Skip to main content

Votre prochaine montre connectée offrira non pas une mais deux caméras

La Fossil Gen 6 au repos
(Crédit photo: Fossil)

Avec le lancement de la Samsung Galaxy Watch 4 et l'arrivée de Wear OS 3, il n’y a jamais eu autant de buzz autour des smartwatches “Google” qu’aujourd’hui. Une célébrité qui n’est pas prête de s’éteindre alors que de nouvelles rumeurs font état d’une nouvelle configuration beaucoup plus haut de gamme au sein des modèles à venir.

WinFuture rapporte que Qualcomm travaille activement sur l’élaboration d’un chipset inédit qui habillera les futures montres connectées les plus chères. Il s’agirait du Snapdragon 5100, successeur supposé du Snapdragon 4100 Plus alimentant entre autres la Fossil Gen 6.

Cette puce permettra de prendre en charge deux caméras au lieu d’une dans les smartwatches compatibles. C'est une fonctionnalité déjà populaire sur le marché chinois, invisible en revanche en Europe et aux Etats-Unis. 

Une optimisation en demi-teinte

En creusant plus profondément dans les spécifications du potentiel Snapdragon 5100 (si c'est ainsi qu'il finit par s'appeler), il semble composer avec quatre cœurs ARM Cortex-A53, ce qui suggère une amélioration modeste des performances par rapport au Snapdragon 4100 Plus. C'est une information quelque peu déceptive, alors que la puce next-gen de Qualcomm aurait dû garantir quatre cœurs ARM Cortex-A73, avec un gain plus substantiel en fluidité. 

A noter que Qualcomm devrait sortir de sa discrétion et présenter le nouveau chipset pour montres connectées sous peu, son modèle phare actuel étant apparu, lui, il y a un an. 


Wear OS vs watchOS : l’écart doit se réduire

Samsung Galaxy Watch 4

(Image credit: Samsung )

Il est encourageant de voir les fabricants de montres connectés s’activer frénétiquement en 2021, avec le déploiement de nouvelles interfaces et de configurations solides vouées à les supporter. Ce alors que la très attendue Apple Watch 7 est appelée à faire ses débuts le mois prochain.

Si les meilleures montres Wear OS veulent s'attaquer à la puissante gamme d'Apple, elles doivent miser sur des composants bien plus performants. C'est là que Qualcomm et sa série de chipsets Snapdragon pour smartwatches entrent en jeu.

L'attrait de l'Apple Watch réside en partie dans son interface logicielle fluide et réactive, qui est bien sûr alimentée par une puce de premier ordre. Jusqu'à présent, les équivalents Wear OS n'ont pas réussi à offrir la même expérience utilisateur qualitative. L’ajout d’une caméra supplémentaire réduirait donc l’écart colossal entre les deux familles de montres connectées. Même si cela implique également une certaine augmentation du prix final pour le consommateur.

David Nield

Dave is a freelance tech journalist who has been writing about gadgets, apps and the web for more than two decades. On TechRadar you'll find him covering news, features and reviews, particularly for phones, tablets and wearables.