Skip to main content

Écouter Apple Music gratuitement va devenir plus compliqué

Un mois d'essai gratuit sur Apple Music
(Crédit photo: Apple)

Vous avez désormais moins de temps pour décider si Apple Music est le service de streaming musical qu'il vous faut : dorénavant, les utilisateurs qui s'inscrivent pour un essai gratuit n'ont droit qu'à un seul mois d'écoute sans payer, contre trois mois historiquement.

Apple n'a pas annoncé ce changement, qui vient d’être repéré par le blog japonais Mac Otakara. Il s'agit de la première modification apportée à la période d'essai gratuite depuis l’introduction d’Apple Music en juin 2015.

La tarification du service reste inchangée, les abonnés devant payer 9,99 € pour bénéficier du forfait individuel d’Apple Music, ou 4,99 € s’ils peuvent se contenter de la formule Voice - sans support de l’audio spatial avec Dolby Atmos et du catalogue complet au format Lossless.

Comme auparavant, vous ne pouvez pas effectuer plus d'un essai gratuit avec le même identifiant Apple. Vous ne disposez ainsi que d’une seule chance pour découvrir ce qu'Apple Music a à offrir… avant de finalement adopter le service ou de l’oublier.

Il existe cependant une astuce pour prolonger la période d’essai gratuit. Vous pouvez en effet profiter d’Apple Music gratuitement pendant six mois, après l’achat d’un nouvel appareil audio Apple AirPods, HomePod mini ou Beats. Attention toutefois, cette offre est réservée uniquement aux primo-abonnés.

Il semble que ce recul de la période d’essai gratuit s'applique dans chaque pays où Apple Music est disponible, soit plus de 150 au dernier décompte. Consolez-vous : la concurrence ne propose guère mieux aujourd’hui. Si ce n’est un niveau gratuit exposé à des plages publicitaires régulières.


Apple Music doit-il inclure une formule gratuite ?

Il existe plus de moyens que jamais d'accéder à la musique que vous aimez, qu'il s'agisse d'acheter des disques vinyles ou de demander à votre enceinte Amazon Echo de vous retrouver votre morceau préféré. Apple Music, comme les autres services de streaming musical, doit se réinventer pour continuer à attirer des utilisateurs.

Cependant, contrairement à plusieurs de ses rivaux - dont Spotify, Deezer et YouTube Music -, Apple ne laisse personne entrer gratuitement. Les niveaux gratuits disponibles ailleurs sont limités en termes de contrôle des playlists et de synchronisation hors ligne. Surtout, comme mentionné plus haut, ils s’accompagnent de publicités invasives. Pour autant, vous n'avez pas à payer un centime pour écouter votre musique et vos podcasts réguliers.

Bien que nous ne disposions pas de taux de conversion officiels du gratuit vers le payant, Apple obtiendrait certainement l'adhésion de beaucoup plus d’audiophiles avec une version Apple Music Lite à laquelle tout le monde pourrait accéder indéfiniment.

Ce qui distingue Apple des autres plateformes de streaming musical, c'est qu'elle compte pour elle une activité traditionnelle dans le domaine de la musique numérique : de nombreux abonnés potentiels d'Apple Music sont susceptibles d'avoir déjà constitué des bibliothèques audio, ce qui explique peut-être pourquoi Apple ne pense pas qu'une version entièrement gratuite fera bouger son curseur en termes d’attractivité et d’engagement de nouveaux clients.

David Nield
David Nield

Dave is a freelance tech journalist who has been writing about gadgets, apps and the web for more than two decades. Based out of Stockport, England, on TechRadar you'll find him covering news, features and reviews, particularly for phones, tablets and wearables. Working to ensure our breaking news coverage is the best in the business over weekends, David also has bylines at Gizmodo, T3, PopSci and a few other places besides, as well as being many years editing the likes of PC Explorer and The Hardware Handbook.