Skip to main content

Test Nikon Z9

Nikon fait un bond en avant avec son appareil photo le plus puissant de tous les temps.

Nikon Z9
Best in Class
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

Avec le Nikon Z9, les appareils photo sans miroir de Nikon font un bond en avant impressionnant pour rivaliser avec les fleurons de Canon et Sony. Le Z9 ressemble à un reflex numérique indestructible, tout en renfermant des options innovantes telles que le suivi AF avancé, la prise de vue en rafale à 20 images par seconde, la vidéo 8K et un obturateur exclusivement électronique. Nous apprécions également son nouvel écran inclinable dans les deux sens. Il est dommage que certaines fonctions vidéo ne soient pas disponibles avant une mise à jour du firmware en 2022. Toutefois, les prouesses vidéo du Z9 impressionnent déjà et nous avons devant nous un classique Nikon des temps modernes.

Pros

  • +

    Puissant capteur empilé de 45,7 Mpx

  • +

    Autofocus fiable

  • +

    Tournage de longs clips vidéo 8K

  • +

    Conception robuste

  • +

    Écran inclinable sur deux axes

  • +

    Excellente autonomie

Cons

  • -

    Certaines fonctionnalités nécessitent une mise à jour du firmware

  • -

    Plus volumineux et plus lourd que ses concurrents

  • -

    Synchronisation du flash à 1/200s seulement

Le Nikon Z9 en résumé

Le Nikon Z9 est l'appareil photo Nikon sans miroir que les photographes sportifs et animaliers professionnels attendaient depuis longtemps. Le Z9 est un boîtier plein format haut de gamme qui prend le relais du Nikon D6 - et marque la fin des reflex numériques Nikon professionnels. Il permet à la technologie sans miroir de Nikon de faire un grand bond en avant et d'égaler les progrès réalisés par Canon et Sony jusqu’ici.

De manière significative, le Nikon Z9 est le premier appareil photo professionnel à arriver sans obturateur mécanique. C'est-à-dire qu'il n'y a pas de rideau physique qui se déplace de haut en bas devant le capteur lorsque vous prenez une photo. 

Cela signifie que le Z9 repose entièrement sur son obturateur électronique, une déclaration d'intention audacieuse qui témoigne de la confiance de Nikon dans son nouveau capteur CMOS plein format de 45,7 Mpx et dans son processeur Expeed 7. Ensemble, ces deux composants constituent le socle du Z9 et offrent ce que Nikon considère comme "la vitesse de balayage d’un capteur la plus rapide au monde" (douze fois plus rapide que le Z7 II). Ce qui a des répercussions sérieuses sur la qualité de ses vidéos et photos capturées.

Le résultat est un appareil photo hybride incroyablement puissant qui se situe quelque part entre le Canon EOS R3 (qui possède un capteur CMOS BSI empilé de 24,1 Mpx) et le Sony A1 (un appareil plein format de 50,1 Mpx). Le style reflex numérique du Z9 sera familier à ceux qui passent d'un Nikon D5 ou d'un Nikon D850 à un autre, mais à l'intérieur se cachent des fonctions vraiment modernes, notamment le meilleur système autofocus jamais conçu par Nikon.

Avec la possibilité de filmer des vidéos 8K/30p (et un mode 8K/60p en route), le Nikon Z9 rejoint également un groupe restreint d'appareils photo sans miroir capables d'enregistrer dans cette résolution élevée. Les cinéastes bénéficient par ailleurs de la 4K suréchantillonnée et de fonctions telles que le suivi Eye AF lors de la prise de vue. 

Grâce à sa haute résolution et à ses performances rapides, le Z9 peut répondre aux besoins de tout type de créateur d'images, bien que son design plus volumineux et sa grande batterie soient particulièrement adaptés à une utilisation intensive et à ceux qui exploitent de grands objectifs. Si vous n'avez pas besoin de tout cet attirail, il existe des appareils photo plus petits et moins coûteux à considérer - par exemple, le Nikon Z7 II est un choix plus raisonnable pour les photographes de paysage, de portrait et de studio. Cependant, le Z9 coûte moins cher que le Nikon D6 et offre bien plus dans pratiquement tous les domaines premium de la photographie.

Prix et date de sortie

Après un lancement retardé, le Nikon Z9 est actuellement disponible en précommande au prix de 5 999 € (pour l’option boîtier nu).

Ce prix est un peu plus bas que prévu, d'autant plus que le Nikon Z9 est beaucoup plus avancé que le Nikon D6 - un appareil photo qui coûtait 7 299 € au moment de sa sortie au printemps 2021.

