Skip to main content

Test Huawei P50 Pro

Huawei poursuit sa marche en avant - avec ou sans Google.

Huawei P50 Pro
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

Huawei continue de réaliser des prouesses avec le Huawei P50 Pro, un superbe smartphone haut de gamme offrant d'excellentes performances et une caméra principale impressionnante. Au fil des ans, Huawei a réussi à convaincre de nombreux éditeurs régionaux de s'embarquer sur sa plateforme dépourvue de services Google. Voici dès lors une brillante alternative aux plus grands champions Android.

Pros

  • +

    Excellent appareil photo primaire

  • +

    Agréable à manipuler

  • +

    Chargement rapide avec et sans fil

Cons

  • -

    Toujours pas de services Google

  • -

    Pas de capacité 5G

  • -

    Un ultra grand angle qui peut manquer de précision

Le Huawei P50 Pro en résumé

Huawei n'a pas vraiment besoin de continuer à prouver qu'il peut fabriquer des téléphones phares capables de rivaliser avec les appareils mobiles de n'importe quel autre constructeur. Les smartphones des séries Mate et P ont repoussé les limites fixées en termes de design, de fonctionnalités et de photographie mobile année après année. Le Huawei P50 Pro s'inscrit dans cette évolution qualitative.

Le défi - et vous l'avez déjà entendu - vient du côté logiciel. Depuis que les États-Unis ont interdit à Huawei d’intégrer les services Google, Huawei s'efforce de développer sa propre plateforme basée sur Android, afin de persuader les éditeurs de publier leurs applications sur sa propre App Gallery.

Huawei a fait des progrès décents à cet égard, avec de nombreuses applications et services régionaux populaires, disponibles depuis l'App Gallery. Ce sont maintenant les grands développeurs que Huawei doit conquérir : si des applications majeures comme Snapchat et TikTok sont présentes dans l'App Gallery, d’autres comme Instagram et WhatsApp demeurent toujours absentes.

Côté matériel en revanche, Huawei a une fois de plus conçu un smartphone impressionnant qui peut rivaliser avec les fleurons de n'importe quel grand fabricant.A commencer par le design du P50 Pro : magnifique, fin, léger, aisément manipulable… Il a tout d'un produit de luxe.

Les performances sont aussi améliorées grâce au processeur Qualcomm Snapdragon 888, avec un lancement rapide des applications et un fonctionnement fluide. Il faudra toutefois se contenter de 8 Go de RAM, 256 Go de stockage et composer avec un support 5G totalement absent - une autre conséquence des restrictions américaines.

Là où le Huawei P50 Pro brille vraiment, c'est dans le domaine photo. Rien de surprenant, la marque s’imposant depuis longtemps à la pointe de la photographie mobile. Notamment avec sa série P. L'appareil photo principal du Huawei P50 Pro est fantastique, et capable de capturer des clichés brillants dans toutes les conditions d'éclairage. Nous avons néanmoins été légèrement déçus par les ultra grand angle et téléobjectif, qui n'offrent pas la meilleure fidélité couleur par rapport au capteur principal.

La capacité de la batterie du Huawei P50 Pro n'est pas la plus généreuse que nous ayons testée, mais elle reste suffisante pour vous permettre de passer une journée d'utilisation modérée. Huawei propose une charge filaire rapide de 66W et une charge sans fil presque aussi rapide de 50W, ce qui vous permet de réalimenter votre smartphone rapidement si vous êtes pressé.

Dans l'ensemble, le Huawei P50 Pro a tout ce que l'on peut attendre d'un smartphone phare en 2022, et les progrès logiciels réalisés par Huawei sont louables. En fin de compte, les applications que vous utilisez régulièrement, et en particulier la mesure dans laquelle vous comptez sur les services Google tels que Gmail, Google Photos, Maps et YouTube, dicteront si oui ou non le P50 Pro est un téléphone que vous devriez considérer.

Prix et date de sortie

Huawei P50 Pro

(Image credit: Future)

Le Huawei P50 a été annoncé pour la Chine l'année dernière, et se veut maintenant déployé à l'international. En France, il est disponible depuis le 26 janvier 2022 au prix conseillé de 1 199 €.

