Skip to main content

Disney Plus : quel pays possède le meilleur catalogue de films et de séries ?

Disney Plus
(Crédit photo: Disney Plus)

Voici maintenant un mois que le service de streaming Disney a séduit l’Europe. Tandis que les fans français de Marvel, Star Wars, des Simpson, de Mickey et de sa bande ont découvert la plateforme plus récemment, le 7 avril. Le catalogue Disney Plus est amené à s’étoffer tout au long de l’année 2020, avec l’ajout de nombreux programmes originaux comme les premières saisons de WandaVision, Le Faucon et Le Soldat de l’Hiver, ainsi que la seconde de The Mandalorian. Ces sorties sont uniformisés partout dans le monde, toutefois il existe une disparité de contenus entre les pays qui diffusent le nouveau service de streaming. Mais sont-elles aussi importantes que celles développées par Netflix depuis six ans maintenant ?

Etats-Unis vs France : un gros déséquilibre ?

The Mandalorian

(Image credit: Disney / Lucasfilm)

Hormis plusieurs mois de décalage entre les lancements américain (novembre 2019) et français (avril 2020) qui assurent à la première un volume de contenus plus conséquent, les deux plateformes Disney Plus différent également par la législation de leurs pays respectifs.

Ainsi, Disney Plus France doit se soumettre au principe de chronologie des médias, selon lequel le catalogue ne peut inclure que des films sortis il y a trois ans ou plus au cinéma. Ainsi, alors que des longs-métrages récents, comme La Reine des Neiges 2 et En avant sont déjà disponibles en streaming aux Etats-Unis, les abonnés français devront attendre respectivement novembre 2022 et mars 2023 pour les visionner en boucle.

A terme, des sorties synchronisées partout dans le monde sont toutefois programmées, à l’instar du film Artemis Fowl qui sera lancé en exclusivité le 12 juin prochain. Un court métrage inédit, lié à la série Les Simpson, a également été diffusé sur l’ensemble des plateformes Disney le 10 avril dernier.

Fait intéressant : en cherchant des films Disney plus classiques, nous constatons que le catalogue français regorge de pépites qui font défaut à son pendant américain, faute d’« accords préexistants ».  Par exemple, Disney Plus France contient Tarzan, A la poursuite de demain, Le Livre de la Jungle (2016), Maléfique et John Carter. Ces productions font partie des abonnés absents outre-Atlantique.

De même, Disney Plus USA ne propose aucun des films X-Men de la Fox, tandis que la variante française héberge sept opus de la franchise, y compris Days of Future Past et Apocalypse. Les aventures des Quatre Fantastiques ont aussi privilégié les fans français. Et parmi les films qui vous rendront nostalgiques, Edouard aux mains d’argent, la saga Age de glace ainsi que les trilogies de Maman, j’ai raté l’avion et des Petits Champions sont accessibles en France, en attente aux Etats-Unis. Un comble pour une nation où le hockey est une religion !

Avengers Infinity War

(Image credit: Marvel)

Pour d’autres affiches, les Etats-Unis et la France bottent tous les deux en touche. Alors que le Royaume-Uni bénéficie de la présence exclusive de Solo: A Star Wars Story, d’Avengers: Infinity War ou d’Ant-Man et la Guêpe. Ils arriveront cet été aux Etats-Unis, bien plus tardivement en France.

Côté séries Marvel, Français et Américains font aussi match nul, les premiers pouvant apprécier cinq saisons des Agents du SHIELD, non diffusées sur Disney Plus USA. A l’inverse, la plateforme américaine dispose de trois saisons de Marvel’s Runaways, Disney France fait sans.

Enfin, avec cinq mois d’avance sur le service français, les abonnés américains ont pu découvrir la saison 1 de The Mandalorian sans spoiler. Ce qui n’est pas notre cas.

La Reine des Neiges 2

(Image credit: Disney)

Qui gagne ?

Nous connaissons moins bien les autres versions internationales de Disney Plus, mais même elles présentent des différences notables. Selon What's On Disney Plus, c'est l'Australie qui compte le plus de films : 729 contre 690 aux Etats-Unis et 500 en France.

Si les Australiens ont le catalogue le plus fourni (grâce aux productions de la Fox), ce sont les États-Unis qui subissent le moins de restrictions légales quant aux nouveautés. Le fait que la plateforme originale ait pu diffuser en amont La Reine des Neiges 2 et En avant prouve sa supériorité sur ses « filiales ». Ces dernières se rattrapant sur les classiques. Et c’est déjà pas mal.

Nous supposons, qu’à terme, Disney parviendra à imposer une parité mondiale sur les dates de sortie des productions originales comme Artemis Fowl. Mais pour les longs-métrages découverts au cinéma, la France sera toujours la dernière roue du carrosse avec trois ans d’attente entre la sortie en salles et la diffusion sur Disney Plus. A moins d’une réforme en profondeur de la chronologie des médias.

 Nous espérons par ailleurs que Disney envisagera d'ajouter un jour des contenus plus « adultes » à l’instar des films Deadpool ou de la saga Alien, pour donner plus d'ampleur à sa bibliothèque. Fin mars, un commentateur du forum Reddit r/DisneyPlus a mentionné l’existence d’un sondage officieux demandant aux Disneyphiles de choisir entre plusieurs séries TV à inclure sur Disney Plus. Les choix proposés invoquaient Firefly, Black-ish, Buffy contre les vampires et Malcolm. Des propositions qui, si elles se concrétisent, adopteront totalement cette logique.

Pour conclure, actons que Disney Plus représente un excellent service de streaming familial, où que vous soyez sur la planète. Il n'y a pas de différences trop importantes entre les régions hôtesses de Disney Plus, comparées à celles existantes entre celles de Netflix.