Skip to main content

La Steam Deck n'est pas seulement une mauvaise nouvelle pour la Nintendo Switch, mais aussi pour Windows 11

Black exploding computer keyboard with electric sparks
(Crédit photo: stoupa / Shutterstock)

Alors que l'on a beaucoup parlé de la façon dont la nouvelle console Steam Deck pourrait s'attaquer à la Nintendo Switch en matière de jeux sur console portable, ce qui est peut-être le plus excitant, c'est ce qu'elle pourrait faire pour les jeux sous Linux.

La Steam Deck fonctionne sous Steam OS, un système d'exploitation conçu par Valve et basé sur Arch Linux. Steam OS existe depuis un certain temps déjà, mais vous ne le saviez peut-être pas. À l'origine distribution Linux basée sur Debian, Steam OS a été conçu comme une alternative à Windows 10 que les joueurs utiliseraient, soit en l'installant sur leurs propres PC de jeu, soit en achetant un appareil de jeu Steam Box.

L'avantage de Steam OS est qu'il est gratuit, comme les autres distributions Linux, et qu'il n'est pas nécessaire d'acheter une licence comme c'est le cas avec Windows 10. L'argent ainsi économisé peut être consacré à des activités plus amusantes, comme l'achat de jeux ou la mise à niveau de votre GPU, par exemple. 

Steam OS est également moins gourmand en ressources que Windows 10, ce qui signifie que lorsque vous jouez à des jeux, votre PC peut concentrer sa puissance de feu sur le jeu, et non sur les processus d'arrière-plan, ce qui peut conduire à de meilleures performances.

Tout cela a l'air bien, mais Steam OS n'a pas réussi à décoller, et les joueurs sont restés sur Windows 10. Le principal problème étant que de nombreux développeurs de jeux ne partagent pas avec Valve son enthousiasme pour Linux, et ne veulent donc pas faire de portage de leurs jeux pour qu'ils fonctionnent sous Linux. C'était un peu un cercle vicieux. La petite base de joueurs Linux rend peu rentable le portage de leurs jeux sur cet OS. Ce manque de jeux rend les joueurs réticents à passer à Linux, ce qui signifie que les développeurs de jeux ne veulent pas porter leurs jeux sur Linux, et ainsi de suite.

SteamOS, qu'est-ce qui change ?

Il y a deux grandes raisons pour lesquelles Steam OS, et les jeux sous Linux dans leur ensemble, pourraient maintenant être une force avec laquelle il faut compter. Pour commencer, la Steam Deck a l'air d'être vraiment performante, et il y a déjà beaucoup de buzz positif autour d’elle, en particulier de la part de ceux qui espéraient une Switch Pro et ont été déçus par les améliorations mineures que la Switch OLED apporte.

Pour la première fois, Steam OS pourrait être connecté à du matériel que les gens veulent réellement acheter. Et si la Steam Deck est un succès (c'est un grand " si "), il y aura un plus grand nombre de joueurs utilisant Linux, et cela pourrait convaincre les développeurs de jeux de faire des versions de leurs jeux qui fonctionnent sur Steam Deck. Et, s'ils peuvent fonctionner sur Steam Deck, ils devraient pouvoir fonctionner sur d'autres distributions Linux. C'est une excellente nouvelle pour les joueurs Linux qui ne veulent pas de Steam Deck, mais qui aimeraient avoir plus de jeux à jouer. 

Le logiciel Proton de Valve constitue un bonus encore plus important pour les jeux sous Linux. Basé sur WINE (Wine Is Not an Emulator), qui est une couche de compatibilité permettant aux applications Windows de fonctionner sous Linux, Proton fait la même chose pour les jeux. Il permet aux titres qui ne peuvent être exécutés que sous Windows 10 d'être exécutés sous Linux. Le plus intéressant, c'est qu'ils sont très performants, surtout s'ils utilisent la technologie DLSS de Nvidia.

Il est à peu près certain que la Steam Deck s'appuiera sur Proton pour exécuter un grand nombre de ses jeux aussi bien que possible pour générer un bouche à oreille positif. Cela signifie que nous pouvons nous attendre à d'autres améliorations de Proton (et la Steam Deck est peut-être la raison pour laquelle Valve était si désireux de créer Proton en premier lieu) et ce sera encore une fois une excellente nouvelle pour les joueurs Linux.

Ainsi, si Nintendo est considérée comme l'entreprise la plus menacée par la Steam Deck, Microsoft devrait peut-être aussi s'inquiéter ?

L'entreprise vient tout juste d'annoncer Windows 11, son dernier système d'exploitation, et lors de l'événement de lancement, elle a beaucoup insisté sur la façon dont les jeux seront améliorés. Cependant, Microsoft a toujours su que les joueurs sur PC utilisent Windows à contrecœur. Microsoft a négligé les jeux sur PC pendant des années, et bien que tous les principaux jeux fonctionnent sur Windows, Windows lui-même n'est pas une grande plate-forme pour les jeux.

Donc, si les joueurs peuvent confortablement jouer à leurs jeux sur Linux, soit via Steam OS et la Steam Deck, soit sur la distribution de leur choix, Windows 11 peut sembler être une mise à niveau moins attrayante.

Nintendo et Microsoft devraient prendre la menace de Steam Deck au sérieux, mais en fin de compte, il semble que les joueurs de Linux pourraient être les vrais gagnants ici.

Matt Hanson

Senior Computing editor

Matt (Twitter) is TechRadar's Senior Computing editor. Having written for a number of publications such as PC Plus, PC Format, T3 and Linux Format, there's no aspect of technology that Matt isn't passionate about, especially computing and PC gaming. If you're encountering a problem or need some advice with your PC or Mac, drop him a line on Twitter.