CyberDog, le chien terrifiant de Xiaomi, dévoile un cerveau Ubuntu open source

Le CyberDog de Xiaomi
(Crédit photo: Xiaomi)

Canonical, la société qui parraine le développement d'Ubuntu, vient de dévoiler que le cerveau du CyberDog de Xiaomi - récemment lancé - est piloté par la très populaire distribution Linux.

Après avoir présenté le Mi Pad 5, le Mi Mix 4 et quelques innovations domotiques en août, Xiaomi déploie aujourd’hui la version robotique du meilleur ami de l'homme. Baptisé CyberDog, le chien mécanique de Xiaomi ressemble beaucoup au célèbre chien robot de Boston Dynamics, Spot. Cependant, contrairement à Spot, le CyberDog possède un noyau open source, Ubuntu 18.04 pour être exact.

"L'open source est au cœur de CyberDog, il garantit la compatibilité avec de multiples environnements, mais aussi son apprentissage permanent. Il permet aux développeurs d'avoir la liberté de repousser les limites, ce pourquoi le projet CyberDog a été créé", expose Huang Changjiang, chef de projet chez Xiaomi.

L’open source au service de la robotique

Canonical prend CyberDog comme exemple pour illustrer comment la communauté open source contribue à enrichir le domaine de la robotique, grâce à un riche ensemble d'outils et de bibliothèques tels que le système d'exploitation pour robots (ROS).

"Le déploiement de ROS sur Ubuntu devient plus facile et rend le développement secondaire plus convivial. Notre objectif est de débloquer cet écosystème varié d'applications et d'algorithmes pour CyberDog", déclare Huang.

Canonical révèle que Xiaomi a libéré 1 000 unités CyberDog. La société mettra également en place la "Xiaomi Open Source Community" pour partager constamment ses progrès avec les développeurs du monde entier.

Canonical pense que le caractère abordable (il coûte 1540 $, soit environ 1365 €) et open source de CyberDog encouragera les ingénieurs et les amateurs de robotique à accélérer la recherche vers de nouveaux usages. 

"Nous voyons déjà des robots à quatre pattes explorer des mines ou aider les premiers intervenants en cas de catastrophe naturelle. Ces dispositifs ont également défini des usages intéressants dans le secteur de la construction ou de l'aide aux inspections industrielles - pour lesquels la manœuvrabilité du terrain représente un défi. De plus en plus d'applications sont découvertes chaque jour, grâce à ce travail collaboratif", conclut Canonical.

With almost two decades of writing and reporting on Linux, Mayank Sharma would like everyone to think he’s TechRadar Pro’s expert on the topic. Of course, he’s just as interested in other computing topics, particularly cybersecurity, cloud, containers, and coding.