Skip to main content

Stan Lee de retour dans les futurs films et séries Marvel ?

Stan Lee joue à Spider-Man
(Crédit photo: Shutterstock / Jaguar PS)

Incroyable mais vrai : celui à qui l’on doit les plus belles heures de la maison d’édition Marvel (et par extension du Marvel Cinematic Universe) devrait réapparaître dans plusieurs films et séries de la franchise. Comme le voulait la tradition, jusqu’à sa disparition en 2018. 

Selon The Hollywood Reporter (opens in new tab), Marvel Studios a conclu un partenariat de 20 ans avec Stan Lee Universe, une société fondée par l’éditeur avant sa mort il y a presque quatre ans. De par cet accord, Marvel dispose du droit d’image et de représentation de Stan Lee, dans n’importe quelle production de la marque.

Ce contrat pourrait ainsi voir Stan Lee apparaître dans des parcs à thème, des produits dérivés, des jeux vidéo, des expériences de réalité virtuelle et, surtout, dans des films et des séries Marvel à venir - d'une manière qui rappelle ses caméos populaires introduits depuis la série L’incroyable Hulk en 1982 jusqu’à Avengers Endgame en 2019. 

Andy Heyward, PDG de Genius Brands (copropriétaire de Stan Lee Universe), a déclaré : "[Cela] garantit vraiment que Stan, par le biais de la technologie numérique, des images d'archives et d'autres formes, vivra éternellement dans le monde qu’il chérissait le plus."

Cependant, d'autres initiés auraient averti les fans de ne pas s'attendre à ce que Lee revienne sur grand écran de sitôt. La priorité - du moins dans un premier temps, semble-t-il - sera d'utiliser son image au sein de diverses "expériences numériques".

Si Marvel choisit d'inclure des doubles virtuels de Lee dans le MCU, cela n’aurait rien d’inédit. Après tout, Disney a déjà flirté avec le concept de résurrection numérique - des versions digitalisées de Carrie Fisher et de Peter Cushing figuraient respectivement dans Star Wars : L’Ascension de Skywalker et Rogue One: A Star Wars Story.

Une telle démarche pourrait être considérée comme amorale par certains, mais le PDG de Genius Brands s’en défend. "Si c'est fait avec goût et classe, et dans le respect de sa réputation, ce sera bien accueilli". 

"Il s’agit d’une personnalité adorée par beaucoup, et longtemps après que vous et moi ayons disparu, il restera l'essence de Marvel", a-t-il ajouté. 

See more

Technologiquement, avec la croissance continue de la réalité virtuelle et du métavers, le sujet de l'immortalité numérique persistera probablement dans les années à venir. Certains experts du secteur estiment même que cette vie virtuelle après la mort constitue la prochaine étape naturelle pour l'humanité. 

Nayeem Syed, directeur stratégique chez Exponentials.tv, a récemment déclaré à TechRadar : "Vanité ou pas, nous sommes câblés pour vouloir qu'on se souvienne de nous indéfiniment, pour laisser derrière nous un héritage qui peut nous survivre et être partagé avec les générations futures. Nous essayons de ralentir le vieillissement et de contrôler notre espérance de vie grâce à la biotechnologie, à la thérapie génique et à l'impression d'organes en 3D, mais toutes ces technologies sont tout simplement beaucoup trop coûteuses. Une voie meilleure et moins chère vers l'immortalité pourrait alors se trouver dans le monde numérique."

"À l'avenir, poursuit Syed, la plupart des métavers seront structurés de manière à ce que les personnalités virtuelles ne puissent exister qu'avec le contrôle et l'apport directs d'un utilisateur principal. Il est temps de changer notre état d'esprit sur la fusion des humains avec la technologie et de commencer à y penser comme une collaboration binomiale."

Peut-être que l’exploitation numérique de l'image de Stan Lee par Marvel représente les premiers jours d'une tendance sociétale, réservée pour l'instant aux plus riches et aux plus influents. Une généralisation de la vie virtuelle après la mort par le divertissement ? C'est une idée.

Axel is a London-based staff writer at TechRadar, reporting on everything from the latest Tesla models to newest movies as part of the site's daily news output. Having previously written for publications including Esquire and FourFourTwo, Axel is well-versed in the applications of technology beyond the desktop, and a degree in English Literature means he can occasionally be spotted slipping Hemingway quotes into stories about electric sports cars.