Vous êtes amathophobe ? Méfiez-vous, le Samsung Galaxy S22 Ultra peut réveiller vos allergies

Samsung Galaxy S22 Ultra
(Crédit photo: Future)

Notre Samsung Galaxy S22 Ultra prend déjà la poussière, et cela ne fait même pas une semaine que nous le manipulons. Non, ce n'est pas parce que nous l’avons oublié au grenier (comme si nous allions nous désintéresser aussi vite d’un smartphone premium tout neuf !), mais simplement parce que ses optimisations conceptuelles se révèlent plus “salissantes”.

Alors que le Galaxy S21 Ultra - et le reste de la gamme de 2021 d'ailleurs - intègre les caméras dans un bloc élégant (appelé Contour Cut), Samsung n'a pas réitéré ce design pour le modèle Ultra de cette année.

Au lieu de cela, les lentilles présentes sur le Samsung Galaxy S22 Ultra sont toutes individuelles - et nous avons constaté, lors de notre bref temps d’évaluation, qu'elles accumulaient de ce fait beaucoup de poussière.

Nous avons pris l'habitude d'essuyer le dos du téléphone plusieurs fois par jour, avec le chiffon en microfibre fourni avec n’importe quelle paire de lunettes. Il ne s’agit pas d’une solution idéale, mais c'est toujours préférable au fait de se retrouver avec des caméras recouvertes d’amas de poussière collés.


Aucune garantie contre la saleté

Alors que les smartwatches peuvent facilement devenir poussiéreuses et sales, notamment dans l'espace séparant le bracelet et le boîtier, les smartphones sont relativement peu sujets à ce type d’usure. Ceci parce qu’ils présentent moins de coins et recoins où les petites particules peuvent se dissimuler.

Certains smartphones, à l’instar du Samsung Galaxy S22 Ultra, ont choisi de composer avec des bosses bien séparées entre chaque objectif photo - des espaces qui se caractérisent comme de véritables nids à poussière. Mais d'autres caractéristiques conceptuelles encouragent cette accumulation de micro-débris.

Lorsque nous avons testé le Galaxy A80, qui possède un panneau arrière se rétractant et faisant basculer les caméras arrière vers l'avant pour prendre des selfies, nous avons constaté que cet élément pouvait devenir incroyablement sale.

Il ne s'agit pas d'un problème exclusif aux smartphones Samsung, pour autant nous sommes surpris que les plus gros exemples nous venant immédiatement à l'esprit lorsque nous invoquant le mot “poussière“ soient tous deux des appareils Galaxy. 

Quand un smartphone est chic, élégant ou svelte, un amas de poussière ou de taches grasses peut ruiner son attrait esthétique. Une déconvenue que nous avons rencontrée avec le Galaxy S22 Ultra. Et qui doit servir de garde-fou aux constructeurs mobiles à l’avenir, y compris Samsung.

Tom Bedford
Deputy Editor - Phones

Tom's role in the TechRadar team is to specialize in phones and tablets, but he also takes on other tech like electric scooters, smartwatches, fitness, mobile gaming and more. He is based in London, UK.


He graduated in American Literature and Creative Writing from the University of East Anglia. Prior to working in TechRadar freelanced in tech, gaming and entertainment, and also spent many years working as a mixologist. Outside of TechRadar he works in film as a screenwriter, director and producer.