Skip to main content

Spotify teste une nouvelle fonctionnalité controversée et provoque la colère de ses abonnés

Spotify Family
(Crédit photo: Spotify)

La dernière fonctionnalité test de Spotify permet à certains artistes de vendre des NFT depuis leurs profils, et - comme c'est souvent le cas avec les jetons non fongibles - la réponse de la communauté se révèle conflictuelle. Au bas mot.

Music Ally (opens in new tab) rapporte que ce dernier essai de Spotify est actuellement limité à quelques utilisateurs Android aux Etats-Unis. Ces derniers peuvent visualiser des galeries de NFT promues par des artistes tels que Steve Aoki et The Wombats. En parcourant lesdites galeries, les bêta-testeurs peuvent ensuite sélectionner un NFT de leur choix, ce qui les mènera à un catalogue externe où ils pourront acheter le jeton.

Un porte-parole de Spotify a déclaré à Music Ally : "Spotify effectue un test dans le cadre duquel il aidera un petit groupe d'artistes à promouvoir de nouvelles boutiques pro-NFT via leurs profils. Nous effectuons régulièrement un certain nombre d’essais de nouvelles fonctionnalités, dans le but d'améliorer l'expérience client des artistes comme de leurs fans. Certains de ces tests finissent par ouvrir la voie à une expérience plus large et d'autres ne servent que pour notre apprentissage interne".

La simple présence des NFT est généralement suffisante pour susciter la controverse, et c'est exactement ce qui s'est passé puisqu’un flot de publications négatives à émergé sur les réseaux sociaux. Si une quantité non négligeable d'amateurs de crypto-monnaies et de NFT ont apporté leur soutien à Spotify et à la nouvelle fonctionnalité, beaucoup semblent perplexes et envisagent même de se désinscrire - comme le suggère cette enquête.

See more
See more

Tendance à suivre ou simple feu de paille ?

Pour être clair, Spotify ne tire aucun profit des ventes de NFT, mais offre plutôt aux artistes un moyen de promouvoir leurs propres galeries en utilisant l'application de streaming comme passerelle promotionnelle. 

Cela dit, les NFT nourrissent une réputation pour le moins douteuse. Nombreux sont ceux qui évoquent l'impact environnemental néfaste de l’essor des NFT et des crypto-monnaies, ainsi que leurs liens avec d’obscurs systèmes pyramidaux.

Bien sûr, Spotify n'est pas le seul acteur tech surfant aujourd’hui sur la popularité croissante des NFT. Instagram permet dorénavant à ses utilisateurs de partager des NFT via l'application. Samsung prend également en charge la visualisation et l'achat de NFT par le biais de plusieurs de ses derniers téléviseurs connectés. Comme le Samsung QN900B.

Même si les ventes de NFT ont diminué d'environ 92% depuis l'année dernière, l'intérêt reste élevé chez plusieurs géants high-tech. Pourtant, comme Spotify le souligne dans sa réponse à Music Ally, son essai récent ne donnera pas nécessairement suite à un déploiement plus large. 

Nous imaginons que Spotify effectuera probablement quelques tests supplémentaires à travers le monde. Les facteurs décisifs pour savoir si la société décidera ou non d’installer cette nouvelle fonction resteront les retours des abonnés et leur taux d’engagement avec les galeries NFT exposées.

Pour notre part, nous ne voyons pas les galeries NFT gagner plus de terrain sur Spotify. Alors qu'elles ont au moins un minimum de sens sur une application comme Instagram, qui repose beaucoup plus sur l’expérience visuelle, les NFT ne sont finalement pas une bonne solution pour une application que la plupart des abonnés utilisent passivement… via leurs oreilles.

Rhys is Hardware Writer for TechRadar Gaming, and while relatively fresh to the role, he's been writing in a professional capacity for years. A Media, Writing and Production graduate, Rhys has prior experience creating written content for app developers, IT firms, toy sellers and the main TechRadar site. His true passions, though, lie in video games, TV, audio and home entertainment. When Rhys isn't on the clock, you'll usually find him logged into Final Fantasy 14, Halo Infinite or Sea of Thieves.