Skip to main content

Les NFT arrivent sur Instagram - et bientôt sur Facebook ?

Des NFT sur Instagram
(Crédit photo: Instagram)

Le responsable d'Instagram, Adam Mosseri, vient d’annoncer - à notre grand désarroi - l’intégration d’un marché des NFT sur la plateforme de partage photo et vidéo. Ce afin "d'aider les créateurs de contenus à gagner leur vie en faisant ce qu'ils aiment". Pour ne rien arranger, Facebook s’emparera aussi de cette fonctionnalité. Très prochainement.

Comme le présente une vidéo publiée sur Twitter, les NFT (jetons non fongibles) partagés sur Instagram - via le flux d’activité, les stories ou même des messages - seront associés à un nouveau tag intitulé "digital collectibles". Seule cette balise pourra garantir l’authenticité du contenu vendu. En tapant sur ledit tag, les collectionneurs potentiels accéderont aux informations générales de l'œuvre numérique. Comme le nom/pseudo de son propriétaire actuel, mais aussi celui de son créateur. 

Instagram prévoit de déployer des options supplémentaires pour développer ce marché, au fil du temps. De sorte que nos flux Instagram devraient rapidement se remplir de galeries NFT.

À la suite de l'annonce de Mosseri, Mark Zuckerberg a confirmé dans un message sur Facebook qu'une fois que les transactions propres aux NFT auront généré suffisamment d’expérience et de retours sur Instagram, Meta développera un service similaire sur Facebook. Ainsi que sur les autres applications appartenant à Meta, telles que WhatsApp. Il n’y aura bientôt plus d'échappatoire si vous n’avez jamais entendu le terme NFT.

See more

Pourquoi Instagram, pourquoi ?

Si certains peuvent affirmer que les NFT sont parfaitement adaptés et inoffensifs pour Instagram et son contenu, d'autant plus que l'implantation actuelle semble ne faire qu'ajouter des métadonnées par-dessus les images, la technologie s’avère loin d'être innocente. Car la transaction d'un NFT nécessite une énorme quantité d'énergie sollicitée par sa connexion avec la blockchain. 

Au-delà des coûts énergétiques inhérents qui rendent les NFT néfastes pour tous ceux qui ne les utilisent pas, les plateformes sociales telles qu'Instagram et Twitter n'ont aucune raison, au-delà de l'appât du gain, d'approuver cette technologie. Après tout, les propriétaires d’un NFT possèdent déjà des titres de propriété via la blockchain.  

Avec Mosseri affirmant sur Twitter qu'"il n'y aura pas de frais associés à la publication ou au partage d'un objet de collection numérique sur [Instagram]", l'entreprise n'a littéralement rien à gagner à pousser cette technologie - au-delà de surfer sur cette nouvelle tendance.

Malgré la volonté affirmée de Meta, cet avenir hypothétique devrait être maintenu au moins quelques années hors de portée des utilisateurs de Facebook / Instagram. Pour leur propre bien, les NFT représentant une ponction conséquente de leurs ressources numériques.

Or, la dernière chose dont le monde a besoin en ce moment, c'est d'une nouvelle ponction sur lesdites ressources. Une fois que la blockchain pourra fonctionner avec une énergie entièrement renouvelable et apparaître neutre en carbone, alors seulement, il sera temps d'accueillir les NFT à bras ouverts. Comme une technologie vaguement utile.

Alex has been writing since 2017, with his work seen in MSPoweruser and now TechRadar.

He's got a passion for gaming and tech, especially when it comes to Software, which is where you'll mainly see his work around these parts.

Living in Stoke, he's known to chat all about his gaming ways, and where he thinks Windows 11 should go, now that Sun Valley 2 is seemingly nowhere to be found.