Skip to main content

HarmonyOS va remplacer Android sur les futurs smartphones Huawei

Huawei P40
Le Huawei P40 (ci-dessus) est encore sous Android, ça ne sera pas le cas des futurs modèles (Crédit photo: TechRadar)

Depuis que Washington DC a contraint Google, l’an dernier, de mettre un terme à son partenariat commercial avec Huawei, les nouveaux smartphones du constructeur chinois doivent composer avec un accès restreint à Android. Un manque à gagner qui pourrait se résorber sous peu. Huawei travaille en effet sur son propre système d'exploitation alternatif, baptisé HarmonyOS. Ce dernier est d'abord apparu sur des produits tels que des enceintes intelligentes et des montres connectées, mais il semble maintenant que la société soit prête à l'introduire sur ses téléphones.

Une initiative qui a été confirmée par l’intervention récente de Richard Yu - le PDG de Huawei -, lors de la conférence Huawei dédiée aux développeurs. Rendez-vous qui a également dévoilé la seconde version d'HarmonyOS.

Selon The Verge, Yu a déclaré qu'une édition smartphone du système d'exploitation serait mise à la disposition des développeurs en décembre. Avant de laisser entendre que les premiers modèles Huawei qui en bénéficieraient pourraient être commercialisés l'année prochaine.

Huawei P50 à l’approche

Les spéculations autour du Huawei P50 comme premier navire d’HarmonyOS pullulent depuis cette déclaration, bien que nous suspections la firme de tester son système d’exploitation mis à jour sur des appareils mobiles moins visibles. Dans un premier temps.

De plus, Huawei a également lancé OpenHarmony, qui permettra aux développeurs de prendre une version open source d'HarmonyOS et de la modifier. OpenHarmony sera d’abord limité aux appareils très bas de gamme ne disposant que de 128 Mo de RAM ou moins. Toutefois, cette limite passera apparemment à 4 Go en avril, avant d’être supprimée d’ici octobre 2021.

Le lancement d'un nouveau système d'exploitation pour smartphone doit être une perspective intimidante, et Huawei devra certainement faire face à une lutte acharnée. Mais si une entreprise - autre que Samsung - se révèle à la hauteur de la tâche, c'est bien Huawei. L’année 2021 promet dès à présent une année mouvementée pour le marché mobile.