Skip to main content

Les écrans des liseuses sont sur le point de connaître une grande amélioration

E Ink On-Cell Touch ePaper
(Crédit photo: E Ink)

La société qui fabrique les écrans des liseuses les plus populaires vient d'annoncer une nouvelle technologie qui fera de la lecture sur écran de papier électronique une meilleure expérience visuelle, tout en réduisant éventuellement le coût des appareils.

La nouvelle technologie On-Cell Touch ePaper d'E Ink est un module dont le capteur tactile est intégré à l'écran lui-même. Auparavant, les écrans tactiles que nous connaissons si bien sur les liseuses avaient le capteur tactile plaqué au-dessus des écrans E Ink - fonctionnant comme un composant séparé de l'appareil.

Ce petit changement, selon E Ink, fera des écrans des liseuses une expérience visuelle bien meilleure, avec un texte plus net, plus clair et mieux contrasté.

Des écrans plus performants et moins chers

La nouvelle technologie d'écran fonctionnera aussi bien sur les écrans en noir et blanc que sur les écrans en couleur.

Les écrans Carta d'E Ink en niveaux de gris - les écrans en noir et blanc des lecteurs électroniques populaires d'Amazon et de Kobo - verront leur taux de contraste augmenter de 30 %, affirme la société, tandis que les écrans couleur Kaleido d'E Ink (comme celui utilisé dans le PocketBook InkPad Color) bénéficieront d'une nette augmentation de 40 % du taux de contraste et de 15 % de la saturation des couleurs grâce au nouveau module On-Cell Touch.

L'intégration du capteur tactile dans l'écran lui-même signifie également que la nouvelle technologie peut être utilisée sur des écrans souples à papier électronique, comme le Mobius d'E Ink, ainsi que sur des écrans TFT (transistors à couche mince) dotés d'un panneau arrière en verre. En théorie, cela signifie que cette technologie peut être utilisée sur des écrans TFT LCD comme ceux qui équipent nos ordinateurs et nos téléviseurs, ce qui pourrait rendre les panneaux interactifs plus courants. 

Le nouveau module tactile On-Cell utilise un design empilé qui, selon E Ink, réduira le coût de production des liseuses car il élimine l'étape où le capteur tactile doit être ajouté par-dessus l'écran en papier électronique. 

Si cette économie est répercutée sur l'utilisateur final, les appareils haut de gamme de la prochaine génération qui pourraient potentiellement remplacer les Kobo Forma et Amazon Kindle Oasis seraient peut-être un peu plus abordables. Et si cette technologie finit par s'appliquer aux écrans en général, elle pourrait réduire le prix des écrans tactiles.

Un capteur tactile intégré pourrait aussi, en théorie, rendre les écrans plus réactifs. E Ink n'a pas communiqué d'informations en termes de performances, mais une expérience "agréable pour les yeux" sera une amélioration bienvenue pour les lecteurs assidus.