Skip to main content

Apple a atteint son but : les fabricants de PC portables Windows craignent le MacBook M2

Apple MacBook Pro 13 pouces (M1, 2020)
(Crédit photo: Future)

Nous sommes convaincus que la puce M2 récemment lancée par Apple bénéficiera d’un large succès commercial sur sa première année d’exploitation. Et il semble désormais que les fabricants de PC portables Windows soient à leur tour inquiets par les parts de marché qu’elle pourrait leur ravir prochainement.

Digitimes (opens in new tab) et MacRumors (opens in new tab) relaient en effet les dires de sources industrielles, selon lesquels la dernière génération de MacBooks a enfin atteint le prix et le niveau de performances idéaux pour commencer à attirer les fidèles de l’écosystème Windows. 

Selon le rapport, "A un prix oscillant entre 1 000 et 1 500 dollars, le MacBook Air peut évincer les autres ordinateurs portables haut de gamme", fait remarquer l’une de ces sources. "Les mises à niveau du processeur M2, de la configuration photo et du boîtier rendent cette légère augmentation du prix acceptable pour les consommateurs."

Cette bataille des prix se joue en faveur d’Apple depuis que les précédents MacBook Air et  MacBook Pro 13 pouces M1 ont été libérés en 2020. À titre de comparaison, le Dell XPS 15 2020 était vendu à un prix international moyen de 1 299 $ à sa sortie - offrant en contrepartie un processeur Intel Core i5 de 10e génération, 8 Go de RAM et un SSD de 256 Go.

Dans le même temps, le tarif du MacBook Air M1 est descendu sous la barre symbolique des 1000 $ - et ce prix devrait chuter davantage maintenant que son successeur équipé d’une puce M2 s’apprête à gagner les rayons. Ce qui met en péril les alternatives Windows à prix similaire. 

Il est également à craindre que la crise inflationniste en cours, à laquelle sont confrontés les marchés occidentaux, ne fasse s’effondrer les ventes. Cela affectera tout autant les configurations Intel, AMD et Apple.


Le succès dépendra aussi de l'offre

Apple MacBook Pro 13 pouces (2022)

(Image credit: Apple)

Il convient de noter qu'Apple est toujours confronté à des problèmes d'approvisionnement, suite aux longs blocages de ses lignes de production chinoises, forcées à la fermeture du fait de la résurgence du Covid-19 et des restrictions sanitaires. 

Nous avons vu certains modèles MacBook Pro 14 pouces (2021) et MacBook Pro 16 pouces (2021) devenir difficiles à commander, avec des estimations actuelles d'expédition qui se prolongent jusqu'en août. Le MacBook Pro 13 pouces M2 pourrait, lui aussi, être affecté par ces retards de production.

Cela laisse le MacBook Air M2 dans une situation peu enviable. Soit l'approvisionnement du reste de la gamme Mac sera limité pour favoriser la popularité anticipée du MacBook Air (étant donné son prix attractif), soit le MacBook Air sera soumis aux mêmes problèmes de stocks.

Apple a exprimé ses inquiétudes quant à l'impact du contexte sur son calendrier des sorties tout au long de l'année 2022. La quasi-totalité de son catalogue Mac est paralysée par des retards d'expédition, ce qui pourrait coûter à la société entre 4 et 8 milliards de dollars. En clair, Apple ne peut pas être une grande menace pour les machines Windows 11 si elle n'a pas assez de stocks disponibles.

Apple doit consolider sa chaîne d'approvisionnement, non seulement pour expédier plus d’unités, mais surtout pour rassurer sa base de fidèles sur le fait que les produits seront toujours disponibles à l'achat. Sinon, l’entreprise pourrait voir sacrifiée une partie de ces parts de marché prometteuses.

Jess Weatherbed
Jess Weatherbed

Jess is a former TechRadar Computing writer, where she covered all aspects of Mac and PC hardware, including PC gaming and peripherals. She has been interviewed as an industry expert for the BBC, and while her educational background was in prosthetics and model-making, her true love is in tech and she has built numerous desktop computers over the last 10 years for gaming and content creation. Jess is now a journalist at The Verge.