Il n'existe qu'une seule configuration du Huawei P50 Pro - 8 Go de RAM et 256 Go de stockage. En termes de capacité, le Huawei P50 Pro délivre pour autant un meilleur rapport qualité-prix que l'iPhone 13 Pro et que le Samsung Galaxy S21 Ultra.

Le Huawei P50 Pro a été initialement annoncé en quatre couleurs, nous n’en retiendrons que deux en France : Golden Black (noir) et Cocoa Gold (doré).

Design et écran 

Huawei P50 Pro

(Image credit: Future)

Le Huawei P50 Pro est avant tout élégant, avec du style, et il tient bien en main. Mesurant 158,8 mm de hauteur pour 72,8 mm de largeur et pesant 195 g, le P50 Pro ne paraît ni trop grand ni trop lourd. 

Comme la plupart des téléphones phares Huawei de ces dernières années, les boutons de volume et le bouton d'alimentation se trouvent sur le côté droit, tandis que le port USB Type-C et le plateau SIM sont situés sur la base. 

Les haut-parleurs sont situés en haut et en bas, tandis que le capteur d'empreintes digitales se trouve derrière l'écran, dont les bords incurvés s'enroulent dans le cadre métallique.

Huawei P50 Pro

(Image credit: Future)

L'arrière du téléphone présente une surface métallique polie avec un aspect doré subtil. Il abrite également deux modules annulaires de caméra assez grands, logés dans une bosse qui ne ressort pas autant que celle de certains des derniers smartphones haut de gamme examinés récemment. 

Néanmoins, la "double caméra matricielle", comme Huawei aime l'appeler, se démarque certainement et suscitera des réactions diverses, de l'intimidation à l'intrigue.

L'écran du Huawei P50 Pro est de 6,6 pouces avec une résolution de 1228 x 2700 pixels (pour une densité de pixels de 450 ppp). À titre de comparaison, le Samsung S21 Ultra affiche une résolution de 1440 x 3200 pixels pour 515 ppp et l'iPhone 13 Pro Max une résolution de 1284 x 2778 pixels pour 458 ppp. Ne vous laissez pas trop impressionner par lesdits chiffres : tous ces modèles disposent d’écrans à très haute résolution qui ont l'air nets.

Huawei P50 Pro

(Image credit: Future)

La reproduction des couleurs se veut fantastique, et l'écran OLED demeure parfait pour regarder des films et des vidéos. Huawei a également augmenté le taux de rafraîchissement à 120 Hz, contre 90 Hz sur le P40 Pro - ce qui rend la navigation dans l'interface utilisateur ou le défilement des applications très fluides. Vous pouvez régler le taux de rafraîchissement sur Dynamique, ce qui l’ajuste en fonction de vos usages pour économiser la batterie, mais vous obtiendrez l'expérience la plus fluide en choisissant le mode Elevé.

Performances

Le Huawei P50 Pro est piloté par le chipset Qualcomm Snapdragon 888 que l'on retrouve dans la plupart des smartphones haut de gamme de 2021. Avec une omission : il ne prend en charge que la connectivité LTE/4G.

Le chipset est associé à 8 Go de RAM et 256 Go de stockage sur notre modèle de test, ce qui devrait s’avérer suffisant pour la plupart des utilisateurs. Des versions de 128 Go et 512 Go sont disponibles sur d'autres marchés, ces dernières bénéficiant également d'une augmentation de la RAM à 12 Go. 

Vous pouvez également étendre la capacité de stockage grâce à la carte Nano Memory (NM) de Huawei. Bien que ce format ne soit pas aussi populaire que les cartes micro SD, les cartes NM ont la même forme et la même taille qu'une carte Nano SIM, ce qui permet d'utiliser facilement une carte SIM secondaire ou une carte Nano Memory sur le plateau SIM des smartphones Huawei.

Huawei P50 Pro

(Image credit: Future)

Comme tous les autres smartphones haut de gamme, le Huawei P50 Pro s'est montré extrêmement fluide et vif dans son utilisation quotidienne. Le téléphone a obtenu un score de 3018 points dans Geekbench 5, ce qui correspond à peu près à ce que les autres smartphones incluant une puce Snapdragon 888 enregistrent.

