Skip to main content

Test Fujifilm Instax Mini Evo

Un appareil photo instantané hybride qui associe rétro et innovation à la perfection.

Fujifilm Instax Mini Evo
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

Le Mini Evo est notre appareil photo instantané favori jusqu'à présent. Il s'agit d'un modèle rétro, beaucoup plus facile à utiliser que les autres appareils Instax de Fuji, notamment grâce à son autofocus, son exposition automatique et sa vitesse d'obturation optimisés. L'approche numérique et l'absence de viseur optique pourraient rebuter les amateurs de photographie analogique, et la faible résolution signifie qu'il ne remplacera même pas un appareil photo numérique de base. Mais la capacité du Mini Evo à faire office d'imprimante pour votre smartphone se révèle astucieuse. Tandis que les nombreux effets et filtres mis à disposition vous empêcheront de gâcher de la pellicule inutilement.

Pros

  • +

    Une belle bibliothèque d’effets et de filtres

  • +

    Un style rétro élégant

  • +

    Possibilité d’imprimer vos photos mobiles via Bluetooth

Cons

  • -

    La qualité de l'image numérique est médiocre

  • -

    Interface utilisateur en mode portrait

  • -

    La visualisation de photos depuis l’application mobile apparaît complexe

Le Fujifilm Instax Mini Evo en résumé

Le Fujifilm Instax Mini Evo est notre appareil photo instantané préféré à ce jour. Les modèles hybrides instantanés combinent la photographie numérique et le film instantané en un seul appareil, ce qui en fait un point de départ idéal pour toute personne qui n'est pas familière avec ce support. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un concept nouveau, le dernier modèle de Fujifilm est l'un des premiers à s'approprier les racines du format analogique.

L'Instax Mini Evo est en effet une lettre d'amour aux années 70, avec un design d'inspiration rétro et une abondance de filtres et d'effets faciles à utiliser, conçus pour imiter les films analogiques de l’époque. Mais s'agit-il principalement d'un appareil photo instantané, ou simplement d'un appareil numérique avec une imprimante de films Instax intégrée ? 

L'écran LCD et le logement pour carte micro SD suggèrent la seconde hypothèse, ce qui ne risque pas d'impressionner les inconditionnels de la photographie instantanée. Mais lorsque chaque pack de dix photos du film Instax Mini coûte environ 8 €, il n'est pas difficile de comprendre l'intérêt d'un appareil qui imprime exclusivement les photos pouvant vous apporter pleine et entière satisfaction. Ici, vous pouvez apprendre les subtilités de l'analogique, sans gaspiller trop de pellicule. Les novices apprécieront particulièrement les commandes intuitives et la vaste combinaison d'effets disponibles, simplement en tournant la molette présente sur le sommet du boîtier.

Fujifilm Instax Mini Evo

(Image credit: Future)

Les photos numériques de l'Instax Mini Evo n'ont rien à envier à celles d'un smartphone de base, mais vous aurez du mal à vous en rendre compte une fois que vous aurez appuyé sur le bouton d'impression. S’il n'a pas le charme d'un véritable appareil photo instantané comme le Fujifilm Instax Mini 40 (qui coûte la moitié de son prix), le Mini Evo se rattrape avec des effets visuels offrant à vos impressions une incroyable plus-value créative.

L'absence de boutons et l'interface intuitive permettent aux photographes amateurs de se familiariser rapidement avec la sélection de filtres, la prise de vue et l'impression de leurs photos préférées. Le design plus adulte devrait également séduire un public différent de celui de l'Instax Mini LiPlay. Ajoutez à cela le couplage avec un smartphone et ses capacités d'impression extraordinaires, et vous obtenez un appareil photo instantané des plus modernes. Malgré son look rétro.

Design et caractéristiques principales

  • L'esthétique vintage rencontre la technologie moderne
  • L'écran LCD fait office de viseur numérique
  • Les commandes intuitives n'intimideront pas les néophytes

Avec son revêtement en similicuir et en chrome inspiré d'un ancien appareil photo télémétrique, l'Evo Mini est indéniablement élégant. Avec une structure presque intégralement en plastique, il n’apparaît pas aussi haut de gamme qu'il en a l'air - méfiez-vous donc des apparences. 

