Skip to main content

Nvidia GeForce RTX 3080 : un risque de pénurie massive provoqué par les crypto-mineurs

RTX 3080
(Crédit photo: Nvidia)

La Nvidia GeForce RTX 3080 est, sans nul doute, la carte graphique next-gen la plus attendue de l’année. Toutefois, elle pourrait se retrouver victime d’une offre limitée dès son lancement. Un volume important de crypto-mineurs, attirés par ses performances brutes, se montrant très intéressés par son acquisition dès le jour 1.

Des rumeurs récentes font état d’une pénurie à prévoir, en raison d’un premier cycle de production court, avec des stocks restreints. Un tel scénario peut paraître improbable pour beaucoup, le monde de la tech ayant tendance à considérer que l'époque du boom des crypto-monnaies est révolue. Pourtant en Chine, le minage s’affiche à son apogée, avec un afflux de commandes de GPU avec architecture Turing, comme la RTX 2060.

L'affirmation concernant la RTX 3080, elle, provient d'un article de Tom's Hardware - citant un tweet du prolifique leaker @momomo_us. D’après celui-ci, les crypto-mineurs sont très enthousiastes sur les perspectives offertes par la puissance minière de la RTX 3080, ce pour un prix tout à fait abordable. Il s'agirait ici d'exploiter Ethereum qui reste encore la monnaie la plus facile à produire avec un GPU, par opposition aux Bitcoin ou autres crypto-devises mieux servies avec des circuits intégrés ASIC.

Un mineur affirme que la RTX 3080 offre un taux de hachage qui n'est pas moins de trois à quatre fois plus rapide que celui de la RTX 2080. Ce qui donnerait, au public concerné, beaucoup plus de puissance pour le même prix demandé (au lancement).

Théoriquement, comme le fait remarquer Tom's Hardware, en supposant un coût de 0,10 $ par kWh pour l'électricité, un mineur pourrait embarquer la RTX 3080 dans sa plate-forme minière Ethereum et récupérer le coût de la mise à niveau en neuf mois environ (contre quelques années pour la RTX 2080).

Fausse frayeur ?

Bien sûr, ces calculs sont à considérer avec prudence. D’autant que la RTX 3080 consomme en contrepartie une puissance importante (évaluée à 320 W, ce qui rend relativement coûteux son fonctionnement constant au sein d’une plate-forme minière).

Il existe bien sûr des alternatives nettement plus abordables que la RTX 3080, en occasion sur eBay, comme la Radeon VII ou des GPU AMD à prix réduit tels que la RX 580. Sur certains forums de crypto-mineurs, de nombreux contributeurs parient davantage sur une baisse des prix des modèles Turing, après l’arrivée de la série RTX 3000.

En fin de compte, nous ne savons pas vraiment si le crypto-minage aura une incidence majeure sur la chaîne d’approvisionnement des nouvelles cartes graphiques Nvidia. Néanmoins, augmenter la production pourrait bien devenir un impératif dans les premières semaines qui suivront leur lancement.