Skip to main content

Test du drone DJI FPV

Un drone amusant mais imparfait pour les débutants.

DJI FPV
(Image: © Future)

Notre verdict

Le DJI FPV est un jouet qui va vous amuser des jours et des jours durant. Sa vue à la première personne offre une expérience de vol incroyablement immersive grâce aux étonnantes lunettes DJI Goggles. Ses séquences vidéo se révèlent tout aussi fascinantes grâce à sa caméra frontale performante. Mais tout n'est pas rose. Avec une durée de vol réelle d'environ 10 minutes, un coût élevé qui tient compte des accessoires ajoutés et la difficulté du FPV à réaliser de véritables acrobaties, il pourrait bien rebuter les pilotes qui se sont déjà fait la main sur les modèles Mavic.

Pour

  • Un vrai jouet pour adultes
  • Facile à piloter
  • Les lunettes offrent une grande qualité d'image
  • Transmission solide

Contre

  • Projecteurs avant visibles sur les images
  • N’est pas conçu pour la course ni pour la photo

Le DJI FPV en résumé

Le DJI FPV est un nouveau type de drone fascinant. Les drones FPV (ou First-Person View) sont rapides, amusants et offrent l'expérience de vol la plus immersive possible, grâce à l'inclusion de lunettes vidéo qui vous donnent une vue du ciel à la première personne impressionnante. Le problème, c'est qu'ils sont généralement conçus en kit et qu’il ne s’agit pas des modèles les plus simples à piloter. Du moins jusqu'à présent.

Le nouveau drone DJI FPV permet à tout pilote de découvrir les possibilités passionnantes des appareils FPV, tout en leur implémentant une prise en main conviviale, à l’instar de la série Mavic. En revanche, il manque au FPV un rapport qualité-prix et un critère “tout-terrain” qui font l’attrait des Mavic.

Il s'agit d'un drone FPV grand public soigné, facile à piloter en mode "Normal" et qui constitue un point d'entrée accessible pour les débutants. Les pilotes FPV plus expérimentés apprécieront également la possibilité d'améliorer ici leurs compétences et de capturer des images de haute qualité en mode "Manuel".

Le DJI FPV est principalement destiné à filmer des vidéos FPV 4K immersives, et il donne la possibilité de capturer des images fixes assez standards - en réalité, vous ne devriez pas considérer ce modèle si vous souhaitez vous lancer dans la photographie aérienne. L'avantage de filmer des vidéos avec un drone FPV est que vous pouvez obtenir une vue à la première personne exaltante qui donne presque l'impression au spectateur de voler.

Image 1 sur 3

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 2 sur 3

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 3 sur 3

DJI FPV

(Image credit: Future)

Le DJI FPV ne filme pas seulement en 4K/60fps, il est aussi capable de produire des vidéos 1080p/120fps relativement fluides. Nous déplorons juste que, même avec la correction de l'objectif activée, la caméra est “photobombée” par les hélices avant. Un autre point négatif est que la batterie nous limite à 10 minutes de vol dans des situations réelles, vos sessions vidéo s’avéreront donc très courtes.

L'avantage du DJI FPV, contrairement à ses semblables, est sa conception prête à l'emploi. Avec quelques conditions préalables : le charger, enfiler les lunettes DJI FPV V2, installer l'application DJI Fly, mettre à jour le firmware - c’est fait ? Vous voilà paré au décollage. Si l'on ajoute à cela la relative facilité de vol en mode "Normal", le DJI FPV devient rapidement une proposition séduisante. Malheureusement, il présente aussi quelques défauts.

DJI FPV

(Image credit: Future)

Non seulement le prix du drone est élevé si l'on tient compte de tous les accessoires supplémentaires indispensables pour en tirer le meilleur parti (nous y reviendrons plus tard), mais il est également beaucoup plus limité qu'un drone standard en termes de fonctionnalités et de voltiges.

L'un des problèmes du pilotage du DJI FPV est que vous devez porter des lunettes FPV. Cela signifie qu'en plus de respecter toutes les lois sur les drones en vigueur dans votre pays, vous devrez également compter sur un observateur à vos côtés qui pourra maintenir une ligne de vue sur le drone pendant qu'il est en vol. Ce n'est pas la fin du monde, mais cela signifie que lorsque vous volez à l'extérieur, vous ne pouvez jamais le faire seul - vous aurez toujours besoin d'avoir un co-pilote avec vous. Et c'est là toute la limite d’une expérience de vol amusante au départ.

Date de sortie et prix du DJI FPV

  • Disponible à l'achat dès maintenant pour 1 349 €
  • Le kit Fly More coûte un supplément de 279 €
  • Le contrôleur de mouvement est également fourni en option

Vous pouvez dès à présent acheter le DJI FPV, ainsi que divers accessoires en option. Le pack standard DJI FPV Combo comprend le drone, la télécommande, les lunettes DJI FPV Goggles V2 et une batterie pour 1 349 €.

