Skip to main content

Les Anonymous revendiquent plusieurs cyber-attaques contre la Russie

Hacker Anonymous
(Crédit photo: TheDigitalArtist / Pixabay)

Le collectif d'hacktivistes Anonymous se lance dans une véritable cyber guerre contre le gouvernement russe et le président Vladimir Poutine.

Après le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, un utilisateur de Twitter portant le pseudonyme "Anonymous" s'est adressé à ses 7,4 millions d'abonnés pour encourager les pirates du monde entier à s'en prendre à la Russie. Il a également révélé que les membres du célèbre groupe de pirates informatiques allaient unir leurs forces pour mener une action collective contre le pays et ses entreprises.

Dans les jours qui ont suivi, le compte a publié une série de messages dans lesquels il revendiquait la désactivation de divers sites Web russes, notamment ceux du géant pétrolier russe Gazprom, de l'agence de presse russe contrôlée par l'État RT et de diverses agences gouvernementales, dont le site officiel du Kremlin, selon un rapport de CNBC.

D'autres messages ont suivi, revendiquant la perturbation de fournisseurs d'accès Internet russes, la fuite de données et d'e-mails du fabricant d'armes biélorusse Tetraedr et l'interruption d'un approvisionnement en gaz assuré par l'opérateur mobile russe Tvingo Telecom.

Les Anonymous partent en guerre

Bien que le populaire compte Twitter d'Anonymous ne soit en aucun cas le porte-parole officiel du collectif d'hacktivistes, il a exposé les plans du groupe concernant la Russie dans un récent tweet :

" Les Anonymous mènent actuellement des opérations visant à maintenir hors ligne le site gouvernemental .ru et à diffuser des informations au peuple russe afin qu'il puisse se libérer de la machine de censure d'État de Poutine. Nous avons également des opérations en cours pour maintenir le peuple ukrainien en ligne du mieux que nous pouvons."

Bien qu'il soit difficile d'étayer les affirmations du groupe en raison de sa nature décentralisée, Downdetector a montré qu'un grand nombre des sites Web qu'Anonymous prétend avoir perturbés ont été mis hors ligne. L'agence de presse russe RT a confirmé dans un article récent que son site Web ainsi que celui du Kremlin avaient été mis hors ligne.

Les Anonymous ont peut-être le gouvernement russe et le président Vladimir Poutine dans leur ligne de mire, mais le compte Twitter non officiel a précisé la semaine dernière que le collectif lui-même n'est pas en guerre contre la Russie dans son ensemble ou contre les citoyens du pays. Le groupe continuera probablement à perturber l'infrastructure en ligne du gouvernement russe et des entreprises du pays jusqu'à ce qu'un cessez-le-feu soit déclaré. Attendez-vous donc à voir les Anonymous revendiquer encore plus de cyberattaques à mesure que le conflit se poursuit.

Via CNBC

Clio Leonard

La globe-trotteuse de l’équipe. Clio se dévoue toujours pour analyser la qualité des réseaux 5G et Wi-Fi aux quatre coins du monde. Elle peut classer les hotspots comme les VPN les plus fiables, les applications indispensables pour anticiper la météo, les retards de vol ou la flambée du cours d’une devise. Mais surtout, elle adore comparer les gadgets domotiques qu’il est bon d’activer quand on rentre à la maison.