Skip to main content

Test Alienware Aurora R13

Une puissance difficile à contrôler

Alienware Aurora R13
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

L'Alienware Aurora R13 est toujours aussi beau, avec l'un des designs les plus élégants pour un PC gaming grand public. Cependant, le système de refroidissement n'est pas à la hauteur des composants qu'il embarque, ce qui empêche les configurations haut de gamme de briller au firmament.

Pros

  • +

    Excellentes performances gaming

  • +

    Beau design

  • +

    Facilité de mise à niveau

Cons

  • -

    Coûteux

  • -

    Dissipateur de chaleur du processeur limité

Les PC gaming pré-montés comme l'Alienware Aurora R13 ne font que gagner en valeur, surtout si l'on considère que les composants dont les joueurs ont besoin pour construire leur propre machine deviennent de plus en plus chers. Comme nous l'avons vu au cours de l'année dernière, les prix des PC Alienware n'ont pas vraiment été affectés. Cela signifie que de plus en plus de joueurs PC sont susceptibles de s’intéresser à ce type de produit.

Cette nouvelle tour Alienware apporte quelques améliorations esthétiques, notamment un panneau latéral en verre qui manque aux tours gaming haut de gamme de Dell depuis quelques années maintenant. Toutefois, certains éléments méritent d’être repensés pour que cette machine se transforme en excellent ordinateur grand public.

Principalement, le dissipateur de chaleur du CPU. L'Alienware Aurora R13 utilise les derniers processeurs Intel de 12e génération, et le modèle que nous avons sous les yeux intègre le Core i9-12900K. C'est une puce gourmande en énergie qui dégage beaucoup de chaleur lorsqu'elle est utilisée de façon intensive, Alienware a décidé de l'équiper d'un système de refroidissement liquide AIO de 120 mm. C’est suffisant pour un processeur Core i7 actuel, mais pas pour le fleuron d'Intel.

Ce seul fait disqualifie le PC pour les joueurs qui veulent profiter d’une configuration faisant également office de station de travail. Dès que vous essayez d’effectuer des montages vidéo intensifs sur ce modèle, vous rencontrerez des problèmes de surchauffe.

Comme l'objectif principal de l'Alienware Aurora R13 est de supporter les jeux PC AAA plutôt que les charges de travail créatives, ce souci bloquera très peu des acheteurs ciblés par cette proposition. Après tout, vous n'allez pas faire turbiner un Core i9-12900K dans une session limitée de Call of Duty. Si vous êtes un joueur PC modéré, vous tenez ici une excellente machine. Peut-être top chère pour les performances qu’elle offre, cela dit.

Alienware Aurora R13

(Image credit: Future)

Prix et disponibilité

L'Alienware Aurora R13 est disponible dès maintenant, à partir de 1 319 € en France. Cette configuration vous permettra d'obtenir un Intel Core i5-12400F, 8 Go de RAM et une Nvidia GeForce GTX 1650 Super.

Comme il s'agit d'un ordinateur Alienware, vous pouvez le faire évoluer avec les composants les plus haut de gamme du marché. Si vous voulez les spécifications les plus haut de gamme (un CPU Intel Core i9-12900KF, un GPU Nvidia GeForce RTX 3090, 64 Go de RAM DDR5 et un SSD de 2 To), vous devez vous attendre à un prix global de 5 750 €.

Vous pouvez également doubler la mémoire vive jusqu'à 128 Go, ce qui fera encore grimper le prix. Cependant, en raison d’un dissipateur de chaleur trop faible au niveau du CPU, nous ne recommandons pas d’opter pour cette option. Car toute charge de travail qui mettrait toute cette RAM à profit ne ferait qu'accélérer la cadence de votre CPU et donc la surchauffe de votre ordinateur - nous y reviendrons plus tard.

Comparé à d'autres PC gamer similaires comme le HP Omen 30L, il affiche une fourchette tarifaire qui peut diviser. Notez que l’alternative HP est proposée à partir de 1499€, mais elle comprend des composants plus haut de gamme.

Alienware Aurora R13

(Image credit: Future)

Design 

Si vous avez observé un PC de bureau Alienware au cours des deux dernières années, l'Alienware Aurora R13 vous semblera familier. Il reprend la même conception Legend que la société utilise depuis quelques éditions maintenant, et reprend les mêmes options de couleurs "Lunar Light" ou "Dark Side of the Moon" - en gros, noir ou blanc.

Cependant, il y a un énorme changement ici, et c'est le panneau latéral. Au lieu de composer avec des panneaux en plastique solide sur les deux côtés du PC, le flanc gauche arbore maintenant un panneau latéral en verre, qui vous permet de voir les composants à l'intérieur. Bien sûr, comme il s'agit d'un PC produit en série, l'intérieur n'est pas aussi joli qu'une plateforme Maingear ou autre, mais Alienware a rendu les choses un peu plus esthétiques en comparaison de ses anciennes générations. De même, il s’avère plus facile de mettre à niveau vos composants, lorsque l’occasion se présentera – vous obtenez donc une tour plus durable.

Pour l'ouvrir, il y a une petite tirette à l'arrière de l'ordinateur juste au-dessus de l'échappement arrière, fixée par une vis à tête Philips. Il suffit de la desserrer, de tirer sur cette languette, et le panneau latéral se libère pour être retiré. De là, vous pouvez accéder au processeur, à la RAM, à la carte graphique et au SSD NVMe sans avoir à pousser ou à détacher quoi que ce soit.

