Skip to main content

Des millions d’enfants poursuivent TikTok pour collecte abusive de données personnelles

TikTok
(Crédit photo: TikTok)

La plateforme sociale populaire TikTok fait à nouveau l'objet d'une enquête minutieuse, cette fois au Royaume-Uni. En effet, l'ancienne commissaire à l'Enfance Anne Longfield vient de déposer une plainte contre l'entreprise concernant la manière dont elle collecte et utilise les données personnelles d’utilisateurs mineurs.

Mme Longfield dit s’exprimer au nom de millions d'enfants du Royaume-Uni et de l'Union européenne qui ont utilisé l'application de partage de vidéos. Représentés par le cabinet d’avocats Scott & Scott, ils dénoncent le partage d’informations confidentielles comprenant des numéros de téléphone, des vidéos, une localisation précise et des données biométriques compromettant la sécurité du jeune public - sans son consentement. 

Si l’affaire médiatisée se solde par une victoire, les utilisateurs concernés pourraient recevoir des milliers de livres sterling de la part de la maison mère ByteDance.

Un porte-parole de TikTok a depuis répondu à l’accusation : "La confidentialité et la sécurité sont des priorités absolues pour TikTok. Nous mettons en place des politiques, des processus et des technologies robustes pour aider à protéger tous les utilisateurs, et les plus jeunes en particulier. Nous pensons que ces allégations ne sont pas fondées et nous avons l'intention de nous défendre vigoureusement contre cette action".  

Ce qui peut changer sur Tik Tok

Depuis son lancement en 2016, TikTok a attiré plus de 800 millions d'utilisateurs dans le monde et, par conséquent, l'application de partage de vidéos est devenue des plus rentables pour ByteDance, la majorité de ses revenus provenant des annonceurs.

La plainte contre TikTok a été déposée au nom de tous les enfants qui ont utilisé le réseau depuis mai 2018, qu’ils aient ou non ouvert un compte sur la plateforme. 

Bien que toutes les plateformes de réseaux sociaux collectent les données personnelles mises en cause par l’action de Mme Longfield, cette dernière a déclaré à la BBC qu'elle se concentrait spécifiquement sur TikTok en raison de ses politiques de collecte de données "excessives". Elle estime en outre que TikTok est "un service de collecte de données déguisé en réseau social" et qui a réussi à tromper les parents sur ses véritables motivations.

L'affirmation de Mme Longfield n'est pas sans fondement, car en 2019, la société a été condamnée à une amende de 5,7 millions de dollars par la Commission fédérale américaine du commerce (FTC) pour avoir mal géré les données des enfants. TikTok a enfin dû s’amender en Corée du Sud l’an dernier, pour la même raison.

Nous devrons attendre les résultats de l'action en justice, mais si la plainte d’Anne Longfield aboutit, TikTok devra modifier drastiquement ses conditions générales d’utilisation en Europe. 

Via BBC

Anthony Spadafora

After living and working in South Korea for seven years, Anthony now resides in Houston, Texas where he writes about a variety of technology topics for ITProPortal and TechRadar. He has been a tech enthusiast for as long as he can remember and has spent countless hours researching and tinkering with PCs, mobile phones and game consoles.