Skip to main content

Cette nouvelle clé USB s'autodétruit sur commande

clé usb
(Crédit photo: Rostec)

Technodynamika, une filiale du conglomérat russe de haute technologie Rostec, serait en train d’élaborer un prototype de clé USB, avec une conception assez commune… mais qui dissimulerait un détonateur capable de détruire les puces mémoire NAND qu'elle hébergerait.

Le site Tom's Hardware rapporte que le processus de destruction ne fait que griller les composants internes du disque et qu’il reste totalement fiable pour le propriétaire ou l’utilisateur de la clé USB. 

"Nous avons créé un nouveau dispositif capable de protéger de manière ultra-sécurisée les informations les plus confidentielles face à toute tentative de lecture non autorisée. L'impossibilité de récupérer les données a été prouvée par notre expertise. À l'avenir, le dispositif sera testé sur des processus de stockage à long terme, mais aussi sur sa résistance aux chocs mécaniques et aux facteurs climatiques. Nous allons également travailler sur différentes options de design", a déclaré Igor Nasenkov, directeur général de Technodynamika.

Brut, mais efficace

Le mécanisme de détonation devrait être activé par la pression d'un bouton, qui déclenche à son tour une charge cumulative brûlant le circuit imprimé. 

En toute honnêteté, bien que cela semble digne d’un gadget issu de la franchise James Bond, ce mécanisme semble un peu rudimentaire. Ce type de destruction des données apparaît exagéré en 2021, surtout si l'on considère que les ordinateurs modernes ne peuvent pas cracker les normes de cryptage les plus courantes. 

Bien sûr, les données protégées par un mot de passe peuvent être obtenues par différents logiciels ou programmes de contournement, cependant les disques autodestructibles de Rostec garantissent que les données sensibles deviennent inaccessibles pour de bon. 

Rostec affirme qu'une fois qu'elle les aura perfectionnés, l'entreprise prendra des commandes personnalisées et configurera les performances de chaque clé USB et ses capacités en fonction des besoins du client. L'entreprise n'a toutefois pas expliqué comment elle compte empêcher l'activation accidentelle du bouton d'autodestruction. 

Via Tom's Hardware (opens in new tab)

With almost two decades of writing and reporting on Linux, Mayank Sharma would like everyone to think he’s TechRadar Pro’s expert on the topic. Of course, he’s just as interested in other computing topics, particularly cybersecurity, cloud, containers, and coding.