Skip to main content

Le processeur phare Intel Raptor Lake disposerait d'un mode "performances extrêmes", mais cela a un coût

Intel Core i9
(Crédit photo: Intel)

Le processeur haut de gamme de la série Intel Raptor Lake pourrait offrir un mode spécial "performances extrêmes" qui augmente la puissance fournie au CPU pour offrir une amélioration considérable du taux de trame.

Cette rumeur provient d'un site Web hongrois, ProHardver (s'ouvre dans un nouvel onglet), et a été partagée par VideoCardz. Nous prenons donc cette information avec plus de précautions que d'habitude, mais elle confirme ce que nous avons déjà entendu ailleurs (nous y reviendrons plus tard).

ProHardver affirme que le mode performance fera grimper la consommation énergétique du Core i9-13900K à 350 W, alors que le PL2 standard (consommation d'énergie à la poussée maximale) est fixé à 253 W. Cela représente donc théoriquement un énorme bond en avant de la puissance proposée par le CPU, de l'ordre de près de 40%.

Il devrait être facile d'activer ce mode, nous dit-on. Il suffit littéralement d'appuyer sur un interrupteur… néanmoins, pour qu'il fonctionne, le PC doit remplir certaines conditions afin d'obtenir l'augmentation de 15% des taux de trame que le mode est censé fournir.

Le mode ne sera (théoriquement) actif que sur certaines cartes mères Intel série 700 (Raptor Lake). En outre, vous aurez besoin d'une solution de refroidissement sérieusement haut de gamme afin de garder le 13900K au frais lorsqu’il atteindra 350 W.


Scrutez votre facture d’électricité

Nous avons déjà vu des prototypes de puces Raptor Lake atteindre une consommation énergétique proche de 350 W. Et bien sûr, il est possible d'augmenter la puissance des Core i9 Alder Lake existants à des niveaux d'exploitation beaucoup plus élevés en ajustant manuellement les paramètres (via l'utilitaire Extreme Tuning d'Intel). du moins, si vous disposez d’une configuration qui le permet. La différence avec Raptor Lake est que Team Blue pourrait rendre la tâche beaucoup plus facile si ce mode performances extrêmes se confirme.

Les rumeurs que nous avons déjà lues ou entendues indiquent que l’architecture Raptor Lake dispose d'une marge de manœuvre beaucoup plus importante pour atteindre des niveaux de performance plus élevés, et qu'il sera moins complexe de dégager des gains significatifs à partir des puces de la 13e génération par rapport à la série actuelle Alder Lake (dont les rendements diminuent en cas d'overclocking plus extrême).

Bien sûr, il faudra tenir compte des effets sur votre facture d’électricité, dans un contexte inflationniste où celle-ci ne cesse de grimper avec ou sans composants énergivores. Un argument auquel le grand public se montrera sensible, pas les overclockers les plus obstinés, pour qui ce budget spécifique n’a pas vraiment d’importance. 

Raptor Lake représentera un progrès considérable pour les overclockers par rapport à Alder Lake. Nous nous attendons à ce que la 13e génération de CPU Intel soit dévoilée à la fin du mois de septembre, avant les premières expéditions des processeurs en octobre. Si l’on en croit la rumeur…

Darren is a freelancer writing news and features for TechRadar (and occasionally T3) across a broad range of computing topics including CPUs, GPUs, various other hardware, VPNs, antivirus and more. He has written about tech for the best part of three decades, and writes books in his spare time (his debut novel - 'I Know What You Did Last Supper' - was published by Hachette UK in 2013).