Skip to main content

Le brevet du Samsung Galaxy Z Fold 3 suggère qu'il pourrait mesurer l'ECG ou la pression sanguine

Samsung Galaxy Z Fold 2
(Crédit photo: AakashJhaveri)

Alors que les lecteurs d'empreintes digitales intégrés à l'écran sont devenus monnaie courante sur les téléphones phares, le Samsung Galaxy Z Fold 3 ou d'autres futurs pliables Samsung pourraient passer au niveau supérieur. Selon un nouveau brevet, il serait question de scanners biométriques de type Apple Watch qui pourraient mesurer le rythme cardiaque et la pression sanguine.

Le supposé brevet, déposé auprès de l'USPTO en avril 2020 et révélé pour la première fois par Mark Peters chez LetsGoDigital, montre trois méthodes de prise de données biométriques, selon la façon dont le pliable - étiqueté Galaxy Z Fold 3 sur l'image, mais potentiellement dans d'autres futurs pliables Samsung - est aligné. 

Lorsqu'ils sont dépliés, les utilisateurs peuvent presser leur doigt et leur pouce sur les bords du téléphone ; les capteurs présumés peuvent également lire la paume et l'index de l'utilisateur lorsqu'ils sont disposés dans la main ; enfin, ils peuvent détecter le doigt de l'utilisateur lorsque les écrans pliables sont fermés.

See more

Alors que le prochain téléphone concerné serait le Samsung Galaxy Z Fold 3, il pourrait s'appliquer à tout appareil doté d'un écran qui se replie vers l'intérieur, comme le font les précédents Samsung Galaxy Z Fold 2 et Samsung Galaxy Z Flip. Le brevet suggère que le téléphone lise les données biométriques des doigts appuyés sur des capteurs d'image situés sous un ou plusieurs écrans de l'appareil - et les informations de santé résultantes pourraient être affichées sur l'écran pliable adjacent. 

Samsung Galaxy Z Fold 3

(Image credit: LetsGoDigital)

Selon LetsGoDigital, ces capteurs pourraient détecter l'état et la qualité du système sanguin d'un individu - pas seulement la pression artérielle, mais aussi le taux de cholestérol, la pression aortique (le risque de rester en position assise), la rigidité artérielle (la force avec laquelle le cœur doit pomper), ainsi que le suivi du stress et de la fatigue. Toutes ces données seraient combinées aux informations de santé divulguées par l'utilisateur dans l'application Samsung Health pour obtenir des bilans personnels plus solides.

Pourquoi la biométrie dans un téléphone ?

La plupart des prédictions visant à intégrer la biométrie aux téléphones ont pour but de permettre une autre méthode d'authentification, mais étant donné l'importance accrue des applications et des pronostics en matière de santé, il est logique que Samsung explore de nouvelles façons pour les utilisateurs de suivre leur bien-être personnel.

Si les fabricants de téléphones ne manqueront probablement pas l'occasion de vendre aux utilisateurs des smartwatches et autres trackers de fitness discrets, il pourrait être facile de transférer une partie de cette surveillance de la santé sur une plateforme de smartphone. Les wearables ont toujours leur place dans le suivi passif et les rapports de santé plus robustes, mais les smartphones pourraient offrir le genre de retour immédiat qui pourrait inciter les utilisateurs à demander une aide médicale au bon moment.

Comme toujours, ce brevet est une technologie potentielle qui pourrait ne pas aboutir à un produit fini (ou si c'est le cas, il est possible qu'il n'arrive pas tout de suite), mais nous sommes tout de même enthousiasmés par ce potentiel.