Skip to main content

Oups ! Nvidia a produit trop de cartes graphiques GeForce RTX - mais c'est une bonne nouvelle pour les joueurs PC

Nvidia RTX 3070, RTX 3080, et RTX 3090
(Crédit photo: Nvidia)

Nvidia a admis devoir gérer actuellement un stock excédentaire de GPU RTX 3000, des modèles que la Team Green doit impérativement écouler avant le lancement de sa nouvelle génération de cartes graphiques Lovelace. Et bien que de nouvelles baisses de prix semblent susceptibles de stimuler les ventes de la série actuelle, ce qui s’avère clairement une bonne nouvelle, nous ne pouvons encore évaluer l'ampleur de ces réductions tarifaires.

En présentant les résultats financiers de l’entreprise au cours du second trimestre fiscal, son PDG Jensen Huang n'a pas hésité à confirmer la situation problématique de Nvidia à ce jour : "Nous nous sommes retrouvés avec des stocks excédentaires. Notre stratégie est de vendre bien en dessous des prix au détail actuels, pour nous donner une opportunité de corriger le tir."

Nous avons déjà vu Nvidia annoncer des réductions de prix sur les cartes graphiques Ampere haut de gamme, tandis que le coût final des GPU RTX 3000 baisse régulièrement ces derniers mois - un phénomène qui devrait se poursuivre à la rentrée.

Néanmoins, Huang a ajouté quelques commentaires émettant un doute certain sur le pic qu’atteindront ces baisses de prix sur le second semestre 2022.

À savoir que Nvidia va poursuivre une stratégie selon laquelle les cartes graphiques RTX 3000 seront "superposées" aux GPU de la prochaine génération. Nvidia pourrait également réserver les GPU Ampere en trop aux datacenters et services cloud, en demande constante.
 


Que vont devenir les RTX 3000 non vendues ?

Huang privilégie ce type de stratégies alternatives pour parvenir à réduire rapidement les stocks excédentaires de GPU Ampère, plutôt que de procéder à une baisse de prix agressive et directe. Une liquidation à prix cassés, à l'approche du lancement de la génération RTX 4000, ne serait pas non plus envisagée. Cette solution, en effet, ne serait pas très appréciée des partenaires, qui devraient alors réduire leurs marges bénéficiaires.

Si nous pouvons nous attendre à de nouvelles baisses de prix pour les GPU Nvidia, alors il pourrait s'agir de remises discrètes plutôt que de soldes pharaoniques. Surtout si Nvidia peut fournir copieusement, et en parallèle, des datacenters prêts à payer à bon prix.

Superposer les ventes de GPU RTX 4000 et RTX 3000 apparaît tout aussi viable pour Nvidia. Les deux gammes peuvent exister simultanément, après tout - d’autant que le lancement des GPU Lovelace peut être échelonné à un rythme plus lent que d'habitude.

Ainsi, plutôt que de voir apparaître la RTX 4090 (qui, selon les rumeurs, sera la première carte graphique next-gen commercialisée), suivie de la RTX 4080 puis de la 4070 à un mois d'intervalle, nous pourrions compter plusieurs mois d’écart entre chacune de ces cartes. Les RTX 4080 et 4070 pourraient même être retardées à 2023.

Une dernière chose : comme le rapporte The Verge (s'ouvre dans un nouvel onglet), la directrice financière Collette Kress est également intervenue pour nous faire savoir que la Team Green allait conquérir un "nouveau segment du marché" grâce à sa technologie gaming. Sans rien révéler de plus sur ce segment ou cette technologie.

Darren is a freelancer writing news and features for TechRadar (and occasionally T3) across a broad range of computing topics including CPUs, GPUs, various other hardware, VPNs, antivirus and more. He has written about tech for the best part of three decades, and writes books in his spare time (his debut novel - 'I Know What You Did Last Supper' - was published by Hachette UK in 2013).