L'écran inclinable du Nikon Z9

(Image credit: Future)

C'est également un tarif assez agressif par rapport à ses plus proches rivaux. Le Canon EOS R3 est récemment arrivé au prix de 5 999 € pour le seul boîtier, tandis que le Sony A1 reste largement en tête avec sa facture de 7 299 €.

Le Nikon Z9 n'est pas un appareil photo bon marché, bien sûr, puisqu'il coûte plus cher que certains boîtiers moyen format. Mais ce prix pourrait inciter certains propriétaires d'anciens reflex numériques - comme le Nikon D850 et le Nikon D810 - à se mettre à jour.

Design et prise en main

  • Extrêmement robuste
  • Nouvel écran inclinable à deux axes
  • Obturateur électronique uniquement
  • Excellente autonomie 

À l'instar du Canon EOS R3, le Nikon Z9 est un appareil photo sans miroir à l'allure classique, conçu pour séduire les anciens ou actuels propriétaires de reflex numériques.

Dans la main, il donne l'impression d'être un Nikon haut de gamme, solide comme le roc et à l'ergonomie raffinée. C'est un boîtier de la vieille école, surtout avec ses 1,34 kg, mais il s’avère tout de même 20% plus compact que l'imposant Nikon D6. Sa prise en main profonde et confortable est idéale pour les prises de vue horizontales et verticales. Dans l'esprit des bulldozers comme le Nikon F4 des années 1980, il est également construit comme un tank, avec un boîtier en alliage de magnésium entièrement étanche. Seul le Canon EOS R3 peut prétendre offrir ce type de robustesse dans le segment des appareils photo sans miroir.

Comme sur le D6, les boutons arrière du Z9 peuvent être éclairés pour vous aider à les trouver en pleine obscurité, une fonction qui peut être désactivée si vous souhaitez rester un peu plus discret. Nous apprécions également le nombre de boutons de fonction, dont les trois en façade, qui rendent l'appareil photo hautement personnalisable. Par exemple pour passer rapidement du mode de recadrage FX au mode DX.

À l'arrière du Z9 se trouve une fonction très pratique : un écran à double axe qui s'incline de 90 degrés dans les directions horizontale et verticale.

Nous avons déjà observé quelque chose de similaire sur des modèles comme le Fujifilm X-T3 et le Panasonic S1H. Reste que l'écran du Nikon Z9 ne se retourne pas pour nous faire face à l'avant comme la dalle de ce dernier. Etant donné que le Z9 s'adresse principalement aux photographes, cela devrait convenir à la plupart des acheteurs - et la possibilité de voir ce que vous photographiez sous des angles bas en orientation portrait ou paysage apparaît comme un vrai bonus. En particulier pour les professionnels à qui l'on demande de plus en plus de fournir des photos et des vidéos en format portrait pour les smartphones et les tablettes.

L'écran d'information du Nikon Z9 pivote aussi lorsque vous le passez en mode portrait, ce qui vous évite de vous tordre le cou. Le i-menu, que l'on retrouve sur les Nikon Z6 II et Z7 II, est de retour ici, vous permettant d'accéder rapidement (à l'aide d'un seul bouton) à 12 fonctions personnalisables. Telles que l'ISO, la balance des blancs et le basculement entre les formats RAW et JPEG.

L'un des principaux points d'achoppement pour les utilisateurs de reflex numériques qui ont envisagé de passer au sans miroir est le viseur électronique. Comme pour confirmer sa volonté d’en finir avec les reflex, Nikon affirme que le viseur électronique du Z9 n'a absolument aucun décalage ni aucune perte de luminosité, vous offrant une vue continue en temps réel qui s'apparente à un viseur optique.

Pour les photos, ces affirmations tiennent la route quel que soit le mode de prise de vue, ce qui s’avère super impressionnant - même si nous avons trouvé le viseur un peu lent lors de l'enregistrement de vidéos, notamment en 8K. Ce viseur se caractérise en outre comme une dalle super lumineuse de 3 000 lumens, très nette et claire, bien que sa résolution de 3,69 millions de points se place loin derrière la concurrence.

L'un des inconvénients de l'absence d'obturateur mécanique sur le Nikon Z9 est que son capteur ne se veut plus protégé contre la poussière. Nikon a donc ajouté une nouvelle protection, qui s'abaisse lorsque vous retirez l'objectif.