Quant à l'absence de 5G mentionnée ci-dessus, cela est dû aux restrictions imposées à Huawei. Nous avons effectué un test de débit en utilisant la 4G et avons obtenu une vitesse de téléchargement de 292 Mbps sur le Huawei P50 Pro. 

Face à lui, l'iPhone 13 Pro Max en mode 5G atteint une vitesse de téléchargement de 586 Mbps. L'iPhone est donc deux fois plus rapide, mais pour mettre les choses en perspective, vous n'avez besoin que de 25 Mbps pour diffuser une vidéo 4K.

Huawei est par ailleurs devenu très bon pour faciliter la connectivité entre les appareils de son propre écosystème - donc si vous avez un ordinateur portable, une tablette Huawei, ou un moniteur MateView, ces appareils peuvent facilement se coupler avec votre P50 Pro et partager des données de manière transparente.

Photo et vidéo

Le Huawei P50 Pro est équipé d'un module photo arrière en forme de bosse assez intimidante. Celle-ci abrite quatre caméras Leica alimentées par l'IA. La caméra primaire large dispose d’un capteur de 50 Mpx, elle est associée à un téléobjectif périscopique de 64 Mpx avec zoom optique 3,5x, un ultra grand angle de 13 Mpx, ainsi qu’à un capteur monochrome de 40 Mpx.

Compte tenu de ce matériel, il n'est pas surprenant que le P50 Pro puisse prendre des images étonnantes. Nous avons rarement été déçus par ses prises de vues, surtout celles capturées en journée. Les photos sont sorties nettes, détaillées et avec une large gamme dynamique. 

Par le passé, les photophones Huawei étaient prisés pour renforcer les couleurs afin de rendre les images plus vivantes et attrayantes. Mais avec le P50 Pro, le traitement des images est tel que les couleurs, y compris les tons chair si importants, semblent plus vrais que nature. De plus, le mode IA dédié a été affiné afin d'apporter des ajustements plus subtils et plus ciblés plutôt que de simplement augmenter l'éclat.

La configuration photo du P50 Pro vous offre de nombreuses options de prise de vue. La possibilité d'obtenir une vue ultra-large d'une scène est toujours utile, tout comme le mode macro dédié aux images rapprochées. Cependant, la gestion des couleurs dans ces modes est un point sur lequel Huawei doit encore travailler. Par exemple, une photo prise à l'aide de l'objectif primaire large paraîtra plus chaude que la même photo prise avec l'ultra grand angle. Étant donné qu'il s'agit d'une expérience classique, nous sommes un peu déçus par de tels décalages de couleurs.

Cela se remarque également lorsque l'on passe du grand objectif primaire au téléobjectif périscopique. Vous pouvez zoomer jusqu'à 100x avec le P50 Pro, la plupart des images zoomées 30-50x sont exploitables, le reste de la gamme de zoom étant un facteur de nouveauté. L'histoire est similaire avec le capteur monochrome dédié. Pour les photographes novices, cela revient à appliquer un filtre N/B sur n'importe quelle image ordinaire, et c'est en grande partie le cas. Les amateurs de photographie pourront apprécier davantage cette fonction.

Aussi agréable que soit la photographie de jour sur le P50 Pro, il existe quelques bémols. Tout d'abord, la vitesse d'obturation de l'appareil se veut plutôt lente, et nous nous sommes souvent retrouvés à attendre une fraction de seconde avant qu'une photo soit prise. Dans la majeure partie des situations, ce n'est pas un problème, mais si vous essayez de capturer un moment fugace, vous risquez de manquer la photo. 

Deuxièmement, le viseur de l'appareil photo ne donne pas une image précise de ce à quoi ressemblera le cliché une fois pris. Lorsque nous capturions des photos incluant le ciel, le viseur montrait des images surexposées et soufflées. Cependant, une fois la photo prise, le traitement du smartphone entre en jeu pour produire une image bien exposée. Ce n'est pas une critique de la qualité de l'image, c'est simplement quelque chose qui fait partie de l'expérience utilisateur du P50 Pro.