Comme l'ancien Instax Mini LiPlay, le Mini Evo n'expose pas directement son film. En plaçant un capteur numérique entre l'objectif et le film, il permet d'obtenir un boîtier beaucoup plus petit qu'un appareil photo instantané traditionnel. L'objectif ne dépasse que légèrement du corps principal et se glisse donc facilement dans un sac. En revanche, seules les plus grandes poches de pantalon peuvent l'accueillir.

Fujifilm Instax Mini Evo

(Image credit: Future)

L’avant de l'appareil est plutôt dépouillé, avec un interrupteur, un bouton d'obturateur et un petit miroir à selfie entourant le barillet de l'objectif. Ce dernier peut être tourné pour passer d'un mode à l'autre. 

Sur le dessus, on trouve un second obturateur, un raccourci pour fixer rapidement les réglages et un sélecteur de mode dédié aux effets. Ainsi qu'un support pour fixer des accessoires optionnels. Vous voulez imprimer une photo ? Tirez sur le levier disponible sur le coin supérieur droit. Avec un geste qui vous rappellera le dépliage d’une pellicule analogique. Pensez à bien mémoriser chaque bouton, car la plupart ne sont pas nommés - ce qui peut laisser tout débutant un peu perdu lors de la première utilisation de l’appareil photo.

Fujifilm Instax Mini Evo

(Image credit: Future)

Un écran LCD de 3 pouces et des commandes de navigation à l'arrière révèlent la nature hybride de l'appareil. Ils cachent la porte donnant accès au film Instax Mini, et maintenue en place par un loquet suffisamment solide pour ne pas s'ouvrir au moindre choc.

La batterie intégrée permet de prendre jusqu'à 100 photos et de réaliser environ 20 tirages. Elle se recharge via le port micro USB dissimulé sous l'appareil, où se trouve également un emplacement pour carte micro SD. La mémoire intégrée du Mini Evo peut contenir jusqu'à 45 images, l’achat d’un support de stockage externe devient ainsi très vite appréciable.

Performances

  • Objectif équivalent à 35 mm
  • Flash automatique avec commande manuelle
  • Retardateur et 100 combinaisons de filtres/effets disponibles 

Bien qu'il soit conçu comme un appareil photo orienté paysage, l'interface utilisateur LCD du Mini Evo est verrouillée en mode portrait. Cela correspond mieux au format de film Instax, dont les bords supérieurs et inférieurs s’avèrent irréguliers. C’est un choix idéal pour prendre des selfies. Tenez l'appareil photo verticalement, l'interface utilisateur se révélera alors délicieusement simple. Toutefois, sans viseur optique, chaque composition capturée en plein soleil devient un réel défi - l’écran LCD paraissant plus difficile à fixer dans ce scénario précis.

En tournant le barillet de l'objectif ou la molette d'effets, vous pouvez rapidement faire défiler les 100 combinaisons possibles, et l'affichage en direct se met à jour presque instantanément. Certaines s’avèrent peu impressionnantes, comme l'effet fisheye qui se contente de zoomer numériquement et de déformer l'image au lieu d'obtenir un véritable effet ultra grand angle - mais d'autres vous permettent de faire preuve de créativité. Le mode miroir et la double photo, qui superpose deux expositions distinctes, sont les plus intéressants.

Un compte à rebours situé en bas de l'écran vous rappelle combien de prises il reste dans l'appareil. Heureusement, il ne vous empêchera pas de prendre des photos numériques supplémentaires une fois la pellicule épuisée. L'exposition et la balance des blancs sont automatiques, mais vous pouvez les personnaliser en appuyant sur quelques boutons. Les deux obturateurs permettent de verrouiller l'autofocus sur le cadre central, qui peut se montrer un peu lent en cas de faible luminosité.

Contrairement à un appareil photo instantané original, il n'y a pas d'option "pointer, tirer, imprimer" : chaque photo que vous prenez est avant tout une image numérique. Vous décidez ensuite si elle apparaît suffisamment réussie pour l’imprimer. Tirez le levier et une animation à l'écran montre votre image transférée vers le film, avant de lancer l’impression. Il faut environ 15 secondes, puis quelques minutes supplémentaires pour que l'image se développe.