DJI FPV

(Image credit: DJI)

DJI propose également un kit Fly More, bien que celui-ci diffère de ses bundles Fly More habituels. Au lieu d'être un pack plus coûteux qui comprend le drone et quelques batteries supplémentaires, il vous permet simplement d'acheter deux batteries supplémentaires et une station de recharge dédiée pour 279 €.

Il y a aussi le contrôleur de mouvement en option, qui dirige le drone en fonction de votre gestuelle, et que vous pouvez acheter séparément pour 149 €. 

Tout cela représente un investissement considérable par rapport aux modèles plus abordables de la série Mavic. 

Design, contrôleur et lunettes du DJI FPV

  • Petit, mais il n'a pas le design pliable de la série Mavic
  • À peine plus léger que le DJI Mavic 2 Pro
  • Les lunettes V2 assurent une transmission fiable et à faible latence

Ces dernières années, DJI s'est concentré sur sa gamme de drones Mavic, qui présentent tous une structure pliable similaire. Le DJI FPV est différent - bien qu'il s'agisse d'un petit drone, les bras du moteur sont fixes et son corps vertical le fait paraître beaucoup plus grand qu'il ne l'est.

Ce corps principal présente un design typique de quadricoptère qui, à l'exception des bras du moteur, est comparable en taille au DJI Mavic Air 2. Bien qu'avec un poids au décollage d'environ 795 g, le DJI FPV est à peine plus léger que le DJI Mavic 2 Pro.

Image 1 sur 3

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 2 sur 3

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 3 sur 3

DJI FPV

(Image credit: Future)

Le DJI FPV n'est ni grand ni lourd, mais cette conception fixe signifie que l'achat d'un sac ou d'un étui spécifique pour le FPV, les contrôleurs et les lunettes DJI devient une excellente idée, car un sac de transport ordinaire ne suffira pas. Il vous en coûtera une centaine d’euros additionnels si vous prenez cette décision. 

Comme il s'agit d'un drone FPV, le cardan ne fonctionne que sur l'axe d'inclinaison (vertical). La stabilisation de l'image, calquée sur celle de la caméra Osmo Action de DJI, assure la fluidité des séquences vidéo. Les lunettes DJI FPV V2 sont elles-mêmes équipées d'une batterie qui se fixe à un câble et peut être rangée dans votre poche pendant l'utilisation. 

Ces lunettes assurent une transmission fiable à longue distance et à faible latence, qui n'a jamais lâché au cours de nos tests. La résolution unique de l'écran de 1440x810 pixels fournit également une image magnifiquement claire. 

La vue est si large, cependant, que pour lire les informations de vol, vous devez regarder sur les côtés de l'écran, ce qui peut être délicat. Il faut également s'habituer à modifier les paramètres de la caméra et du vol depuis les lunettes, nous sommes loin de la simplicité d’une application mobile. 

Image 1 sur 3

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 2 sur 3

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 3 sur 3

DJI FPV

(Image credit: Future)

Puisque la gestion du drone repose sur les lunettes FPV V2, le nouveau contrôleur ne dispose d’aucun support pour votre smartphone. Ce n'est pas surprenant car, pour un drone FPV, vous obtiendrez toujours la meilleure expérience de vol à partir d’une vision lunettes plutôt que sur un écran de smartphone. Toutefois, nous aurions apprécié d’avoir le choix ici, pour les pilotes qui souhaiteraient manier le DJI FPV comme un drone traditionnel.

Le contrôleur présente un design minimal et de gros boutons accessibles, rendant les premiers vols assez faciles à maîtriser ; il suffit de mémoriser la position des six commandes disponibles, qui comprennent un bouton personnalisé et une molette pour contrôler l'angle de la caméra. 

Contrairement aux drones FPV en kit, le DJI FPV n'offre aucune possibilité pour ses propriétaires de remplacer n’importe quelle pièce en cas de crash. Le drone doit être envoyé à DJI pour réparation et même avec la garantie DJI Care Refresh, ce type d’accident demeure onéreux. Un an d’assistance coûte 199 €, avec jusqu’à deux drones de remplacement mis à votre disposition. 

DJI FPV

(Image credit: Future)

Vous pouvez, bien sûr, décider d’acheter de nouvelles hélices et des accessoires de rechange, y compris la caméra, ainsi que le drone lui-même - cependant, à 739 € pour le seul drone, votre banquier risque de s’étrangler. 

