Skip to main content

Les smartphones 5G représenteront la moitié des ventes de téléphones d'ici 2025

5G
(Crédit photo: Google)

Les smartphones compatibles 5G représenteront plus de la moitié de toutes les ventes de téléphones mobiles d'ici 2025, selon un rapport de Juniper Research. Ce dernier met en lumière de véritables opportunités pour les constructeurs capables de prendre en charge la nouvelle demande.

Après un marché mis en berne en raison de la pandémie mondiale et de ses effets sur les chaînes de production ainsi que d’approvisionnement,  les ventes de smartphones devraient de nouveau prospérer grâce à l’essor de la 5G et à des consommateurs longtemps refoulés sur leur désir d’achat. 

D’après les analystes de Juniper Research, les bénéfices globaux générés par la vente de smartphones 5G passeront de 108 milliards de dollars cette année à 337 milliards de dollars au cours des quatre prochaines années. 

Attention à l'obsolescence programmée 

Cette tendance s'explique en partie par la plus grande disponibilité d'appareils 5G à des prix plus bas, notamment sur les marchés émergents. On pense que d'ici 2025, les prix des smartphones Android seront inférieurs de 6% à ceux de leurs homologues iOS - ce qui permettra à ce segment de dominer des régions comme l'Amérique latine.

L'inverse est vrai en Amérique du Nord et en Europe, où Apple concentrera jusqu'à 40% des revenus mobiles, bien que ses parts de marché se révèlent inférieures.

Sur ces deux continents, cependant, la question de l’obsolescence programmée devrait devenir prédominante, exacerbée par une législation plus punitive vis-à-vis de la durée de vie (volontairement) réduite d’un produit. En France, par exemple, l’article L441-2 du Code de la Consommation interdit cette pratique industrielle depuis 2016, ce pour protéger plus efficacement l’environnement autant que le consommateur. Toute marque responsable d’une tromperie s’expose ainsi à des sanctions pouvant aller jusqu’à deux d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende, voire une ponction de 5% du chiffre d’affaires annuel calculé sur les trois dernières années.

Aujourd’hui, cet appareil législatif tend à encourager les constructeurs à mettre en avant des services de réparation complémentaires plutôt que l’achat d’un nouveau produit. Une évolution qui opère un véritable impact sur la croissance des ventes d’appareils mobiles.

Pour autant, les mêmes constructeurs devraient surfer sur la fraîcheur des réseaux 5G pour proposer une nouvelle génération de smartphones plus attractifs. La vitesse, la capacité de stockage augmentée (y compris dans le cloud) et les latences réduites sur les applications et plateformes de streaming permises par la 5G constitueront autant d’atouts pour le consommateur. Et une adoption certaine des smartphones 5G pour bénéficier de ces promesses séduisantes. 

"L'effet des législations en cours ne se fera pas sentir dans un premier temps, car les consommateurs adoptent les smartphones 5G pour tirer parti des vitesses élevées et de la latence réduite des réseaux next-gen", a déclaré Adam Wears, auteur du rapport. "Les opérateurs mobiles doivent aussi saisir cette occasion pour développer de nouveaux forfaits, afin d'encourager leurs abonnés à profiter régulièrement de mises à niveau matérielles et à éviter de se désinscrire au profit de concurrents."

Steve McCaskill is TechRadar Pro's resident mobile industry expert, covering all aspects of the UK and global news, from operators to service providers and everything in between. He is a former editor of Silicon UK and journalist with over a decade's experience in the technology industry, writing about technology, in particular, telecoms, mobile and sports tech, sports, video games and media.