Skip to main content

Zoom est sur le point de faire sensation sur le marché du courrier électronique

zoom video
(Crédit photo: zoom)

Après une année marquée par une augmentation du nombre de personnes travaillant à domicile pendant la pandémie, Zoom prévoit d'étendre ses activités au-delà de la vidéoconférence. En effet, selon un nouveau rapport de The Information, la société pourrait déployer un service de courrier électronique sur le web dès l'année prochaine ainsi que sa propre application de calendrier.

L'agence de presse s'est entretenue avec deux personnes ayant une connaissance directe de la question qui affirment que Zoom a déjà commencé à travailler dessus et que le service de messagerie pourrait être lancé en bêta en 2021. 

Zoom a connu une croissance énorme cette année et actuellement 350 millions de personnes utilisent son logiciel de vidéoconférence chaque jour. Il s'agit d'une augmentation considérable par rapport à la même période l'année dernière, où le service ne comptait que 10 millions de participants par jour aux réunions. L'extension de la messagerie électronique et le lancement d'un calendrier permettront à Zoom de poursuivre sur cette lancée et de s'assurer que l'entreprise reste un nom connu de tous, même après la pandémie.

La pression des entreprises

Le prochain service de messagerie électronique et l'application de calendrier de Zoom permettront à l'entreprise de mieux concurrencer les géants technologiques que sont Microsoft et Google, qui offrent ces deux services ainsi que leur propre logiciel de vidéoconférence. 

L'une des principales raisons pour lesquelles de nombreux utilisateurs finissent par choisir Meet ou Teams pour les appels vidéo au lieu de Zoom est due au fait que leurs entreprises utilisent déjà les logiciels de Microsoft et de Google. Par conséquent, en créant ses propres services de courrier électronique et d'agenda, l'entreprise peut garder plus d'utilisateurs dans son écosystème et les empêcher de se tourner vers des services concurrents.

Ainsi, Zoom pourrait rester pertinent même après le retour des employés au bureau, lui permettant de ne plus dépendre uniquement de son logiciel de vidéoconférence.