Pour mettre tout cela en contexte, si vous achetez le FPV Combo, le bundle Fly More, le sac de transport DJI Carry More Backpack et un an de garantie DJI Care Refresh, le coût attractif du drone passe de 1 349 € à près de 1 930 €. C'est à peine moins qu'un DJI Phantom 4 Pro V2.0 et qu'un sac à dos Phantom officiel.

Fonctionnalités du DJI FPV

  • Les trois modes de vol conviennent aux utilisateurs de tous niveaux
  • Le mode manuel a une courbe d'apprentissage raide
  • Filme en résolution max 4K/60fps
  • Vitesse de pointe de 140 km/h

Les drones FPV traditionnels sont généralement des modèles en kit beaucoup plus difficiles à piloter, et donc avec des crashs plus fréquents. Le DJI FPV, a contrario, bénéficie de l’expertise de la série Mavic, avec des modes de vol qui conviennent à la fois aux débutants et aux pilotes plus expérimentés.

Image 1 sur 2

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 2 sur 2

DJI FPV

(Image credit: Future)

Attention toutefois à l’expression “Convient aux débutants” pronée par le DJI FPV. L’entreprise mentionne ici les novices en FPV et non en pilotage de drone. Si vous n'avez jamais piloté un drone auparavant, il est fortement recommandé d'essayer d'abord un modèle de drone standard pour vous habituer aux commandes et aux manœuvres de vol basiques.

Le mode "Normal" est celui que vous sélectionnerez naturellement pour démarrer, car il utilise le positionnement GPS et tire parti des capteurs de positionnement visuel avant et arrière du DJI FPV. Via ce mode, le drone se comporte comme les autres drones DJI et se met en position de vol stationnaire lorsque les commandes sont relâchées. 

A noter qu’il existe une différence essentielle entre le DJI FPV et les autres drones de la société. Alors que la série Mavic peut s'arrêter automatiquement lorsque les capteurs détectent un obstacle, le FPV se contente de ralentir et de vous avertir de la présence d'un danger - vous devez ajuster le vol vous-même pour éviter une collision. Ainsi, même en mode "Normal", vous devez faire preuve d'une grande prudence lorsque vous pilotez le DJI FPV.

Le mode Manuel est conçu pour les pilotes FPV plus expérimentés. Il n’embarque aucun GPS et les capteurs de collision sont désactivés. Ce qui permet de réaliser plus simplement des cascades aériennes et de voler dans des espaces restreints. Evidemment, les débutants sont proscrits, et même les pilotes de drones initiés connaîtront une courbe d'apprentissage abrupte avec ce mode.

Le mode Sport se place en hybride entre les modes "Normal" et "Manuel". Il garantit en partie la maniabilité de ce dernier, avec certaines des caractéristiques de sécurité du premier. Pour vous donner une idée des différents modes en termes de vitesse, le mode "Manuel" peut atteindre une vitesse de 140 km/h (0-100 km/h en deux secondes), le mode "Sport" peut atteindre une vitesse de 96 km/h, tandis que le mode "Normal" est beaucoup plus modeste, à 53 km/h.

Le DJI FPV ne se veut pas particulièrement riche en fonctionnalités par rapport aux offres habituelles de DJI - il n'y a pas de mode de vol automatique, par exemple. En plus des modes de vol destinés aux utilisateurs de tous niveaux, l'atout de ce drone repose sur l'élément FPV et sa facilité d'utilisation par rapport aux drones FPV classiques.

Le FPV de DJI est annoncé comme pouvant voler jusqu'à 20 minutes, mais à une vitesse de 40 km/h dans des conditions météorologiques sans vent, ce qui est peu probable dans la réalité. Le temps de vol réel, dans nos tests, monte à 10 minutes par batterie chargée et dépendra toujours de la météo. Voyez le verre à moitié plein : c'est toujours une bien meilleure autonomie que les drones FPV standard.

Qualité vidéo et photo

  • Captures photo et vidéo limitées par rapport à la série Mavic
  • Tournage de séquences 4K et 1080p de bonne qualité
  • Pas de photos RAW ou de modes de prise de vue automatisés

Si le DJI FPV est sans doute le drone DJI le plus amusant à piloter, ses fonctionnalités vidéo et photo sont limitées par rapport aux drones des séries Mavic et Phantom. Néanmoins, les capacités vidéo proposées restent impressionnantes pour un drone FPV.

Le DJI FPV est doté d'un capteur CMOS 1/2,3 pouces de 12 Mpx et la caméra offre un objectif 14,66 mm avec un champ de vision de 150 degrés et une ouverture fixe f/2,8. La plage de mise au point fixe est censée s'étendre de 0,6 m à l'infini, ce qui signifie que tout ce qui est photographié se révèle net. Un fait avéré après nos différentes évaluations.

