Skip to main content

L'épidémie de Covid-19 affectera encore la production d'iPhone cette année

iPhone 12
(Crédit photo: TechRadar)

Une usine indienne de Foxconn a été touchée par une violente recrudescence des cas de Covid-19 parmi les employés. Une contamination qui risque de ralentir la production mondiale d’iPhones actuels et à venir, de façon critique. 

L'usine Foxconn de Chennai est située dans l'État du Tamil Nadu, l'une des régions les plus touchées par une deuxième vague de coronavirus dans le pays. L'État fait actuellement l'objet d'un confinement total, imposant des restrictions sanitaires aux citoyens et aux entreprises y résidant, dans le but d'arrêter la propagation du virus.

Selon Reuters, Foxconn a interdit à ses employés d’entrer dans l’usine concernée (mais pas d’en sortir). Ce qui signifie que, pour continuer de travailler, ces derniers ne peuvent quitter le site. Actuellement, une centaine d’entre eux auraient été testés positifs au Covid-19.

Le marché mobile plongé dans l’incertitude

Foxconn offre des dortoirs pour les plus motivés, et l'entreprise apporte une assistance médicale au personnel touché par la maladie. Aucun autre détail supplémentaire n’a été communiqué à l’agence de presse, concernant l’impact de la pandémie sur l’état des effectifs comme de la production.

Celle-ci pourrait avoir un effet notable sur la chaîne de fabrication d’iPhones. En revanche, elle devrait perturber faiblement l'approvisionnement de la planète en smartphones Apple, l’usine concevant des produits spécifiquement réservés au marché indien - au demeurant mineur pour la société. Pour autant, l'incident renforce l'incertitude générale quant à la progression des variants aux quatre coins de la planète. Une évolution qui pourrait bien compromettre toute reprise du marché sur le reste de l’année.

Bien que les confinements successifs des consommateurs aient constitué les principaux facteurs à l'origine de l'effondrement des ventes, les fermetures d'usines en Chine durant la première phase de la pandémie y ont également contribué. Parallèlement, une pénurie persistante de composants continue d'affecter les fabricants.

La plupart des analystes pensent que le marché subira de nouveau un recul sur le second semestre de 2021, quoique plus atténué que celui de l’année précédente - le monde commençant à sortir de sa torpeur avec un large programme de vaccination. Reste à savoir si l’industrie mobile retrouvera sa bonne santé pré-pandémique en 2022.

Via Reuters

Steve McCaskill is a former editor of Silicon UK and journalist with eight years' experience. I write about technology, in particular, telecoms, mobile and sports tech, sports, video games and media.