Skip to main content

Facebook veut recruter 10 000 nouveaux talents en Europe pour construire son metaverse

Facebook
(Crédit photo: Internet)

Facebook cherche à embaucher quelque 10 000 nouveaux employés pour l'aider à construire son propre "metaverse". Cette tendance a gagné les plus grosses entreprises technologiques américaines, à l’instar de Microsoft. Pour autant, beaucoup de médias ont qualifié la dernière initiative de Facebook de coup de pub. 

Le leader des plateformes sociales puise dans le vivier de talents de l'Union Européenne, à la recherche d'ingénieurs "hautement qualifiés". Et ce notamment en France, en Allemagne, en Irlande, en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne et en Espagne.

Pour expliquer le choix de l'Europe, Facebook met en avant la concentration massive de ses clients dans cette région, tant au niveau des particuliers que des professionnels "de pointe".  L'enseignement universitaire de "première classe", ainsi que les politiques de l'UE sur des questions telles que la liberté d'expression, la vie privée et la transparence, ont également été mentionnés dans la liste de motivations de l’entreprise. Facebook a également profité de l'occasion pour "rappeler" à l'UE sa contribution financière au développement économique de la zone.

Qu'est-ce que le metaverse ?

Si la mention du metaverse dessine un point d'interrogation au-dessus de votre tête, vous n'êtes probablement pas le seul. Ce terme a été inventé pour décrire la réalité virtuelle, dans laquelle chacun d’entre nous, s’il est connecté, peut discuter, travailler et participer à des projets collectifs.

Il englobe de nombreux dispositifs, la réalité virtuelle (RV) et la réalité augmentée, et a été rendu possible par la prolifération des écrans à haute définition, des hologrammes, des casques VR et des lunettes de réalité augmentée.

Facebook fait allusion au développement du metaverse depuis un certain temps déjà. L'été dernier, lors d'une conférence dédiée à ses investisseurs, le PDG Mark Zuckerberg a décrit ledit metaverse comme "l’Internet next-gen et le prochain chapitre" de l'entreprise. 

Ajoutez à cela Diem, la monnaie numérique de Facebook, et vous obtenez un royaume VR dans lequel la population mondiale pourra se rencontrer, collaborer, partager - sans jamais quitter leur foyer, leur bureau, leur pays. 

Via: Euronews