Skip to main content

Foxconn va délocaliser sa production hors de Chine

(Crédit photo: Shutterstock)

Foxconn prévoit de délocaliser une plus grande partie de sa production hors de Chine, affirmant que la guerre commerciale en cours entre la grande puissance asiatique et les États-Unis signifiait qu'elle ne pouvait plus désormais être considéré comme "l'usine du monde".

Foxconn est un fournisseur clé d'Apple et de diverses autres entreprises d’électronique dans le monde et la Chine héberge actuellement la majorité de ses sites de production.

Toutefois, la proportion des activités de Foxconn en dehors du pays est passée de 25 % en juin à 30 % aujourd’hui et cela ne devrait faire qu’augmenter, selon Bloomberg.

Le début de la fin pour le "Made in China" ?

Foxconn a déclaré à ses investisseurs qu'elle allait créer des unités de fabrication distinctes pour certains marchés. Par exemple, les marchandises destinées aux États-Unis seraient fabriquées dans d'autres parties de l'Asie du Sud-Est, comme l'Inde, afin d'éviter les droits de douane sur les produits fabriqués en Chine.

Apple, le plus gros client de Foxconn à l’heure actuelle, représente à lui seul la moitié de ses ventes, et est donc particulièrement susceptible de pâtir d'éventuelles sanctions américaines. Foxconn a tenu à souligner que ses déclarations ont été faites sans tenir compte d’une entreprise ou d’une gamme de produits en particulier, mais il est clair qu’avoir des unités de production séparées serait bénéfique pour Apple.

L'année dernière, nous apprenions qu'Apple s'inquiétait de sa dépendance à l'égard du système de fabrication chinois, compte tenu de la hausse des coûts de la main-d'œuvre et des tendances politiques en cours. L'entreprise prévoyait alors de déplacer jusqu'à 30 % de ses activités ailleurs. Toutefois, il s'agit d'un processus à long terme étant donné la complexité d'un tel transfert.

La firme de Cupertino a su se créer un important réseau de fournisseurs et s’équiper de moyens d'assemblage très rapides (comme ceux fournis par Foxconn) en Chine, avec cinq millions d'emplois dépendant de sa présence dans le pays. Sur place, ce sont 10 000 personnes environ qui sont employés directement par Apple.

Les tendances de long terme qui se dégagent jouent également un rôle dans la décision de Foxconn. La Chine a longtemps été un centre de fabrication majeur pour l'ensemble de l'industrie mobile, mais la hausse des coûts et la crainte d'un ralentissement économique ont vu de nombreux fournisseurs quitter le pays et externaliser leur production ailleurs.

Un nouveau rapport suggère également que Foxconn pourrait subir des pressions de la part d'Apple pour utiliser davantage de sources d'énergies renouvelables. L'entreprise voulant avoir un bilan carbone neutre sur sa chaîne d’approvisionnement d'ici 2030. Et bien que Foxconn tire actuellement 90 % de son énergie de sources non renouvelables, cela ne l'empêche pas d'investir dans des panneaux solaires et des parcs éoliens offshore. Un facteur de plus à prendre en compte pour le groupe si une future relocalisation est envisagée.

Via Bloomberg