En matière de photographie en basse lumière, Huawei a toujours été à l'avant-garde. Cependant, si les images en basse lumière du P50 Pro demeurent impressionnantes, elles ne sont pas aussi nettes que celles que nous avons vues récemment chez certains concurrents. Des images en basse lumière, notamment celles représentant des bâtiments, sont souvent un peu molles. 

Et bizarrement, l'activation du mode nuit a empiré les choses, car l'exposition plus longue a introduit du flou dans les photos, même si, dans la plupart des cas, la minuterie du mode nuit se limite à une seconde. Nous avons également rencontré quelques problèmes où le minuteur est resté activé pendant 10 à 12 secondes, avec pour résultat une photo floue. Nous espérons qu'il s'agit d'anomalies qui pourront être corrigées ultérieurement par des mises à jour logicielles.

Les résultats en basse lumière obtenus avec l'ultra grand angle sont relativement décevants. Les flagships modernes utilisent une configuration où l'objectif principal et l'objectif ultra grand angle se veulent de même calibre. Mais dans le cas du P50 Pro, le capteur de plus faible résolution, combiné aux incohérences de couleur que nous avons mentionnées, rend l'expérience en basse lumière moins qu'idéale. Même lorsque vous souhaitez utiliser l'objectif ultra grand angle pour un zoom arrière de 0,8x ou 0,9x, la perte de qualité qui en résulte est assez perceptible. Vous pouvez la compenser, dans une certaine mesure, en passant par le mode nuit - mais cela insère des franges violettes dans l'image obtenue.

En ce qui concerne la capture vidéo, le P50 Pro peut enregistrer des vidéos jusqu'à 4K à 60 images par seconde. Le grand objectif primaire et le téléobjectif périscopique sont tous deux dotés d'un système de stabilisation optique de l'image (OIS), mais l'ultra grand angle ne bénéficie pas d'une telle assistance. De plus, il est limité à une résolution 4K/30fps. Si vous êtes souple dans vos mouvements et que vous ne changez pas d'objectif au milieu de l'enregistrement, l'expérience vidéo du P50 Pro reste décente. Mais lorsque vous voulez utiliser plusieurs objectifs, les transitions apparaissent irrégulières et rugueuses. 

À l'avant, le P50 Pro est équipé d'une seule caméra selfie de 13 Mpx. Sa qualité est adéquate pour la plupart des situations et pour la publication de portraits individuels ou collectifs sur les réseaux sociaux - en grande partie grâce à son champ de vision plus large. Vous pouvez également profiter du mode nuit en cas de faible luminosité, bien que les images sortent un peu plus douces que nous l'aurions souhaité. Comme avec la caméra primaire, la caméra selfie prend en charge une gamme d'options incluant la détection des bords pour les effets de flou d'arrière-plan. De même, la caméra a tendance à embellir un peu trop votre visage, même lorsque le mode beauté est désactivé.

Interface

A l’image de tous les smartphones Huawei récents, le P50 Pro fonctionne sous Android mais sans les services de Google en raison des restrictions imposées par le gouvernement américain depuis 2019. Il est intéressant de noter que Huawei a choisi de commercialiser le P50 Pro sur les marchés internationaux avec EMUI, qui est plus un skin Android 10 qu'HarmonyOS, surcouche Android utilisée en Chine. 

L'absence de services Google et du Play Store est un impératif que les potentiels acquéreurs devront prendre en compte. Selon l'endroit où vous vivez dans le monde, et à quel point vous dépendez des services Google, vous serez amené à vous désintéresser du P50 Pro pour ces raisons rédhibitoires.

Huawei P50 Pro

(Image credit: Future)

Huawei a fait beaucoup d'efforts pour que les développeurs d'applications portent leurs services sur App Gallery, qui est l'équivalent Huawei du Play Store. Aujourd’hui, bon nombre des applications les plus populaires - des services bancaires à ceux de livraison - sont disponibles sur App Gallery. Mais la prise en charge de certaines plateformes de premier ordre, comme Instagram et WhatsApp, fait toujours défaut. S’il existe des moyens de contourner ce problème en chargeant ces applications par sideloading (Huawei facilite cette opération), il semble impossible d'installer des applications Google directement sur votre smartphone Huawei.

