, cela nous permet de vous donner une idée sur sa prise en main et sur ses usages, même si ce n'est qu'une vision embryonnaire. Pour plus d'informations, voir notre page Garantie sur les tests TechRadar .