L’autre élément hérité du D6 est la rétrocompatibilité avec l'accumulateur EN-EL18, bien que le Z9 soit livré avec une nouvelle version EN-EL18D plus performante. Au cours de notre première utilisation de la batterie, nous avons pris plus de 6 000 photos, la plupart en continu, ainsi qu'une poignée de vidéos 8K et 4K. Suite à quoi, la batterie n'était qu'à moitié vide. Il s’agit de la meilleure performance enregistrée dans la catégorie sans miroir.

Autofocus et prise de vue en rafale

  • AF de suivi priorisant les personnes, les animaux et les véhicules
  • 20 images par seconde en mode brut
  • Deux emplacements pour carte CF Express de type B 

Pour concurrencer d'autres appareils photo sans miroir haut de gamme comme le Canon EOS R3 et le Sony A1, le Nikon Z9 se devait d’exceller en matière d'autofocus et de prise de vue en rafale - il y est largement parvenu.

Si des appareils photo comme le Nikon Z6 II offrent un bon autofocus, ils n'ont jamais été aussi sophistiqués que leurs rivaux lorsqu'il s'agissait de suivre les visages, les yeux d’êtres humains comme d’animaux. Le Nikon Z9 rattrape son retard : le suivi 3D fait ses débuts dans les modèles sans miroir (en mode photo uniquement) et permet non seulement de suivre les personnes (visages, yeux, têtes et parties supérieures du corps), les animaux (corps, yeux et têtes) et les véhicules (voitures, motos, avions et trains), mais aussi de reconnaître simultanément les sujets.

Cela signifie que le Nikon Z9 peut identifier jusqu'à dix types de sujets différents dans une seule image et les suivre tous individuellement - un outil pratique pour les professionnels qui photographient des scènes mouvementées avec des sujets variés. De plus, l'appareil photo choisit automatiquement le type de sujet pour vous, ce que vous devrez faire manuellement avec l'EOS R3 ou le Sony A1. Si vous souhaitez passer au suivi d'un autre sujet dans la scène, vous pouvez le faire assez facilement à l'aide du joystick.

L'écran arrière de l'appareil photo Nikon Z9

(Image credit: Future)

En termes de puissance de l'autofocus, le Nikon Z9 fait également un grand bond en avant par rapport au Nikon Z7 II, en offrant cinq fois plus de points AF en mode de zone automatique que cet appareil photo - il s'agit des points AF qui peuvent détecter automatiquement un sujet dans le cadre et faire la mise au point naturellement. Nikon affirme qu'il délivre un meilleur suivi du sujet dans le cadre que le précédent appareil phare, le Nikon D6. De plus, la plage de détection descend jusqu'à -6,5EV et même 8,5EV en mode "vue nocturne", ce qui représente une capacité considérable en cas de faible luminosité.

Nous avons utilisé le Z9 pour couvrir un match de football avec plusieurs sujets, nous avons littéralement suivi un coureur qui s'approchait et s'éloignait de l'appareil photo en basse lumière, et nous avons photographié des animaux sauvages ou domestiques. Son suivi AF 3D est rassurant, mais ce qui impressionne le plus, c'est sa capacité à suivre des sujets éloignés qui ne couvrent qu'une petite partie de la zone d'image. Le Z9 s'accroche de manière fiable à un sujet, même lorsque des obstructions s'interposent temporairement.

Dans nos séquences de capture impliquant un coureur, le Z9 a toujours tenu bon. L'adhérence de la mise au point s'étend également au suivi des yeux, bien que l'objectif le plus rapide que nous ayons utilisé avec le Z9 soit le Z 28-75 mm f/2.8. Nous ne pouvons donc pas être totalement sûrs que cet AF spécifique se révèle d'une netteté critique avec les objectifs les plus rapides. Bien sûr, il y a beaucoup d'autres scénarios à tester, néanmoins nos impressions demeurent bonnes jusqu'à présent.

Mais qu'en est-il de cette autre spécification cruciale pour les photographes sportifs et animaliers, la prise de vue en rafale ? Dans ce domaine, le Nikon Z9 brille, même s'il n'atteint pas les vitesses de pointe du Canon EOS R3 et du Sony A1. Ces derniers peuvent tous deux atteindre une vitesse impressionnante de 30 images par seconde lors de la prise de photos brutes, à condition d’utiliser une carte CFexpress avec des objectifs particuliers dans de bonnes conditions.

