Skip to main content

Votre Game Boy vous permet de jouer en ligne sur Internet, plus de 30 ans après sa sortie

Game Boy
(Crédit photo: stacksmashing)

La console Game Boy de Nintendo, lancée en 1989, continue de s’imposer dans l’actualité tech trois décennies plus tard. Récemment, des hackers sont parvenus à modifier la configuration de l’appareil pour qu'elle puisse supporter des parties en ligne PvP (joueur contre joueur) de Tetris sur Internet. 

Le collectif Stacksmashing, présent sur YouTube, a expliqué comment il a exploité le connecteur du câble de liaison propriétaire pour lancer une partie de Tetris sur le Web. Ce en faisant croire à la vieille console qu'elle partageait pendant ce temps une connexion directe avec une autre Game Boy.

Nos pirates ont toutefois dû faire preuve d'un certain talent de programmation : ils ont utilisé un connecteur Raspberry Pi qui transmettait les données envoyées au câble de liaison à un client PC personnalisé, qui lui-même transférait lesdites données à un serveur Web dédié. Ce dernier transmettant alors le flux à une autre console Game Boy.

Le protocole d'interface du câble de liaison n'étant pas générique, comme le note TechCrunch, il faudrait adapter le protocole de chaque jeu pour qu'il fonctionne avec le serveur Web, comme l’illustre l'exemple de Tetris. Mais Stacksmashing démontre qu'un tel processus reste possible - donc en théorie, tout jeu Game Boy qui utilise le câble de liaison pour des parties multijoueur locales pourrait se partager à plusieurs sur Internet.

Il existe même un canal Discord pour les retrogamers intéressés et des cartes personnalisées sont prévues pour mieux interfacer le câble de liaison avec le Raspberry Pi (plutôt que de devoir couper le câble et connecter le câblage à la carte soi-même). Stacksmashing a également mis en libre accès le code qu'il a utilisé, de sorte que toute personne souhaitant s'essayer au jeu original Dr. Mario en ligne peut le faire.

Game Boy, une console qui reste moderne

Stacksmashing a fait parler de lui en ce début d'année après avoir piraté la Game Boy pour miner des bitcoins (à un rythme d'escargot). D’autres hackers ont également trafiqué la console de Nintendo pour lui permettre de prendre en charge le ray tracing.

Si la plupart des joueurs ont aujourd’hui oublié leur Game Boy dans un tiroir, un placard ou une cave, il existe toute une génération de programmeurs qui scriptent des jeux passionnants et terriblement originaux pour la console, plus de trois décennies après qu'elle ait pris d'assaut le marché gaming. 

Bien sûr, sa puissance s’avère insuffisante à ce jour (vous ne trouverez pas Resident Evil Village sur son catalogue, de sitôt). Néanmoins, son processeur, sa mémoire vive et ses circuits électroniques demeurent incroyablement polyvalents et rien ne nous empêche de les réutiliser pour divers usages, au-delà du jeu vidéo. 

John Loeffler

John (He / Him / His) is a writer, programmer, gamer, activist, metal head, and Brooklyn College alum currently living in Brooklyn, NY. When not multi-boxing Linux installs for his computer science graduate program, you can find him online at all hours of the night retweeting cute animal photos or gaming. Find him online on Twitter at @thisdotjohn


Currently playing: Valheim, Elite Dangerous Odyssey, World of Warcraft: Burning Crusade Classic, Mass Effect Legendary Edition