Skip to main content

Un YouTuber laisse sa Switch OLED en marche pendant 75 jours - a-t-elle finalement surchauffé ?

Nintendo Switch OLED exécutant Zelda Breath of the Wild
(Crédit photo: Wulff Den)

Un YouTuber a délibérément laissé sa Switch OLED fonctionner pendant plus de 1800 heures dans une expérience visant à déterminer jusqu'où l'écran de la console peut être poussé avant de souffrir de surchauffe, voire de griller.

Le test de stress, mené par le YouTuber Wulff Den, consiste à afficher une image statique de The Legend of Zelda: Breath of the Wild sur l'écran, à pleine luminosité et à toute heure de la journée. Alors que Wulff Den avait initialement prévu de laisser l'écran actif pendant sept jours, il a poursuivi l'expérience jusqu’à 11 semaines après le début du test. 

Les résultats sont remarquablement positifs. Le YouTuber résume : "L'usure de l'écran OLED ne devrait nullement vous inquiéter", car il n'y a pas de "marques d'usure perceptibles" près de 2000 heures après la mise en marche de la console. Ajoutons qu’aucune dégradation de la colorimétrie sur l’écran n’est constatée pendant toute la durée du test.

"Si vous vous inquiétez de la surchauffe de l'OLED après deux mois et demi à jouer sur votre Switch, relaxez-vous", conclut-il. "Ce détail n’est pas préoccupant".

Il souligne toutefois que les blancs de l'image se sont légèrement assombris après le test, tandis que certaines autres teintes ont viré légèrement au verdâtre. Quoi qu'il en soit, cela ne constitue pas une rétention visuelle inquiétante.

Longue vie à l’OLED

Les fans de la Switch s'inquiètent de la possibilité de voir l'écran brûler, depuis que le modèle OLED a été annoncé l'année dernière. La rétention d'image a historiquement été un inconvénient des écrans OLED, en particulier des téléviseurs. Sur console, les jeux comportent souvent des images statiques qui apparaissent à l'écran pendant de longues périodes - comme les HUD, les logos ou les menus principaux - ce qui fait craindre à l’usure du matériel Nintendo à travers son écran plus sensible. 

La vidéo de Wulff Den démontre cependant que cela ne risque pas d'arriver. Même si vous ne laissez que rarement votre Switch quitter vos mains, ce test démontre que la console et son écran disposent d’une longue durée de vie. Le fait qu'aucune image fantôme ou marque d'aucune sorte ne soit apparue au cours du test de Wulff Den suggère que les ingénieurs de Nintendo ont fait de grands progrès pour réduire le risque d'usure de la console. 

Nous pensons que vous pouvez vous reposer sur vos deux oreilles et ne plus considérer la rétention d'image comme un problème majeur. Vous feriez probablement mieux de vous assurer de ne jamais laisser tomber la console au sol, principale cause de mortalité de cette dernière. 

Si vous hésitez encore à vous ruer sur la nouvelle console hybride, lisez notre test complet de la Nintendo Switch OLED avant de sortir votre carte bancaire.

Callum is TechRadar Gaming’s News Writer. You’ll find him whipping up stories about all the latest happenings in the gaming world, as well as penning the odd feature and review. Before coming to TechRadar, he wrote freelance for various sites, including Clash, The Telegraph, and Gamesindustry.biz, and worked as a Staff Writer at Wargamer. Strategy games and RPGs are his bread and butter, but he’ll eat anything that spins a captivating narrative. He also loves tabletop games, and will happily chew your ear off about TTRPGs and board games.