Le Nikon Z9, quant à lui, peut prendre des photos brutes en pleine résolution à 20 images par seconde. Durant nos tests, il a pu le faire pendant 90 images en brut compressé en utilisant une carte Lexar CF Express type B haut de gamme. En JPEG ou en RAW haute efficacité, le Z9 dispose, en réalité, d'un tampon illimité. Dans tous les cas, la mémoire tampon se vide en une seconde et l'appareil photo est prêt à repartir de plus belle. 

Le Nikon Z9 satisfera à coup sûr les photographes sportifs, animaliers ou les photoreporters. Nous avons effectué les mêmes tests avec une carte XQD et les performances en format brut étaient environ 60 % de celles de la carte CF Express.

Si la vitesse de 20 images par seconde n'est pas suffisante, le Z9 propose aussi un mode rafale recadré qui peut atteindre 120 images par seconde. Étant donné que ce mode ne permet d'enregistrer que des JPEG de 11 Mpx, il est probable qu'il s'agisse d'une option d'urgence conçue pour les photographes professionnels - avec un suivi AF/AE complet exceptionnel. Nikon indique en outre que, si l'on tient compte de son adaptateur FTZ pour le montage des anciens objectifs à monture F, ce mode est disponible pour plus de 100 objectifs.

La décision de Nikon de supprimer l'obturateur mécanique du Z9 s’avère audacieuse. Dans la plupart des appareils photo, l'obturateur mécanique est une option de secours concédant des taux de prise de vue en rafale plus lents pour ceux qui sont préoccupés par les inconvénients traditionnels des obturateurs électroniques, à savoir le rolling shutter. Ce phénomène est dû au fait que la vitesse de lecture d'un capteur apparaît incapable de suivre le mouvement d'une scène, ce qui entraîne des effets tels que des clubs de golf déformés.

Nikon affirme que le nouveau capteur empilé du Z9 possède la vitesse de balayage la plus rapide au monde. Et lorsque nous avons discuté avec Dirk Jasper, un spécialiste des produits Nikon, il a précisé que le Z9 enregistrait une vitesse de balayage 12 fois plus rapide que le Z7 II. Cela signifie que l'obturateur électronique permet de conserver les sujets qui se déplacent le plus rapidement sans distorsion de l'obturateur roulant - ce qui équivaut à la vitesse d'obturation la plus rapide du Z9, soit 1/32 000 s. Nous n'avons constaté aucune distorsion de l'obturateur roulant au cours de nos tests. Le "banding" (une distorsion sous une lumière artificielle à haute fréquence) ne semble pas poser de problème non plus, bien que la vitesse de synchronisation du flash ne soit que de 1/200sec. On peut dire que c'est la vitesse du capteur et du processeur qui se veut l'élément le plus révolutionnaire du Z9 - et cela laisse présager un avenir très clair sans obturateur mécanique.

Caractéristiques principales

Le capteur CMOS plein format superposé de 45,7 Mpx du Nikon Z9 en fait une version surpuissante du Nikon Z7 II, qui octroie également une résolution de 45,7 Mpx, mais sans la puce superposée pour une lecture plus rapide.

Cette résolution vous offre un potentiel de recadrage nettement supérieur à celui du Canon EOS R3 de 24 Mpx. L'inconvénient est que les vitesses de rafale maximales se montrent légèrement inférieures à celles de l'EOS R3 ou de l'EOS R5, qui peuvent atteindre 30 images par seconde pour les photos brutes. 

Néanmoins, le Z9 rejoint le cercle restreint des appareils photo sans miroir capables de filmer des vidéos 8K. Selon Nikon, il peut enregistrer des vidéos 8K/30p en continu pendant 125 minutes, même sans ventilateur interne, ce qui ridiculise le Canon EOS R5 et ses limites de surchauffe. 

Nous avons effectué des enregistrements vidéo 8K de longue durée et, au bout de 45 minutes environ, un message s'est affiché indiquant "carte chaude", bien que l'appareil photo ait poursuivi son enregistrement. Ne voulant pas mettre en danger les séquences existantes sur la carte, nous avons arrêté l'enregistrement, sans que la caméra elle-même ne semble particulièrement chaude. Reste un inconvénient : certains des modes vidéo les plus exotiques du Z9 ne seront disponibles que par le biais d'une mise à jour du firmware un peu plus tard en 2022.

Les modes non disponibles au lancement comprennent la possibilité de filmer au format 10 bits ProRes 422 HQ en interne, ainsi que l'enregistrement 12 bits ProRes Raw HQ également en interne. Fait remarquable : cette mise à jour du firmware permettra également au Nikon Z9 de filmer en interne des vidéos brutes 8K/60p. 

