Skip to main content

AMD vs Nvidia : quelles cartes graphiques next-gen sont les plus économes ?

AMD Radeon RX 6800XT
(Crédit photo: AMD)

Selon un cadre d'AMD, cela ne signifie pas que les GPU RX 7000 ne seront pas sérieusement efficaces.

AMD va augmenter les niveaux de puissance de ses cartes graphiques RDNA 3, selon l’interview récentre d’un cadre supérieur de la Team Red.

Tom's Hardware (opens in new tab) s'est longuement entretenu avec Sam Naffziger, SVP Technologie produit chez AMD, au sujet des GPU next-gen qui seront vraisemblablement catalogués sous la dénomination RX 7000. L’une des interrogations majeures de nos confrères portait sur la consommation d'énergie desdites cartes graphiques.

"Les niveaux de puissance vont continuer à augmenter", observe M. Naffziger. "Maintenant, nous avons une feuille de route pluriannuelle de très importantes améliorations de l'efficacité pour compenser cette courbe, mais la tendance est là."

Il confirme - entre autres - qu'avec RDNA 3, AMD devrait faire un grand bond en avant en termes de performances par watt, de l'ordre de 50% (ou plus) par rapport aux cartes graphiques RDNA 2 actuelles. Un gain d'efficacité énorme et comparable aux progrès réalisés entre RDNA et RDNA 2.

Naffziger développe : "La performance est reine, mais même si nos conceptions sont plus économes en énergie, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas augmenter les niveaux de puissance si la concurrence fait la même chose. C'est juste qu'ils devront les pousser beaucoup plus haut que nous".

En d'autres termes, Nvidia pousse la consommation d'énergie pour obtenir plus de performances brutes. AMD doit faire de même pour rattraper son retard - nous pouvons donc nous attendre à une gamme RX 7000 plus énergivore, c'est certain. Dès lors, Nvidia devra à son tour optimiser sa consommation d'énergie, avec moins d'efficacité pour ses cartes graphiques Lovelace (RTX 4000).


Faites le bon choix

Les niveaux de consommation énergétique (ou TBP) vont donc s’intensifier chez AMD comme chez Nvidia. De nombreuses spéculations abondent aujourd’hui dans ce sens.

Pour AMD, nous avons vu plusieurs rumeurs évoquer une consommation d'énergie, y compris sur le GPU phare RDNA 3 (Navi 31) atteignant environ 375W, et même probablement jusqu'à 450W. Bien que des fuites plus récentes ont suggéré que l’entreprise devrait se limiter à l'extrémité inférieure de cette échelle.

Chez Nvidia, il est plutôt fait mention d’un TBP poussant jusqu’à 600W pour la RTX 4090. 450W est une autre limite suggérée, et elle apparaît plus pertinente.

En fin de compte, si AMD parvient à atteindre une efficacité considérablement meilleure (tel que le conçoit M. Naffziger), cela pourrait influencer davantage la décision d’achat du monteur ou du joueur PC. Étant donné le coût de l'électricité de nos jours, ce critère est en passe de devenir le plus important de la fiche technique d’une carte graphique.

Il y a d’autres avantages certains à choisir le bon TBP. Celui d’éviter tout surcoût matériel lié à l’achat nécessaire d’un nouveau bloc d’alimentation compatible avec un modèle RDNA 3. Et puis de rassurer tout utilisateur craignant de se retrouver avec un boîtier trop petit ou moins bien refroidi - et donc plus du tout à la hauteur sur le plan thermique.

Via VideoCardz (opens in new tab)

Darren is a freelancer writing news and features for TechRadar (and occasionally T3) across a broad range of computing topics including CPUs, GPUs, various other hardware, VPNs, antivirus and more. He has written about tech for the best part of three decades, and writes books in his spare time (his debut novel - 'I Know What You Did Last Supper' - was published by Hachette UK in 2013).