Il y a de quoi satisfaire les vidéastes amateurs comme professionnels. L'appareil est capable de filmer des vidéos immersives en 4K à 50/60 images par seconde et en 1080p à 50/60/100/120 images par seconde. Ce qui délivre une énorme marge de manœuvre créative. De plus, les séquences vidéo peuvent être capturées dans des profils de couleur standard et D-Cinelike à un débit binaire allant jusqu'à 120 Mbps. 

Dans l'ensemble, les vidéos 4K et 1080p correspondent exactement à ce que l'on peut attendre d'un drone DJI - à part le fait que la caméra capture parfois les hélices avant, même lorsque la correction de l'objectif est activée. Vous devrez dès lors recadrer certaines vidéos et photos aériennes pour supprimer les hélices. Si vous laissez la correction d'objectif désactivée, vous devrez toujours recadrer.

Image 1 sur 5

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 2 sur 5

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 3 sur 5

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 4 sur 5

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 5 sur 5

DJI FPV

(Image credit: Future)

Il est également possible de prendre des photos, il suffit d'appuyer longuement sur le bouton de l'obturateur de la télécommande pour passer de la photo à la vidéo. Les capacités sont cependant très limitées côté photographie, le DJI FPV n'est pas vraiment pensé pour ce domaine d’intérêt.  

Image 1 sur 5

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 2 sur 5

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 3 sur 5

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 4 sur 5

DJI FPV

(Image credit: Future)
Image 5 sur 5

DJI FPV

(Image credit: Future)

Lorsque vous prenez des photos, vous pouvez uniquement utiliser les modes "Auto" ou "Manuel" et capturer des JPEG. La prise de vue en mode RAW n'est pas disponible, pas plus que les modes de prise de vue automatisée pour les photos ou les vidéos. Ce drone est destiné à la capture de vidéos FPV, ce qu’il fait après tout.  

DJI FPV

(Image credit: Future)

L'un des problèmes rencontrés lors de la capture d'images fixes ou même de vidéos en vol stationnaire est que, en cas de vent latéral, le drone s'incline naturellement sur le côté pour maintenir sa position. Comme il n'y a pas de mouvement de cardan sur l'axe horizontal, vos images fixes seront prises en biais (voir ci-dessus). Il s'agit là encore d'une autre différence entre le DJI FPV et la série Mavic, qui utilise ses cardans pour tenir compte de cette inclinaison et mettre la caméra à niveau. 

Faut-il acheter le DJI FPV ?

DJI FPV

(Image credit: DJI)

Achetez-le si...

Vous voulez vous initier aux drones FPV
Le DJI FPV est le drone de ce type le plus facile à piloter grâce au GPS et aux capteurs de collision qui permettent de réduire, mais pas d'éliminer, le risque élevé de chute. Le flux numérique entre le FPV et les lunettes DJI est également excellent, vous pouvez donc être sûr de toujours voir ce que le drone voit.

Vous recherchez un drone FPV prêt à l'emploi
La plupart des drones FPV sont des modèles livrés en kit petits, légers et rapides qui sont difficiles à piloter. Par conséquent, si vous souhaitez un drone FPV prêt à voler dès son déballage et bénéficiant de l'expertise d'un grand fabricant de drones, le DJI FPV est une option incontournable.

Le pilotage vous intéresse plus que la photo
La plupart des pilotes investissent dans un drone parce qu'ils souhaitent prendre des photos et des vidéos aériennes, mais il existe une petite cohorte de pilotes qui apprécient simplement planer dans les airs, de la manière la plus immersive possible. Si vous faites partie de cette dernière catégorie, le DJI FPV vous offrira une expérience incroyablement amusante.

Ne l'achetez pas si...

Vous aimez piloter seul
Lorsque vous pilotez un drone FPV en extérieur, vous devez être accompagné d’un observateur qui peut maintenir une ligne de vue sur le drone, puisque vous utilisez soit des lunettes FPV, soit un téléphone ou une tablette pour visualiser le flux de la caméra. Cela signifie que vous aurez continuellement besoin d’un co-pilote. 

Vous prenez beaucoup de photos aériennes
Si vous cherchez à prendre beaucoup de photos aériennes, le DJI Mavic Air 2 ou le DJI Mavic 2 Pro seront des options plus adaptées. Le DJI FPV prend bien des photos JPEG, mais ses prises de vue s’avèrent plus limitées que celles des drones standard comme le Mavic 2 Pro - qui capture des photos brutes et offre un capteur plus grand et un contrôle de l'ouverture.

Il vous faut un drone de course
Le DJI FPV est incroyablement facile à piloter par rapport aux drones FPV traditionnels. Il se révèle certainement rapide et très maniable, avec une vitesse maximale de 140 km/h. Mais il est loin d'être un drone de course. Compte tenu du prix du DJI FPV et de son poids, vous n'avez vraiment pas envie de le faire tomber en panne.