Il s'agirait d'une première pour un appareil photo sans miroir, même si l'on ne sait pas exactement quand la mise à jour du firmware sera déployée, ni combien de temps vous pourrez enregistrer en mode 8K/60p. Pour l'instant, vous pouvez filmer en résolution 8K à 24/30p et bénéficier d'une prise en charge complète de l'AF par détection oculaire dans tous les modes vidéo. Le Z9 filme également en 4K, en utilisant toute la largeur de son capteur (pour une 4K suréchantillonnée et plus nette). Il inclut un mode 4K/120p pour les scènes au ralenti.

Nikon Z9

(Image credit: Future)

Naturellement, vous aurez besoin d'une carte de grande taille et rapide pour traiter toutes ces données, c'est pourquoi le Nikon Z9 dispose de deux emplacements CFexpress de type B. La version type B de la CFexpress, adoptée par Canon et Nikon, est plus grande que les cartes de type A utilisées par certains appareils photo Sony, comme le nouveau Sony A7 IV, mais offre des vitesses de pointe plus rapides de 1 700 Mo/s. Cela permet de prendre en charge la grande capacité de mémoire tampon qui fait de l'appareil photo de Nikon un modèle de pointe. 

Les photographes professionnels, en particulier les agences de presse ou les journaux, ont également besoin de vitesses de transfert rapides. Le Nikon Z9 dispose donc d'un port Ethernet pour les transferts FTP et d'un transfert Wi-Fi-FTP intégré à l'appareil que vous pouvez utiliser sans émetteur séparé. Enfin, il vous est possible de connecter le Z9 à un smartphone 5G via son port USB-C.

Qualité photo et vidéo

  • Capteur superposé de 45,7 Mpx
  • ISO 64-25 600
  • Format brut haute efficacité
  • 8K/30fps et 4K suréchantillonnée 

Les photographes sportifs et animaliers ne le savent que trop bien : chaque action clé se déroule normalement sous une lumière changeante - vous avez de la chance de pouvoir photographier par beau temps ou même en plein jour. Si l'on combine une lumière peu contrastée avec les vitesses d'obturation rapides nécessaires pour figer l'action, le Z9 est exactement le type d'appareil qui est poussé à ses limites en termes de qualité d'image.

Le potentiel du capteur plein format de 45,7 Mpx du Z9 est certainement très important, avec une plage ISO native de 64 à 25600 et des options permettant de descendre à ISO 32 et de monter jusqu'à ISO 102 400. Nikon affirme que le Z9 est doté de nouveaux algorithmes qui permettent d'éliminer le bruit dans les situations de faible luminosité.

Dans la pratique, nous évitons généralement les deux réglages ISO les plus élevés afin d'obtenir la meilleure qualité d'image possible - une pratique qui ferait du Z9 un tireur net jusqu'à ISO 6400, où les images semblent certainement assez propres. En observant les pixels, vous pouvez voir un grain fin à partir de ISO 1600.

C'est en basse lumière que les utilisateurs du D6 pourraient penser que leur appareil a l'avantage sur le Z9, avec ses deux stops supplémentaires de sensibilité native. En réalité, lorsque vous regardez une image du Z9 à 50% (toujours plus grande que les images du D6 à 100%), le bruit devient moins évident. 

Pour autant, nous ne sommes pas très enthousiastes à l'égard du traitement JPEG par défaut du Z9, où la réduction du bruit se traduit par des détails moins nets à la plupart des réglages ISO, par rapport à la version brute de la même image.

Le nouveau processeur Expeed 7 du Nikon Z9 a également apporté des améliorations sur la balance des blancs, lui permettant de reproduire plus fidèlement les tons chair ou les couleurs des produits, ce qui signifie moins de retouches en post-production. Les photographes sportifs et commerciaux s'en réjouiront, d'autant que ces algorithmes affectent grandement l'exposition lors de l'utilisation du flash. 

Cette affirmation est vérifiable, comme en témoignent les magnifiques portraits que nous avons réalisés. La balance des blancs automatique par temps nuageux peut donner un aspect un peu froid aux paysages, mais cela apparaît comme une question de goût personnel.

Conscient que même les professionnels ne disposent pas de fonds illimités pour acheter de multiples cartes CFexpress ou des supports de stockage externes, Nikon a introduit un nouveau format brut à haut rendement sur le Nikon Z9.

