Skip to main content

Des astronomes découvrent l'Usain Bolt des astéroïdes et il tourne autour de notre Soleil

Une représentation de l'astéroïde 2021 PH27
(Crédit photo: CTIO/NOIRLab/NSF/AURA/J. da Silva (Spaceengine))

Des astronomes viennent de découvrir l'astéroïde le plus rapide du système solaire, qui a parcouru son dernier long tour elliptique autour du Soleil en seulement 113 jours. Il se rapproche tellement de l'étoile, que sa surface s’avère suffisamment chaude pour faire fondre le plomb.

La roche spatiale, nommée  2021 PH27, possède la période orbitale la plus courte de tous les objets connus du système solaire, à l'exception de Mercure - dont la période orbitale est de 88 jours. 2021 PH27, pour sa part, révèle une orbite elliptique plus longue qui croise à la fois celle de Mercure et celle de Vénus.

2021 PH27 s'approchera à environ 20 millions de kilomètres du Soleil, soit deux fois plus que Mercure, localisé à environ 47 millions de kilomètres. À cette distance, la surface de 2021 PH27 s'élève à environ 900 degrés Fahrenheit, soit environ 500 degrés Celsius.

Découvert le 13 août par Scott S. Sheppard, de la Carnegie Institution of Science, ce dernier a observé la course de l’astéroïde via la Dark Energy Camera du télescope de l'Observatoire interaméricain de Cerro Tololo, au Chili. Il est secondé par une équipe internationale d'astronomes, chargée de confirmer la vitesse et l'orbite de 2021 PH27.

L'astéroïde entre dans ce qu'on appelle une conjonction solaire, ce qui est une façon fantaisiste de préciser que nous pouvons l’apercevoir depuis la Terre comme se déplaçant "derrière" elle. Il devrait réapparaître sur l’autre versant dans le courant de l'année prochaine. À ce moment-là, les scientifiques espèrent pouvoir déterminer plus précisément son orbite, après quoi l'astéroïde recevra un nom officiel.

Mieux analyser les menaces de collision qui pèsent sur la Terre

La plupart des astéroïdes du système solaire se déplacent dans la grande ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter. Ils présentent donc un intérêt particulier pour nous, Terriens, car c'est ici que nous localisons les dangers de collision avec notre planète les plus probables.

Les astéroïdes de cette partie du système solaire peuvent être délogés de leur trajectoire pour de nombreuses raisons, mais les perturbations gravitationnelles de Jupiter constituent la cause de projection la plus courante de ces roches spatiales vers les planètes intérieures. Les astéroïdes qui tournent autour du Soleil à l'intérieur de l'orbite de la Terre sont donc très probablement ceux qui ont été envoyés dans le système solaire interne mais qui ont manqué de nous frapper, nous ou l'une des trois autres planètes voisines du Soleil.

"La fraction d'astéroïdes à l'intérieur de la Terre et de Vénus par rapport à l'extérieur nous donnera un aperçu de la force et de la composition de ces objets", explique Sheppard. "Il est important de mieux comprendre la population d'astéroïdes présente à l'intérieur de l'orbite de la Terre, pour compléter le recensement des astéroïdes proches de la Terre. Y compris certains des impacteurs terrestres les plus probables qui peuvent s'approcher de la Terre pendant la journée et qui ne peuvent pas être observés la nuit, loin du Soleil", ajoute-t-il.

John Loeffler

John (He / Him / His) is TechRadar's Computing Staff Writer and is also a programmer, gamer, activist, and Brooklyn College alum currently living in Brooklyn, NY. Named by the CTA as a CES 2020 Media Trailblazer for his science and technology reporting, John specializes in all areas of computer science, including industry news, hardware reviews, PC gaming, as well as general science writing and the social impact of the tech industry.


You can find him online on Twitter at @thisdotjohn


Currently playing: Valheim, Darkest Dungeon, Satisfactory