Fujifilm Instax Mini Evo

L'application mobile est facile à utiliser et rapide pour transférer les images à imprimer via l'appareil photo. (Image credit: Future)

Le couplage Bluetooth à votre smartphone est tout aussi pratique. L'application Mini Evo de Fuji détecte immédiatement l'appareil photo et vous donne accès à des fonctions pratiques comme l'obturateur à distance (avec visualisation en direct), l'impression directe et le partage de votre galerie mobile sur l'écran de l’appareil photo. Il est toutefois étrange que vous ne puissiez - à l’inverse - visualiser des photos prises avec le Mini Evo sur votre smartphone… uniquement si elles ont été imprimées au préalable.

Qualité photo

  • Couleurs et contrastes naturels
  • Les filtres et les effets sont convaincants à l’impression
  • Les images numériques manquent de détails 

Avec une qualité d'impression réglée sur "Instax Rich", le Mini Evo produit des photos comparables à celles des appareils instantanés entièrement analogiques de Fuji. Les images envoyées depuis un smartphone (pour être imprimées) semblent disposer d’une résolution légèrement inférieure à celles prises avec l'appareil photo lui-même. Mais vous ne le remarquerez que si vous regardez de très près le cliché final.

Les couleurs et le contraste se veulent généralement vifs, avec des ombres sombres et des lumières plus pâles. La définition est plus nette que celle des formats de film concurrents, et il n'y a pas de fuite de lumière comme sur un appareil photo de type Lomography - à moins que vous n'en ayez ajouté de force via la molette dédiée aux effets. Il y a une tendance à la surexposition dans les environnements extérieurs lumineux, cependant la réduction manuelle de l'exposition de -2/3EV permet de minimiser les reflets.

Les images numériques du Mini Evo sont loin d'être aussi impressionnantes que celles imprimées, avec un manque de détails notable et des niveaux de bruit importants dans les scènes sombres. Elles n'ont rien à envier à celles des photophones modernes, même les plus abordables. Ce qui, pour certains, pourrait réduire à néant l'intérêt d'un appareil photo hybride. La plage dynamique paraît nettement moyenne, avec une colorimétrie qui ne brille qu’après impression. Rassurez-vous : vous pourrez partager vos créations sur les réseaux sociaux sans aucune gêne, la composition d’ensemble demeure largement correcte.

Faut-il acheter le Fujifilm Instax Mini Evo ?

Fujifilm Instax Mini Evo

(Image credit: Future)

Achetez-le si...

Vous adorez retoucher vos photos
Avec autant de combinaisons de filtres et d'effets, et la possibilité de n'imprimer que les photos que vous aimez, le Mini Evo est l'appareil photo instantané idéal pour tous ceux qui veulent expérimenter différents styles de photographie.

Vous avez un goût certain pour le vintage
Ils sont chers, mais les derniers appareils Instax de Fuji ont un style indéniablement chic. Le Mini Evo ne fait pas exception. Sa conception en plastique n'est pas aussi agréable à toucher qu'à regarder, mais elle se veut plus premium que celle de l'Instax Mini 11. 

Vous recherchez une imprimante reliée à votre smartphone
Le Mini Evo est un appareil photo autonome, mais pas que. Contrairement à ses semblables réellement analogiques, il s’associe à votre smartphone en tant qu’imprimante portable et donne vie à vos prises de vue mobiles.

Ne l'achetez pas si...

Vous possédez déjà un photophone de premier ordre
Aujourd’hui, un photophone moderne est susceptible de prendre des images numériques de meilleure qualité que le capteur basse résolution du Mini Evo.

Le rétro, très peu pour vous
L'appareil photo instantané hybride Instax Mini LiPlay de Fuji a l'air beaucoup plus moderne, tout en profitant des mêmes caractéristiques que le Mini Evo. Mieux encore : il est plus abordable. 

Simplicité est votre maître-mot
S’il reste facile à utiliser, le Mini Evo peut tout de même paraître plus complexe que les appareils photo instantanés analogiques de Fuji. L'Instax Mini 40 affiche un aspect vintage similaire, mais ne possède aucune fonction numérique pour une véritable capacité de prise de vue instantanée. Cela le rend également beaucoup moins cher.