Il n'y a jamais eu de pire moment pour lancer l’iPhone 14

iPhone SE 2022
(Crédit photo: Future)

Pour les fans des produits estampillés Apple, 2022 s'annonce comme une grande année, non seulement avec le déploiement d’iOS 16, mais surtout avec la refonte massive de l'iPhone 14 que de nombreuses et diverses fuites annoncent.

Nous nous attendons à de meilleures caméras arrière, à la disparition de l'encoche, à des batteries plus grandes, à une fonction d'affichage permanent et à bien d'autres innovations encore - qui promettent toutes de faire de cet iPhone la plus grande mise à niveau mobile depuis la présentation de l'iPhone X.

Tout cela semble fantastique sur le papier - nous avons enchaîné trop d'années avec des mises à niveau mineures - sauf que 2022 est vraiment le pire moment possible pour faire preuve d’autant de générosité.

Gros smartphone, gros coûts

Si l'iPhone 14 semble être la plus grande mise à niveau d'Apple depuis un certain temps, il semble également être le modèle le plus cher distribué par la société.

Le membre le plus abordable de la gamme iPhone 13 est l'iPhone 13 mini, et celui-ci ne devrait pas compter de successeur. Au lieu de cela, Apple se prépare apparemment à lancer un iPhone 14 Max plus onéreux à sa place. Il n'y aura donc pas de modèle économique pour les acheteurs au budget limité.

Il semble également que les modèles haut de gamme voient leur coût final augmenter. Les améliorations apportées à l'iPhone 14 Pro, comme les caméras avant redessinées, les caméras arrière améliorées et les nouveaux chipsets, étant susceptibles de faire grimper le tarif de ce dernier.

iPhone 13 mini

(Image credit: TechRadar)

Et si Apple a déjà proposé cette année une "véritable" option économique, sous la forme de l'iPhone SE (2022), il reste difficile de s’enthousiasmer pour le rapport qualité-prix de cette alternative. À 529 €, elle est loin de s’avérer bon marché et possède un design et des spécifications très obsolètes. L’iPhone SE (2022) n'est certainement pas aussi évolutif que n'importe quel smartphone Android qui coûte la moitié de son prix.

Mais il y a un autre problème avec l'iPhone SE : comme il n'est pas le téléphone phare de l'année, il n'attire pas autant l'attention que l'iPhone 14. On ne voit pas autant d'offres promotionnelles liées à sa vente, ni de campagne marketing. Non, tous les regards sont tournés vers l'iPhone 14, car tout le monde sait qu'il va arriver.

Le luxe ne fait plus vendre

Le monde est aujourd’hui confronté à une crise généralisée du coût de la vie, l'écart entre les salaires et les frais généraux se creuse et, dans certains cas, plonge le quidam en détresse économique.

Dans ce climat peu enclin à la consommation, les technologies les plus luxueuses perdent leur attrait. Ce n'est pas pour rien que nous avons passé beaucoup de temps à optimiser notre classement des meilleurs smartphones abordables, après tout.

Les iPhones sont chers, c'est indéniable. Leurs détracteurs diront qu'ils le sont trop, leurs fidèles objecteront qu’ils valent chaque centime dépensé. Reste que dans le contexte de 2022, un tel débat devient stérile - alors que les consommateurs ont du mal à acquérir des produits de première nécessité.

Aussi, laisser tomber le Mini et augmenter le prix du Pro Max représente une stratégie douteuse de la part d’Apple.

La firme de Cupertino a suffisamment de réserves pour réduire ses bénéfices pendant un an ou deux. En baissant le prix de lancement de chaque modèle iPhone 14 de seulement 100 € par rapport à celui des iPhones 13, la nouvelle génération pourrait conserver un public captif. Dans le cas inverse, la plus grande mise à niveau de l'iPhone risquerait de produire un flop total.

Tom Bedford
Deputy Editor - Phones

Tom's role in the TechRadar team is to specialize in phones and tablets, but he also takes on other tech like electric scooters, smartwatches, fitness, mobile gaming and more. He is based in London, UK.


He graduated in American Literature and Creative Writing from the University of East Anglia. Prior to working in TechRadar freelanced in tech, gaming and entertainment, and also spent many years working as a mixologist. Outside of TechRadar he works in film as a screenwriter, director and producer.