Il ne s'agit pas d'un concept nouveau, puisque les appareils Nikon précédents proposaient des formats bruts "petits" et "moyens" qui prenaient moins de place. Reste que ce nouveau format remplace les deux autres et vous permet de produire des photos de 45,7 Mpx, avec une taille de fichier beaucoup plus petite. Alors qu'une image en pleine résolution provenant du Nikon Z9 pèse environ 50 Mo, ce nouveau format permet de réduire ce poids à 10-15 Mo sans perte notable de qualité d'image.

En ce qui concerne la vidéo, l'enregistrement 8K est admirable, notamment pour son potentiel de recadrage, mais aussi en raison de l'impact positif qu'il présente sur les vidéos 4K, où les données sont extraites de toute la largeur du capteur (suréchantillonnage). Pour produire ce qui semble être un résultat final très net.

Faut-il acheter le Nikon Z9 ?

Nikon Z9

(Image credit: Future)

Achetez-le si...

Vous avez besoin d'un appareil photo fiable dans la plupart des situations
Les professionnels ont avant tout besoin d'un outil sûr, et ils ne seront pas déçus par le Nikon Z9. Il est extrêmement bien construit, capable de résister à des conditions difficiles, dispose d'une excellente autonomie et présente une conception peu commune, avec notamment des boutons éclairés. Il s'agit d'un outil robuste qui accomplit son œuvre avec sérieux.

Vous comptez sur des prouesses en termes de résolution et de vitesse
Ce qui s’avère vraiment impressionnant avec le Z9, c'est qu'il surpasse le Nikon D6 en termes de vitesse et de performances AF (avec une couverture de la zone AF et une reconnaissance du sujet supplémentaires) - tout en offrant une résolution plus de deux fois supérieure. Les photographes sportifs n'auront probablement pas besoin de 45,7 Mpx, mais la résolution additionnelle invite à réaliser des recadrages plus serrés - croyez-nous, cela apparaît pratique plus souvent que vous ne l'imaginez.

Vous êtes aussi un vidéaste aguerri
Oui, le Z9 sera surtout apprécié des photographes sportifs et animaliers, mais ses prouesses vidéo écrasent celles des meilleures appareils photo sans miroir. Et ce n’est pas tout : le mode 8K/30p devrait passer à 60 images par seconde, en prenant en charge le RAW interne (une première pour un appareil sans miroir). Avec la 4K/120p, la 4K suréchantillonnée très nette, des enregistrements de longue durée, un autofocus décent et une stabilisation d'image solide, nous pourrions bien voir davantage de vidéastes s'intéresser au Z9, avant la fin de l’année.

Ne l'achetez pas si...

Vous recherchez un boîtier léger
Comparé au Canon EOS R3 et au Sony A1, le Nikon Z9 est à la fois lourd et encombrant. Cependant, compte tenu de son utilisation, nous pensons que Nikon a fait le bon choix en matière de conception. Il tient bien en main, que ce soit en prise horizontale ou verticale, et s'équilibre parfaitement avec les téléobjectifs que les photographes d'action utilisent souvent. Cependant, il est impossible de le rendre plus petit, alors que le Sony A1 peut devenir plus grand.

Vos prises de vue en continu doivent être parfaites
Le Nikon Z9 n'est pas en reste, puisqu'il offre 20 images par seconde avec l'AF et l'AE en continu, mais il n'arrive pas à la cheville du Sony A1 et du Canon EOS R3, qui peuvent atteindre 30 images par seconde. De plus, si vous prenez des photos au format brut compressé, les rafales de 20 images par seconde atteignent un maximum d'environ 90 images avec les cartes les plus rapides. Néanmoins, la mémoire tampon efface ces données et fonctionne rapidement. Au format JPEG (ou au format brut à haute efficacité), le Z9 continue à prendre des photos pour ce qui est essentiellement un nombre illimité de photos à 20 images par seconde.

Etes-vous aussi exigeant ?
Le Z7 II, plus petit, offre la même résolution pour des images de paysage et de studio très détaillées et est presque deux fois moins cher. Nous devons toutefois préciser que le Nikon Z9, plus grand et adapté à l'action, est proposé à un prix agressif par rapport au Canon EOS R3 et au Sony A1. Il s'agit d'une véritable bonne affaire.

Tim Coleman has enjoyed more than 15 years in the photo industry. Image maker, writer, camera-kit reviewer and video producer, Tim was part of the team at Amateur Photographer Magazine for three years as Deputy Technical Editor and then worked as Editor for Vanguard Europe. Currently, he freelances for numerous photo titles alongside video production for Studio 44 and volunteering for a non-profit in East Africa.