Si vous comptez sur Gmail, Google Photos ou YouTube, votre seule option est d'accéder à ces services en utilisant un navigateur Web, une expérience utilisateur frustrante. D’autant plus que l'interface du P50 Pro se veut superbe et incroyablement fluide.

Avec EMUI 12, qui repose sur Android 10, Huawei a peaufiné l'interface utilisateur pour qu'elle séduise ses utilisateurs jour après jour. Les icônes ont été redessinées et les polices de caractères sont belles. Les modifications de l'interface, comme les grands dossiers sur l'écran d'accueil ou l'accès aux widgets par une pression longue sur l'icône d'une application, facilitent un usage quotidien.

Autonomie

Huawei P50 Pro

(Image credit: Future)

Le P50 Pro est alimenté par une batterie de 4 360 mAh, ce qui est un peu faible compte tenu de l'épaisseur de 8,5 mm du téléphone. Cependant, le téléphone ne prenant pas en charge la 5G, la capacité et l'endurance de la batterie garantissent une journée complète d'utilisation modérée. 

Cela se traduit par environ 6 à 7 heures de visionnage de l'écran avant de devoir recharger votre téléphone. Si vous êtes un utilisateur intensif qui navigue constamment sur le web, utilise le GPS ou prend massivement photos et vidéos, la durée d'utilisation de l'écran peut descendre en dessous de six heures. Dès lors, une recharge peut s’avérer nécessaire avant la fin de la journée.

Heureusement, Huawei a intégré une série de fonctions de chargement qui devraient vous permettre d'éviter une durée de vie de la batterie trop succincte. Tout d'abord, sa vitesse de charge de 66W via le chargeur inclus signifie que vous pourrez passer de 0 à 70% en 30 minutes environ, avec une charge complète possible en un peu moins d'une heure. 

Plus impressionnant encore, le P50 Pro supporte la recharge sans fil de 50 W avec le chargeur propriétaire en option. Si vous avez l'habitude de placer votre smartphone sur un pad sans fil lorsque vous travaillez, il est peu probable que vous vous retrouviez à court d’énergie en pleine urgence. Hélas, il n'y a pas de support pour la recharge sans fil inversée, ce qui est surprenant car nous l'avons vu intégrée sur les smartphones Huawei précédents.

Faut-il acheter le Huawei P50 Pro ?

Huawei P50 Pro

(Image credit: Future)

Achetez-le si...

Vous recherchez un excellent photophone
La série P de Huawei se distingue par sa configuration photo, et le P50 Pro n'est pas différent. La caméra primaire prend d'excellents clichés à tout moment de la journée.

Vous utilisez peu d’applications Google
Si vous recherchez un smartphone Android mais que vous n'utilisez aucun des services proposés par Google, le P50 Pro est l'un des meilleurs modèles haut de gamme disponibles sur le marché.

Vous possédez d'autres appareils Huawei
Huawei a fait un excellent travail d'intégration de ses appareils au sein de son écosystème. Si vous possédez déjà un ordinateur portable, une tablette ou un écran Huawei, le P50 Pro peut partager des données ou caster des contenus avec eux, de manière transparente. 

Ne l'achetez pas si...

Les services Google sont primordiaux pour vous
Si les services Google tels que Gmail, Google Photos, YouTube et Google Maps sont essentiels à votre quotidien, personnel comme professionnel, vous feriez mieux de regarder ailleurs. 

Vous avez besoin d'une connectivité 5G
Le Huawei P50 Pro ne prend pas en charge la 5G, et si vous voulez une connectivité next-gen sur votre prochain téléphone, alors vous devrez privilégier d’autres alternatives Android ou iOS. 

Il vous faut un smartphone plus abordable
Le Huawei P50 Pro est un téléphone haut de gamme avec un prix luxueux. Même s'il reste plus “économique” que ses rivaux issus des écuries Apple et Samsung. 

Abbas Jaffar Ali
Managing Editor - Middle East

Abbas has been living and breathing tech before phones became smart or clouds started storing data. It all started when he got his very first computer- the Sinclair ZX Spectrum. From computers to mobile phones and watches, Abbas is always interested in tech that is smarter and smaller because he believes that tech shouldn’t be something that gets added to your life- it should be a part of your life.

Avec la contribution de