C'est un design beaucoup plus accessible, et nous l'applaudissons des deux mains, mais il présente aussi quelques problèmes persistants.

À savoir, en raison de la façon dont le châssis est conçu, il n'y a pas d'espace pour installer un système de refroidissement liquide AIO plus grand. Au lieu de cela, si vous optez pour l'option watercooling, vous ne disposerez que d’un AIO de 120mm. C'est très bien pour les CPU d’entrée et de milieu de gamme – cependant, c'est un problème sérieux si vous composez avec l’Intel Core i9-12900K.

En charge, cela signifie que les ventilateurs doivent effectuer des heures supplémentaires, et cela finit par devenir extrêmement bruyant. Autrement dit, mieux vaut vous équiper d’un casque gamer si vous voulez profiter pleinement d’un environnement sonore immersif.

Toutes les qualités du châssis R12 sont de retour. À l'avant, vous disposez de deux ports USB-A et d'une entrée USB-C, ainsi que d'un éclairage RGB très attrayant autour du panneau central. Ensuite, à l'arrière, vous avez une grande panoplie de connectiques, ce que vous attendez d'un PC gamer. La seule chose qui a vraiment changé ici par rapport au modèle de la génération précédente est le déplacement de l'entrée d'alimentation, du coin supérieur gauche au coin inférieur droit. Cela la rend plus conforme aux autres tours gaming, mais ne devrait pas vraiment bousculer l'aspect global de votre installation.

Alienware Aurora R13

(Image credit: Future)

Performances 

Parce que l'Alienware Aurora R13 qui nous a été envoyé pour l’essai est équipé d'un Intel Core i9-12900K, d'une Nvidia GeForce RTX 3090 et de 64 Go de RAM DDR5, il n'y a aucun jeu qui ne ne nécessitera une quelconque concession graphique dans les paramètres. Cet ordinateur n'a absolument aucun problème à lancer n'importe quel jeu sur le marché en 4K avec tous les paramètres au maximum, et ce devrait être le cas pendant encore quelques années.

Nous l'avons installé dans notre salon, à côté de notre équipement Home Cinema, et nous l'avons utilisé assez souvent sur des titres AAA récents comme Marvel’s Guardians of the Galaxy et Cyberpunk 2077. Ces derniers tournent admirablement, surtout lorsque vous activez des technologies premium comme les DLSS et FSR.

Les problèmes surviennent lorsque vous essayez de pousser ce PC au maximum. Lorsque nous avons reçu cette machine, nous étions en train de travailler avec Alder Lake pour la première fois, et nous avons donc chargé Blender, juste pour voir ce qui se passerait.

Alors que les performances étaient bonnes au démarrage, il n'a pas fallu longtemps avant que nous remarquions que les chiffres du CPU atteignent des températures supérieures à 100°C - conduisant à un étranglement thermique significatif. Nous avons essayé de réinstaller le dissipateur de chaleur, et cela n'a pas conduit à une différence substantielle de température. Celui-ci 'est tout simplement pas assez puissant pour soutenir ce niveau de processeur. Même dans nos propres tests du CPU Alder Lake, nous observons des températures atteignant 86°C en pleine charge sur un banc d'essai en extérieur avec un refroidisseur AIO géant de 360mm – dès lors, l'AIO de 120mm de l'Alienware Aurora R13 ne peut pas lutter.

Ce ne sera toutefois pas un problème pour les configurations intégrant des processeurs moins puissants. Notre conseil est le suivant : si vous voulez cet ordinateur Alienware, optez pour un Intel Core i7-12700K ou un modèle inférieur. En réalité, les performances gaming de ce processeur seront presque similaires à celles du 12900K. Il va juste durer un peu plus longtemps.

Alienware Aurora R13

(Image credit: Future)

Achetez-le si… 

Vous recherchez un PC gamer admirable à regarder
L'Alienware Aurora R13 est toujours aussi beau, avec en prime un panneau latéral en verre qui vous permet de contempler les entrailles de la machine.

Vous voulez jouer en 4K sans aucun compromis
Avec le niveau de matériel que vous pouvez utiliser pour personnaliser l'Alienware Aurora R13, vous obtenez de très bonnes performances gaming. 

Vous êtes fan de la marque Alienware
À bien des égards, l'Alienware Aurora R13 est le PC de jeu ultime de la compagnie. Il est probable que l'entreprise doive revoir le design à l'avenir, cependant.

Alienware Aurora R13

(Image credit: Future)

Ne l'achetez pas si… 

Vous êtes un créateur de contenus
Le dissipateur de chaleur du CPU n'étant pas assez puissant pour contenir le très bouillonnant Core i9-12900K, les charges de travail lourdes comme Blender et Adobe Premiere vont mettre ce PC à genoux. A moins que vous ne choisissiez un processeur plus modéré. 

Vous voulez un PC au design plus traditionnel
Bien que l'Alienware Aurora R13 soit l'Aurora le plus facile à mettre à niveau et à entretenir, il ne s'agit toujours pas d'un modèle standard - ce qui signifie que certains composants sont difficiles à remplacer.